Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les photons et leur masse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 10 Mai - 9:36

Puis Naos pourrait tu me résumer en détail les circonstances dans lesquelles un nucléon absorbe la lumière et un électron qu fait également ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 10 Mai - 9:39

Une question farfelue : dans l'espace qu'il y a entre un électron et un nucléon c'est de l'energie électromagnétique, un photon transporte de l'energie electromagnétique donc lorsqu'il passe dans un atome entre les électrons et les nucléons regagne t-il de l'energie ou en perd t-il ? pourquoi
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 10 Mai - 17:28

Citation :
Lorsque la température monte elle commence d'abord à vaincre la force électromagnétique de l'atome (état plasmatique du soleil par exemple) puis ensuite au fur et à mesure l'interaction faible et puis enfin l'interaction forte ?
Ces forces ne sont vaincues que lorsque elles sont attractives et obligent plusieurs éléments à former un système. C'est le cas pour l'interaction électromagnétique quand se forme un plasma, et à plus haute température quand les nucléons sont démantelés d'une manière analogue. Le système formé par des éléments reliés par une force attractive contiendra moins d'énergie que les mêmes éléments séparés. Ajouter de l'énergie à un système, c'est d'abord l'autoriser à se défaire en lui donner ce qu'il lui manque pour que ce processus ait lieu. L'énergie excédentaire est restituée vers l'extérieur quand le système se reconstitue, aussi, ce qui souligne l'aspect symétrique de la plupart des phénomènes physiques. L'interaction nucléaire faible ne contient pas cette dimension attractive ou répulsive, donc elle n'a pas à être contrariée.

Citation :
On exclura la force gravitationnelle puisque sa n'a pas trop rapport avec la température sauf quand elle est de l'ordre de 10^27 °C peut etre.
C'est justement l'attraction gravitationnelle qui est contrecarrée le plus facilement, puisque c'est elle la plus faible.

Les protons ont tendance à se repousser mutuellement par échange de photons virtuels, par exemple. Dans le cas où les nucléons sont assemblés en noyau atomique, un rayon gamma peut faire varier le niveau d'énergie de ce noyau, voire briser ce noyau s'il est absorbé.

L'espace entre nuage électronique et noyau atomique est suffisamment vide pour qu'un photon le traverse sans encombre. Il sera resté pareil à l'entrée et à la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 19:39

Donc dans un noyaux les protons sont en perpetuelle échange de photon virtuel par leur force répulsive ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 19:41

De combien doit être l'energie d'un photon qui après être absorbé vire l'electron de sa couche ?
Je sais qu'il est énèrgetique mais connait pas sa valeur en joule
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 19:42

Les niveaux d'énergie des électrons c'est en faite les couches k,l,m ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 19:49

Peut on mesurer l'énergie des photons avec l'électronvolt ?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 21:35

La gamme d'énergie est l'électronvolt en effet.

Pour l'électron de l'hydrogène, c'est 13.7 eV si je ne me trompe pas.

Mais cela dépend de l'énergie de l'électron. S'il est sur la dernière couche il faudra moins d'énergie qu'un électron proche du noyau car il est moins lié donc moins d'énergie nécessaire pour l'enlever.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 14 Mai - 22:17

Citation :
Donc dans un noyaux les protons sont en perpétuel échange de photons virtuels par leur force répulsive ?
Ils sont en perpétuelle répulsion par leur échange de photons virtuels, plutôt.

Citation :
De combien doit être l'energie d'un photon qui après être absorbé vire l'electron de sa couche ?
Cela dépend de l'élément comme des couches de départ et d'arrivée. Enfin j'interprète la question à ma manière, et je me suis permis d'stimer que "virer de sa couche" ne voulait pas nécessaire dire "ioniser", mais tout aussi bien l'envoyer sur une autre couche. En fait il y a une valeur propre à chaque transition entre deux couches quelconques et en plus de ça, pour chaque élément et encore pour chaque état d'ionisation. Voilà pourquoi on prend l'atome d'hydrogène comme exemple, le fait qu'il ne possède qu'un seul électron facilite énormément les choses.

Citation :
Les niveaux d'énergie des électrons c'est en faite les couches k,l,m ?
C'est bien ce qu'indiquent certains tableaux périodiques des éléments. Sans vouloir compliquer l'affaire inutilement, on peut préciser qu'il y a encore des sous-couches, dont la distinction les unes des autres ne dépend plus de l'énergie de l'électron, mais d'autres nombres quantiques, notamment le spin.

Citation :
Peut on mesurer l'énergie des photons avec l'électronvolt ?
L'électron-volt est en soi une unité d'énergie ; on peut donc mesurer l'énergie de n'importe quoi avec. Sa relativement petite valeur la rend juste particulièrement commode pour les phénomènes atomiques.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 9:42

Une question : Imaginons que l'on teint le verre d'une ampoule qui produit de la lumière blanche en bleu est ce que les photons à le sortie de l'ampoule augmente d'energie et les longeurs d'onde raccourcissent ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 9:46

Est ce qu'une ionisation produit de la lumière énergetique elle aussi ?
Je ne parle pas du photon penetrant dans l'electron biensur
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 9:55

A l'aide des instruments que les scientifiques disposent aujourd'hui a partir de quel tempéarute minimale peuvent ils detecter le rayonnement d'un corps qui je suppose est très froid ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 10:30

D'ailleur si l'electron volt est fait pour calculer l'energie des particules atomique alors pourquoi la constante de planck est en joule/secondes ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 10:30

Combien vaut un joule en electron volt ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 10:31

L'electronvolt peut etre assimilé a la masse donc combien fait un electronvolt en gramme ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 11:07

Comment sa se fait que la température se mesure en elecetronvolt je suis perdu là SoS :O
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 11:08

Donc j'en revien à la question qui tue un degré kelvin fait combien d'electronvolt et un degré celsius aussi
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Lun 17 Mai - 16:02

Citation :
Une question : Imaginons que l'on teint le verre d'une ampoule qui produit de la lumière blanche en bleu est ce que les photons à le sortie de l'ampoule augmente d'energie et les longeurs d'onde raccourcissent ?
Les photons bleus passent à travers la teinture, les autres sont absorbés par elles. La pigmentation repose entièrement sur ce principe : absorber tous les photons sauf ceux d'une certaine couleur, qui sera évidemment celle du pigment.

Citation :
Est ce qu'une ionisation produit de la lumière énergetique elle aussi ?
L'ionisation est une absorption d'énergie. Un futur ion consomme l'énergie qui lui est nécessaire pour se séparer d'un électron ; il n'en émet pas. La recombinaison après ionisation correspond quand à elle à une décharge d'énergie, donc à l'émission d'un photon.

Citation :
A l'aide des instruments que les scientifiques disposent aujourd'hui a partir de quel tempéarute minimale peuvent ils detecter le rayonnement d'un corps qui je suppose est très froid ?
Il est possible de détecter un rayonnement thermique de tout objet plus chaud que le détecteur (dans le cas contraire, c'est le rayonnement thermique émis par le détecteur lui-même qui gêne). Certaines pièces du satellite Planck ont été portée à quelques déci-degrés Kelvin, ce qui en font vraisemblablement les objets les plus froids de l'Univers...

Citation :
D'ailleur si l'electron volt est fait pour calculer l'energie des particules atomique alors pourquoi la constante de planck est en joule/secondes ?
Ce ne sont pas des Joule/seconde, mais des Joules-seconde. Donc J^1.s^1 et pas J^1.s^-1. La constante de Planck n'a jamais servi à mesurer une énergie, donc le fait que sont unité ne soit pas le Joule n'est pas problématique.

Pour l'équivalence entre température et énergie, on fait appel au concept de température "cinétique", c'est-à-dire l'interprétation de la température plus ou moins élevée comme un mouvement aléatoire et microscopique plus ou moins rapide. Un mouvement rapide se solde par une énergie cinétique plus élevée, d'où le rapprochement entre énergie et température. En dernière analyse, réchauffer un corps consiste à lui apporter de l'énergie cinétique, les particules dont il est constitué se déplaçant plus rapidement.

Pour les correspondances entre énergie, masse et température à partir d'une unité comme l'électron-volt, un minimum de recherche personnelle devrait aboutir rapidement à un résultat.

Un degré Kelvin = un degré Celsius, dans le sens où une température augmentant de x degrés dans une échelle augmentera de x degrés dans l'autre. Il existe le même écart, la même différence entre les degrés Celsius et Kelvin, c'est juste que le degré zéro ne se situe pas au même endroit. Deux échelles peuvent très bien présenter la même distance entre échelons sans que leur base soit posée à la même hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Jeu 27 Mai - 18:43

Une question qui me ronge l'esprit : l'indice de réfraction d'un milieu est lié à quoi au juste ? A la distance qu'il y a entre les composants atomiques ? a la nature des atomes ?

Puis pourquoi la vitesse de la lumière change d'un milieu à un autre, se pourrait il qu'elle change aussi de valeur d'intensité ?
l'instrument servant à mesurer la lumière c'est quoi au juste le photomètre ou le luxmètre ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Jeu 27 Mai - 23:31

L'indice de réfraction dépend effectivement de la répartition des charges électriques dans un milieu. On sait que cet indice donne une idée directe de la vitesse de la lumière dans ce milieu, vitesse qui dérive de la permittivité électrique et de la perméabilité magnétique. Ces deux paramètres expriment la facilité avec laquelle un champ électrique ou magnétique "imprègne" un milieu quelconque. Le calcul effectué avec le vide donne à la vitesse de la lumière une valeur qui coïncide avec une constante fondamentale de la physique, à savoir c.

L'intensité lumineuse ne change pas par réfraction, enfin pas au total.

Je n'ai jamais rencontré de mot comme luxmètre, par contre photomètre ne m'est pas étranger.


Dernière édition par Naos le Ven 28 Mai - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 28 Mai - 13:03

Quel est l'unité de mesure de la permittivité et la pérméabilité d'un milieu ?
Se pourrait elle qu'elles aient subit des flucuations auparavant ?
Varient elles avec le champs de higgs, avec l'energie du vide, ou bien la temperature ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 28 Mai - 13:04

Pourrait on se dire que comme l'univers se dilate, alors l'energie du vide diminuerait aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 28 Mai - 13:34

Les onde lumineuse sont elles des ondes de type transversales puisque le champ magnétique et électrique sont perpendiculaire, y a t-il d'autre exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Ven 28 Mai - 23:27

Citation :
Quel est l'unité de mesure de la permittivité et la perméabilité d'un milieu ?
Il doit s'agir du Newton-mètre²/Coulomb² pour la permittivité électrique. Honnêtement, je ne sais pas pour la perméabilité magnétique, mais ça ne doit pas être fort différent.

Les valeurs de ces constantes dépendent en effet des propriétés du vide. Lorsque les interactions étaient unifiées, on peut envisager des permittivités et des perméabilités du vide différentes de celles que l'on connaît. Une conséquence remarquable est le changement de la vitesse de la lumière dans le vide, donc de c.

Citation :
Pourrait on se dire que comme l'univers se dilate, alors l'energie du vide diminuerait aussi ?
Justement non, et c'est d'ailleurs pour cette raison que l'expansion cosmique est accélérée. L'expansion cosmique est réductible à une augmentation progressive des distances entre les concentrations de matière éloignées les unes des autres, typiquement les amas de galaxies. Si l'espace entre ces amas de galaxies grandit, c'est aussi parce que s'y ajoute du vide. Et comme l'énergie du vide est associée au vide, alors on ajoute de l'énergie du vide, c'est-à-dire ce qui est censé agir comme une antigravité et favoriser encore l'expansion cosmique. Cette dernière s'alimenterait donc d'elle-même ; un emballement produirait ce que l'on appelle déjà le Big Rip.

Comparons l'Univers à un verre de grenadine. Le verre est l'Espace, l'Univers entier en tant que contenant. L'eau est le vide et le sirop de grenadine est la matière. Comme l'Espace ne peut être rempli que de vide, le verre même en expansion restera rempli d'eau. Une augmentation du volume du verre se solderait automatiquement par une augmentation concomitante de la quantité d'eau, comme le vide qui surgit dès qu'une distance doit augmenter entre deux amas de galaxies. Le sirop de grenadine reste par contre en quantité invariable dans le processus, et la grenadine devient de plus en plus diluée.

L'énergie du vide nous pousse à considérer le vide comme une substance qui remplirait l'espace, l'un ne pouvant pas exister sans l'autre. Il deviendrait alors impossible d'envisager le néant, puisque même dans une région vide où l'on dirait précipitamment qu'il n'y a rien, il y aurait quand même "quelque chose" : le vide.

Citation :
Les onde lumineuse sont elles des ondes de type transversales puisque le champ magnétique et électrique sont perpendiculaire, y a t-il d'autre exemple ?
Les vagues sur la mer sont des ondes transversales, comme les ondulations des drapeaux. J'espère que je ne dis pas de bêtise, mais certaines ondes sismiques seraient transversales aussi. A vérifier dans un cours de géologie.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Sam 29 Mai - 17:12

Tu a raison les ondes sismiques peuvent etre transversale mais c'est incroyable si l'univers se dilate il forme du vide perpetuellement donc le vide c'est une réserve infini une source inépuisable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les photons et leur masse   Aujourd'hui à 9:00

Revenir en haut Aller en bas
 
les photons et leur masse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prier les saints ou demander leur intercession ?
» Les Métiers et leur Histoire. Les Boulangers
» Le 7 octobre 1954, des apparitions OVNI en masse
» Conversion en masse de musulmans
» masse musculaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Astrophysique-
Sauter vers: