Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le voyage dans l'espace possible?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 41
Localisation : beziers
age : vendre aux gens ce qu'ils n'ont pas besoin
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: le voyage dans l'espace possible?   Jeu 21 Sep - 17:16

je sais qu'il est impossible de se déplacer plus vite que la vitesse de la lumière!
Je sais aussi qu'il serait stupide de penser que l'on pourrait inventer un engin spatial assez puissant pour voyager dans l'univers vu les distances!
je me suis donc posé la question de savoir comment on pouvait présenter le problème autrement avec nos connaissances actuelles.
D'après ce que j'ai pu comprendre ( à vérifier ) les lois de la physique ne sont pas les mêmes dans les grands espaces que dans le monde de l'infiniment petit.
Dans l'hypothèse loufoque que l'on arrive à créer une machine pour nous rétrécir jusqu'à la plus petite taille possible, y aurait il une chance que la solution du voyage dans l'univers se trouvent dans l'infiniment petit?
Si ma question est débile vous pouvez me le dire je ne me vexerais pas!
Revenir en haut Aller en bas
Clavius
Etoile
Etoile


Nombre de messages : 468
Localisation : La Terre
Date d'inscription : 17/09/2004

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Jeu 21 Sep - 19:37

Salut

Disons qu'avec nos connaissances actuelles des sciences et nos moyens technologiques, cela est impossible d'aller bien loin. Nous retournerons sur la Lune, nous irons sans doute sur Mars. Nous explorons le système solaire avec des tas de sondes. Mais, au delà, nous ne savons pas aller plus loin pour l'instant.
Admettons que nous ayons des connaissances et une technologie plus impotantes, il se poserait un autre problème : l'énergie. En effet, les voyages spatiaux à long therme seront très énergivore. Etant donné que nous commençons déjà à avoir des soucis d'énergie sur Terre, je vois mal comment nous allons parvenir à voyager au delà du Système Solaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://ceraastronomie.wifeo.com/
greg
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 41
Localisation : beziers
age : vendre aux gens ce qu'ils n'ont pas besoin
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Dim 24 Sep - 16:18

ok mais cela ne repond pas a ma question!
Revenir en haut Aller en bas
JYB
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : BRETAGNE
age : 53 ans
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Voyager dans l'espace, comment et vers où ?   Mer 2 Jan - 3:21

Depuis toujours fasciné par les étoiles, je débute.

L'idée n'est pas débile, mais je crois, avec les connaissances actuelles, que même si la réduction de notre taille était possible, (jusqu'à quel niveau ?) tous les autres problèmes subsisteraient !
Voyage avec ou sans bagages, à sens unique, sans possibilité (ou espoir) de retour...
Il nous faudrait comme une gigantesque Arche de Noé, une mini-terre dans un engin spatial, presque impossible à réaliser ! Puis partir dans une direction et vers une destination de planète connue, viable pour nous (A quelle distance et en combien de temps...)

Se dire, que l'on est "coincé" dans le Système Solaire c'est quasiment prédire l'extinction de l'espèce humaine et de la Terre...
Comme a écrit Stephen Hawking : "I don't think the human race will survive the next thousand years, unless we spread into space. There are too many accidents that can befall life on a single planet."


C'est, encore une utopie.
En 2013, l'instabilité des multiples pays, les tensions internationales, les conflits armés pour diverses raisons, le temps qu'il faut pour mener sa petite vie terrienne, tous ces problèmes au quotidien empêchent l'Humanité de se consacrer, a une tache - que je juge - PRIMORDIALE se donner les moyens de conquérir l'espace intersidéral et but ultime d'autres mondes...

Bon d'accord, il faut que je révise les notions de distances et de temps.

PS: J'avais 10 ans quand Neil Amstrong a posé le pied sur la lune, que de temps perdu depuis (43 ans, sans vraie progression)!!!









@greg a écrit:
je sais qu'il est impossible de se déplacer plus vite que la vitesse de la lumière!
Je sais aussi qu'il serait stupide de penser que l'on pourrait inventer un engin spatial assez puissant pour voyager dans l'univers vu les distances!
je me suis donc posé la question de savoir comment on pouvait présenter le problème autrement avec nos connaissances actuelles.
D'après ce que j'ai pu comprendre ( à vérifier ) les lois de la physique ne sont pas les mêmes dans les grands espaces que dans le monde de l'infiniment petit.
Dans l'hypothèse loufoque que l'on arrive à créer une machine pour nous rétrécir jusqu'à la plus petite taille possible, y aurait il une chance que la solution du voyage dans l'univers se trouvent dans l'infiniment petit?
Si ma question est débile vous pouvez me le dire je ne me vexerais pas!
Revenir en haut Aller en bas
JYB
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : BRETAGNE
age : 53 ans
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mar 8 Jan - 2:56

Bonjour Greg,

"Dans l'hypothèse loufoque que l'on arrive à créer une machine pour nous rétrécir jusqu'à la plus petite taille possible, y aurait il une chance que la solution du voyage dans l'univers se trouvent dans l'infiniment petit?"

Ta phrase ci-dessus rappelée, m'a donné à penser que le voyage de l'homme vers l'espace pourrait revêtir des modalités insoupçonnées !

A mi chemin, entre réalité et science-fiction;
Pioneer 10 est à 30 ans de la Terre. LIEN http://science.nasa.gov/media/medialibrary/2000/03/02/ast03may_1_resources/bubble_big.gif

Des sondes, comme Pioneer et Voyager, pourraient être "chargées" du génome humain (voir de tout ce qui existe sur Terre...), lancées dans l'Univers, et confiées à l'inconnu, par delà le temps...

Un peu comme une bouteille confiée à la mer.

C'est moins satisfaisant, pour l'égo humain, (On n'y va pas physiquement !) comme manière de voyager. Mais, bon !

Qu'en pensent nos scientifiques ?


JYB.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mer 9 Jan - 0:22

Citation :
Des sondes, comme Pioneer et Voyager, pourraient être "chargées" du génome humain (voir de tout ce qui existe sur Terre...), lancées dans l'Univers, et confiées à l'inconnu, par delà le temps...

Un peu comme une bouteille confiée à la mer.

C'est moins satisfaisant, pour l'égo humain, (On n'y va pas physiquement !) comme manière de voyager. Mais, bon !

Qu'en pensent nos scientifiques ?
C'est déjà un peu le cas. Les Pioneer portent une plaque sur laquelle sont dessinés un couple humain et le point de départ de la sonde dans le Système Solaire. Les Voyager transportent quant à elles un enregistrement de sons et d'images terrestres. Encore faut-il que ces engins attirent l'attention d'extraterrestres (je ne sais pas comment ce serait possible) et que ceux-ci soient capables de décoder les informations (toute civilisation technologique doit-elle passer par l’invention du tourne-disques ?)

On peut tout écouter sur http://www.youtube.com/playlist?list=PL4D51474AB7BE5595. La piste des salutations en 55 langues est particulièrement touchante.

Avec l'installation du disque sur le corps de la sonde : http://solarsystem.nasa.gov/multimedia/display.cfm?Category=Spacecraft&IM_ID=12083

Citation :
PS: J'avais 10 ans quand Neil Armstrong a posé le pied sur la lune, que de temps perdu depuis (43 ans, sans vraie progression)!!!
On pourrait discuter longuement de cela. D'un côté, je suis d'accord : si l'on compare les automobiles qui roulaient et les avions qui volaient en 1910 avec les automobiles qui roulaient et les avions qui volaient en 1960, il y a un monde de différences. Mais si l'on compare les moyens d'accès à l'espace des années 1960 et ceux des années 2010... ce sont les mêmes. Il y a même un recul du côté américain, car après la période navette spatiale (1981-2011), il s'agit d'assurer le passage de la quatrième à la cinquième génération de capsules habitées.

Il se trouve des gens bien documentés pour décrire les missions lunaires habitées comme un "accident de l'Histoire". C'est d'abord le contexte politique de l'époque qui justifie ces missions et tous les préparatifs qui leur furent nécessaires, étendus sur une décennie entière. Des moyens énormes ont été mis à contribution pour permettre à l'homme d'aller dans l'espace, mais aucun effort n'a été commis pour lui permettre d'y rester. C'est la véritable raison pour laquelle personne n'est retourné sur la Lune depuis.

Le moyen de transport spatial idéal serait la fusée lunaire de Tintin : elle décolle entière, parvient à destination entière, en repart entière et revient au point de départ entière, tout comme les moyens de transport terrestres, maritimes ou aériens. Ce n'est pas le cas des lanceurs mis en service dans les années 1960, qui n'avaient pour but que d'amener un équipage dans l'espace et de les faire revenir peu après, sans vraiment se laisser piloter.

Il était clair à l'époque qu'assurer une présence humaine dans l'espace était impossible tant que l'on s'en tenait à ce genre d'expéditions. Les technologies spatiales se sont engagées, autant du côté américain que soviétique d'ailleurs, sur les deux pistes à parcourir pour parvenir à un établissement permanent dans l'espace. D'abord, des stations spatiales comme lieu de travail et de séjour (en un mot : de vie) dans l'espace. Ensuite, ou plutôt en même temps, un moyen de réaliser les allers-retours entre le sol et ces lieux d'enracinement de l'homme dans l'espace.

Assez curieusement, les développements des deux nations engagées sur cette double voie se sont montrés complémentaires : aux États-Unis, c'est la navette spatiale qui a relativement bien fonctionné, alors que la station spatiale qu'elle était censée desservir (Skylab) a mal commencé son séjour dans l'espace. Il a notamment fallu consacrer toute la première mission à des réparations. Les stations spatiales soviétiques ont par contre rencontré plus de succès. Une série de sept stations Saliout successives, et Saliout 8 devenue Mir, première station modulaire (on s'est mis à joindre les stations en une seule super-station plutôt que de les installer en orbite les unes après les autres). On ne retiendra de la navette spatiale russe, Bourane, qu'elle a été développée pour copier les Américains, car malgré un vol automatique concluant, elle n'a jamais été utilisée. Des deux exemplaires construits, un a été démantelé, et l'autre, cruelle ironie, fut détruit pendant une tempête de neige (la traduction du mot "Bourane" !).

À bien y regarder, la navette spatiale ne démérite pas son appellation officielle de Système de Transport Spatial (STS, pour Space Transportation System), et elle constitue d'ailleurs ce qui se rapproche le plus du "vaisseau spatial" fantasmé dans les années 50 ou 60. Seulement, comme moyen de transport économique et écologique (car en grande partie réutilisable), elle n'a pas tenu ses promesses. Très tôt dans le programme, les coûts de fonctionnement et d'entretien se sont révélés faramineux, bien au-dessus des montants envisagés. Les destructions tragiques de Challenger et Columbia, emportant avec elles leur équipage, ont sans doute participé au processus de prise de conscience qui a finalement poussé la mise au rebut des navettes, mais ce n'en est pas la raison principale : il y a bien des accidents de la route, des naufrages en mer et des crashes aériens, ce n'est pas pour cela que l'on se passe de voitures, de bateaux ou d'avions. Cela fait partie des risques inhérents à l'usage de ces moyens techniques, il faut savoir reconnaître que les avantages dépassent de loin les inconvénients, et c'est justement sur ce point que les navettes spatiales ont failli. Ainsi, si l'on ramène la discussion à des données techniques, la nécessité de rendre les navettes réutilisables obligeait de monter horizontalement les éléments propulseurs (réservoir extérieur et propulseurs d'appoint), alors que les fusées sont bâties sur un empilement vertical de ces mêmes éléments propulseurs. Cette juxtaposition horizontale explique les accidents de Challenger et Columbia.
Revenir en haut Aller en bas
JYB
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : BRETAGNE
age : 53 ans
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mer 9 Jan - 3:04

Bonjour Naos,

Merci pour les liens.
Après le retrait du service des navettes américaines devrons nous nous contenter des fusées à empilage vertical ?
Le coût de développement de tout ce qui touche à l'espace est énorme, car il n'y a pas de consensus, de volonté d'y aller, de s'y installer (dans l'espace); serons-nous prêts un jour ?

Pour moi, il n'y a pas de contrainte "philosophique" (La Lune n'est pas un "accident de l'histoire"); je ne suis pas contre toute forme de spiritualité (Au niveau religions, par exemple, je fais souvent la réponse: j'attends qu'on me dise lequel est le bon...!).

Ce n'est pas parce que l'on a plus de questions que de réponses, qu'ils nous faut "abdiquer" pour une (des) puissance(s) "supposée supérieure" , surtout hypothétique, venant d'un passé très récent de l'histoire humaine; s'il n'y avait pas l'espèce humaine, que resterait-il, un monde terrestre idéal ?
L’Homme est sans doute le seul sur Terre à se poser la question du Bien et du Mal. L’excès en toute chose paraît néfaste...

Pour en revenir au sujet, le voyage dans l'espace : A-t-on une idée du futur véhicule spatial ? (Pour une colonisation humaine et physique de l'espace).

Des immensités infinies nous tendent les bras, pour moi, il serait totalement stupide, d'y renoncer à cause de je ne sais quels obscurantismes ou de je ne sais quelle impossibilité "théorique".
Le défi a relever est MAJEUR, jusqu’à preuve du contraire, seul l'Homme est en mesure de s'y essayer.
Je crois même, qu'il ne peut que réussir, reste à s'en donner les moyens...

J'ose, en même temps espérer, que l'on ne va pas s'éteindre, isolés sur notre grain de poussière dans des conflits sans fin, et sans réelle Raison.
Beaucoup de solutions sont encore à découvrir, elles résident dans l'acquisition et la transmission des Connaissances.

PS: Les photos du télescope spatial Hubble et l'ISS nous montrent la voie à suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mer 9 Jan - 16:21

Citation :
Après le retrait du service des navettes américaines devrons nous nous contenter des fusées à empilage vertical ?
C'est la direction que prend actuellement la NASA, et que conservent les autres agences spatiales, gouvernementales ou non. La mise en orbite reste une étape critique dans tout programme spatial, et il n'existe pas meilleur moyen que la propulsion chimique dans un "véhicule" dont la charge utile ne représente qu'un pour-cent de sa masse totale. La navette européenne Hermès aurait représenté un compromis, quelque chose entre la capsule et la navette spatiale.

Citation :
Pour moi, il n'y a pas de contrainte "philosophique" (La Lune n'est pas un "accident de l'histoire"); je ne suis pas contre toute forme de spiritualité (Au niveau religions, par exemple, je fais souvent la réponse: j'attends qu'on me dise lequel est le bon...!).

Ce n'est pas parce que l'on a plus de questions que de réponses, qu'ils nous faut "abdiquer" pour une (des) puissance(s) "supposée supérieure" , surtout hypothétique, venant d'un passé très récent de l'histoire humaine; s'il n'y avait pas l'espèce humaine, que resterait-il, un monde terrestre idéal ?
L’Homme est sans doute le seul sur Terre à se poser la question du Bien et du Mal. L’excès en toute chose paraît néfaste...
Ce n'est pas là où j'avais l'intention de mener la discussion, mais il faut admettre, pour éclairer cet aspect, que l'espace s'est en quelque sorte banalisé. Ses techniques sont devenues, au fil des décennies, un secteur de l'industrie comme un autre, et c'est ce que manifestent en particulier les efforts de privatisation de l'accès à l'espace.

L'expression "conquête spatiale" de vide peu à peu de son sens, car elle se décharge progressivement de sa symbolique du recul des frontières, de l'échappement à la Terre, de l'accomplissement d'un destin pour l'Humanité entière. Peut-être que ces cinquante et quelques ans de voyage dans l'espace nous aura surtout appris comment ne pasle conquérir, après tout ? Fort heureusement, il reste et il naîtra encore des personnes capables d'être gagnées d'enthousiasme devant la thématique de la conquête d'horizons nouveaux. Cette euphorie qui a soutenu les premiers développements des techniques spatiales n'a pas disparu, mais elle est en train de se marginaliser.

Si les générations précédentes avaient eu une idée de ce qu'allait devenir le programme spatial à notre époque, c'est sans doute la Station Spatiale Internationale qui aurait concrétisé le plus fidèlement leurs espoirs à propos de la présence humaine dans l'espace. Et pourtant l'ISS est encore souvent critiquée pour son coût et son manque relatif d'utilité (elle n'est pas encore tout à fait terminée qu'on travaille déjà sur sa mise au rebut...)
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mer 9 Jan - 18:37

@JYB a écrit:
Des immensités infinies nous tendent les bras, pour moi, il serait totalement stupide, d'y renoncer à cause de je ne sais quels obscurantismes ou de je ne sais quelle impossibilité "théorique".
Le défi a relever est MAJEUR, jusqu’à preuve du contraire, seul l'Homme est en mesure de s'y essayer.
Je crois même, qu'il ne peut que réussir, reste à s'en donner les moyens...

Totalement stupide, c'est vrai : tu as choisi les bons mots. D'autant plus qu'il est facile d'explorer la galaxie, il suffit de sortir de l'obscurantisme et de :
- concevoir des moteurs superluminiques,
- trouver le carburant nécessaire pour les voyages interstellaires,
- libérer les fonds nécessaires à la recherche, au développement et à la construction des vaisseaux spatiaux qui vont avec,
- SURTOUT, mais SURTOUT : s'affranchir de l'impossibilité théorique de dépasser la vitesse de la lumière, sortir du cercle vicieux "l'inertie augmente à l'approche de la vitesse de la lumière, il faut la combattre en embarquant encore plus de carburant, qui fait augmenter l'inertie, ce qui exige encore plus de carburant pour donner de la puissance aux moteurs...", trouver les moyens pratiques de faire du voyage hyperspatial (vous savez, celui qui nous amène en moins de deux secondes à l'autre bout de la galaxie, comme dans Star Wars).

Bien entendu, ma réponse est très ironique, à la limite du caustique : il faut la prendre comme une boutade.

Pour toute personne qui a étudié un peu les maths et la physique, il est évident que certaines impossibilités théoriques sont aussi des impossibilités pratiques. Par exemple, dépasser la vitesse de la lumière est une impossibilité avérée, et non une impossibilité due à des mauvais calculs ; à ce titre elle n'est pas comparable à la soi-disant impossibilité de faire voler le plus lourd que l'air. Donc, quitte à rabâcher, ce n'est pas le soi-disant obscurantisme des scientifiques qui nous empêchera à jamais de dépasser la vitesse de la lumière, mais la réalité physique. Insulter les scientifiques, c'est trop facile (pour ne pas dire stupide), et d'autant plus lorsqu'on n'a rien à proposer à la place.

Comme toi, j'espère qu'au fil des siècles, la science réussira des percées insoupçonnées aujourd'hui. Peut-être que l'homme découvrira le voyage hyperspatial, s'affranchissant ainsi du "mur" du voyage classique à vitesses relativistes. Là, nous pourrons enfin explorer l'Univers, découvrir d'autres mondes habités, et - surtout - nous assurerons la survie de l'humanité au-delà de la mort du Soleil.
Revenir en haut Aller en bas
JYB
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 17
Localisation : BRETAGNE
age : 53 ans
Date d'inscription : 02/01/2013

MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Mer 9 Jan - 18:42

Bonsoir Naos,

La NASA vient d'annoncer aujourd'hui que 460 planètes dans la zone "habitable" sont repérées.
Si sur notre Terre, rien n'est au mieux (et ça dure...!), que de temps perdus (je pourrais énumérer bien des exemples).

La population mondiale augmente, nos ressources sont limitées, bien des conflits risquent encore d'apparaître. Quand l'après-pétrole sera arrivé, dans quel état se retrouvera l'Humanité ?

Je ne suis pas pessimiste, je pense.
Bien des défis vont se poser.
Mais je suis d'accord, bien peu de personnes restent enthousiastes pour une "émancipation" spatiale...Le train-train quotidien accapare les pensées et les actions; il manque une Vision à partager.

Je veux conserver l'espoir - même, au-delà de Mars qui ne me semble pas très hospitalière - pourquoi pas une nouvelle planète Bleue ou Verte, luxuriante et pleine de Vie...[left]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le voyage dans l'espace possible?   Aujourd'hui à 8:57

Revenir en haut Aller en bas
 
le voyage dans l'espace possible?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo documentaire "Voyage dans l'espace"
» Question sur le rêve et le voyage dans l'espace-temps
» un écosystème complet pour les voyage dans l'espace
» Le triangle, la meilleur forme pour les voyages dans l'espace?
» Claudie Haigneré - 1ère Française dans l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Autres sujets d'astronomie-
Sauter vers: