Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les ondes gravitationnelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: les ondes gravitationnelles   Mer 10 Mar - 19:04

Imaginons que les ondes gravitationnelles sont très puissante elles courberaient donc l'espace mais pourraient t-elles causer la mise en mouvement d'un corps.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Mer 10 Mar - 21:08

Si on fait l'analogie avec les onde électromagnétique alors, oui puisque c'est dernière provoque une force de radiation.

Je ne connait pas bien les ondes gravitationnelle, je crois d'ailleurs que leur existence est encore hypothétique.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Dim 14 Mar - 13:04

Une force de radiation c'est quoi au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Dim 14 Mar - 18:48

La courbure spatio-temporelle à l'endroit qu'occupe un corps peut effectivement le mettre en mouvement. C'est d'ailleurs l'interprétation "einsteinienne" de la gravitation. Donc, même si je n'ai jamais appris à manipuler les formules de la relativité générale, je pense être en mesure de déduire du peu que je sais que oui, une onde gravitationnelle peut influencer le mouvement d'un corps.

Ces ondes n'ont pas été détectées alors que des instruments spécialisés opèrent déjà. Leur existence a cependant été vérifiée indirectement dans un système binaire de pulsars. Les deux objets se rapprochent en éliminant de l'énergie sous forme d'ondes gravitationnelles. Il faut alors croire que le lent mouvement de rapprochement et l'émission d'ondes sont étroitement liés.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 26 Mar - 17:31

Ok mais donc si on parle de distorsion est ce que le temps est plutot ralenti ou acceléré ? Je me suis demandé si elles pouvaient faire les deux en meme temps
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 26 Mar - 22:53

La courbure est toujours spatio-temporelle, les distances et les durées étant affectées en même temps. Les influences sont contraires : une augmentation de vitesse ou une intensification du champ gravitationnel impliquent un raccourcissement des distances et un allongement des durées. Le temps semble donc ralenti (du point de vue d'un observateur-témoin qui ne subit pas la modification).
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 26 Mar - 22:56

Ce qui veut dire que l'attraction terrestre nous fait ralentir notre vie voir même celle du soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 26 Mar - 23:01

En ce qui nous concerne, on vivrait plus longtemps si nous n'étions pas attirés par la Terre. Mais la différence ne se mesure qu'en fractions de seconde. Et des petites fractions, qui plus est. Les ordres de grandeur en jeu, comme la profondeur et la "raideur" du puits de potentiel creusé par la Terre, ou la durée de vie humaine ne sont pas encore ceux qui s'avèrent nécessaires pour que ce genre d'effets relativistes soient nettement marqués.

Le Soleil est bien davantage sujet à sa propre influence qu'à celle de la Terre. La présence des planètes n'influence en rien, du moins dans le seul cadre de la relativité générale, l'évolution d'une étoile. Elles sont trop légères pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 2 Avr - 15:07

Est ce que les ondes gravitationnelles ont une fréquence élevée si oui à combien d'hertz elles sont estimées ?
Est ce que la fréquence varie avec la masse du corps qui les produit ?
A quelle vitesse devrait se déplacer une onde gravitationnelle ?
Est ce vrai que d'après la théorie de la relativité génerale elles se déplacent à la vitesse de la lumière si oui pourquoi c'est des ondes donc ...
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Sam 3 Avr - 1:09

Questions intéressantes. Comme la plupart des phénomènes ondulatoires, la fréquence dépend de la longueur d'onde et de la vitesse. Comme la vitesse est fixe (celle de la lumière), alors il ne faut plus chercher qu'une dépendance à la longueur d'onde. Et il n'y a pas, en principe, de limitation dans la fourchette des longueurs d'ondes envisageables.

Une masse fixe n'émet pas du tout d'ondes gravitationnelles. Cette émission se produit quand le champ gravitationnel autour de cette masse est modifié, et c'est souvent dû à un réarrangement important de l'objet massif, une réorganisation de grande ampleur dans la répartition des différentes parties de l'objet. Le cas d'école consiste en la fusion de deux trous noirs ou l'effondrement menant à la formation d'un trou noir. Le trou noir est un sujet d'étude privilégié à cause de sa densité, donc de l'intensité de son champ gravitationnel.

Il n'y a rien d'inadmissible à ce qu'on onde se propage à la vitesse de la lumière (les ondes électromagnétiques le font très bien, par ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Mar 6 Avr - 13:36

J'y vois plus clair à présent donc les scientifiques devront se tourner vers des systèmes binaires comme tu me l'a dit précedemment mais pourraient t-ils les détecter avec le passage de Halley ? les ondes seront faible mais bon.
Est ce que l'existence d'un graviton est spéculative ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Mar 6 Avr - 13:46

Le passage de la comète ? Les masses en jeu sont beaucoup trop faibles pour donner lieu à quelque chose de détectable.

Gravitons et ondes gravitationnelles sont aussi équivalents l'un par rapport à l'autre que photons et ondes électromagnétique. Ce n'est rien d'autre que la dualité onde-particule qui intervient ici. Les ondes gravitationnelles ont été détectées indirectement, mais au moins nous sommes sûrs qu'elles existent. Le graviton appartient plutôt à l'interprétation quantique de la relativité générale, une théorie physique qui reste encore à établir. On va dire que l'existence du graviton est en quelque sorte de nécessite logique. On sait qu'il "doit" exister, mais aucun autre détail sur ses caractéristiques sont accessibles. On peut déjà préciser, cependant, que des gravitons massifs pourraient offrir une explication satisfaisante du problème de la masse manquante, provisoirement occulté grâce à ce que l'on appelle matière noire.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Jeu 8 Avr - 21:38

masse noir c'est étrange je trouve puisque elle représente à elle seul la plupart de la masse de l'univers et qu'elle ne soit pas accessible à l'observation ...
L'énergie noir par contre elle pourrait etre de quelle sorte ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Jeu 8 Avr - 21:54

Par rapport à la gravité c'est une question bête mais je la pose quand meme puisque je comprends pas quand 2 corps massif comme le soleil et la terre s'attire le plus massif devrait attirer de plus en plus le moins massif logiquement . Or c'est pas ce qu'on dit dans les livres de physiques puisque F a/b = F b/a
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Jeu 8 Avr - 21:56

A propos du soleil sa gravitation se fait sentir dans un rayon de combien par rapport à sa masse y a t-il un calcul qui permet de savoir à combien est estimée la pesanteur solaire en fonction de la distance par rapprt au centre ?
Pour l'info la planète la plus lointaine du système solaire elle éloignée de combien de Kilomètre appart Pluton bien sur et Sedna
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Jeu 8 Avr - 22:41

@jules a écrit:
masse noir c'est étrange je trouve puisque elle représente à elle seul la plupart de la masse de l'univers et qu'elle ne soit pas accessible à l'observation ...
L'énergie noir par contre elle pourrait etre de quelle sorte ?

Le terme "noir" ou "sombre" est là pour bien insister sur le fait qu'on ignore son origine. Certain mise sur l'énergie du vide...

Citation :

A propos du soleil sa gravitation se fait sentir dans un rayon de
combien par rapport à sa masse y a t-il un calcul qui permet de savoir à
combien est estimée la pesanteur solaire en fonction de la distance par
rapprt au centre ?
Pour l'info la planète la plus lointaine du
système solaire elle éloignée de combien de Kilomètre appart Pluton bien
sur et Sedna

La gravitation est une force de portée infinie comme l'est électromagnétisme à la différence de la force forte par exemple. Le soleil attire donc tous les objets de l'Univers... A ceci près que la force décroit avec le carré de la distance.
La dernière planète est désormais Neptune, pour les autres objets il faut préciser de quoi l'on parle...

Citation :
Par rapport à la gravité c'est une question bête mais je la pose quand
meme puisque je comprends pas quand 2 corps massif comme le soleil et la
terre s'attire le plus massif devrait attirer de plus en plus le moins
massif logiquement . Or c'est pas ce qu'on dit dans les livres de
physiques puisque F a/b = F b/a

C'est le troisième principe de Newton. Mais le potentiel gravitationnel du Soleil est bien plus fort que celui de la Terre, mais la force qui résulte de l'interaction entre eux est équivalente.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Jeu 8 Avr - 23:18

Citation :
masse noir c'est étrange je trouve puisque elle représente à elle seul la plupart de la masse de l'univers et qu'elle ne soit pas accessible à l'observation...
Pas accessible à l'observation ne signifie ni plus ni moins que cette forme de matière n'interagit pas avec les photons. Vu sous cet angle, il n'y a pas de mystère. Au fond, qu'est-ce qui oblige la matière à interagir avec la lumière, et devenir de ce fait parfaitement invisible ?

Je rappelle aussi que la lumière visible, puisque c'est d'elle qu'on parle, ne constitue qu'une partie extrêmement restreinte du spectre électromagnétique. Nos yeux, en se limitant au domaine dit "visible" nous rendent bien plus aveugles que voyants. On pourrait en dire autant des sons, car en prenant en compte infrasons et ultrasons nous sommes également davantage sourds qu'entendants, et préciser pour terminer que nous sommes entièrement insensibles au phénomène de l'induction magnétique... Il nous manque un organe sensoriel qui nous rendrait capables de percevoir l'aimant dans son costume d'anodin morceau de métal.

Il y a un monde entre ce "qui est perceptible" et "ce qui existe". Il est des tas de choses qui existent sans que nous y soyons sensibles, et il est aussi des tas de choses que nous percevons sans qu'elles existent. Je vise les couleurs au premier chef.

Voilà pour la matière noire. On l'appelle comme ça parce qu'on ne sait pas ce que c'est. Il s'agit d'un concept d'abord, d'une substance ensuite. Le cas de l'énergie sombre est plus curieux, car on l'observe depuis plusieurs décennies en laboratoire, un contexte dans lequel on lui donne le nom (assez comique quand on le découvre) d'effet Casimir. C'est le patronyme du découvreur, il ne l'a pas choisi. Il est tout à fait normal dans la théorie quantique que le vide possède une dose d'énergie. Normalement, tous les paramètres physiques définissant le vide devraient être égaux à zéro, mais le phénomène des fluctuations quantiques donne la possibilité à ces paramètres de
varier pendant une brève durée. D'ailleurs, plus la durée est brève, plus la variation théoriquement autorisée est importante. Comme la variation des paramètres physiques nécessitent de l'énergie pour varier, les fluctuations se déroulent comme un emprunt éphémère d'énergie, qui est restitué aussitôt qu'il est "souscrit". La métaphore bancaire est filée d'une manière aussi agréable qu'édifiante dans le Alice au pays des quanta de Robert Gilmore. L'énergie des fluctuations quantiques prenant place dans le vide porte le nom plus condensé d'énergie du vide, et c'est cette énergie du vide que l'on assimile à l'énergie noire. Le problème actuellement insoluble, c'est que l'ampleur de l'énergie du vide est 10^120 fois trop élevée pour occasionner les effets et phénomènes que l'on attribue à l'énergie noire.

Citation :
Par rapport à la gravité c'est une question bête mais je la pose quand même puisque je comprends pas quand 2 corps massifs comme le Soleil et la Terre s'attirent, le plus massif devrait attirer de plus en plus le moins massif logiquement .
Les forces exercées mutuellement sont égales, mais il faut aussi se rappeler de la relation fondamentale de la dynamique, qui n'est pas qualifiée de fondamentale pour rien : F = m.a.

Pour la Terre comme pour le Soleil, F prend la même valeur, mais c'est m qui change d'un facteur 333 000 entre les deux corps. Pour assurer l'égalité des forces F, c'est l'accélération a qui doit subir la même variation compensatrice d'un facteur 333 000. On doit mieux comprendre pourquoi c'est la Terre qui tourne autour d'un Soleil presque immobile, et pas l'inverse, alors que chacun exerce la même force sur l'autre.

En prenant l'expression "planète du Système Solaire" mot à mot et au pied de la lettre, alors le chiffre recherché (et arrondi) serait 4 500 000 000 kilomètres, valable pour Neptune. Mais l'influence gravitationnelle du Soleil se fait sentir bien au-delà : un objet mille fois plus éloigné du Soleil que Neptune peut très bien décrire une orbite autour de ce Soleil. Si le Soleil était tout seul dans l'Univers, son attraction se ferait sentir de manière influente dans tout le volume de l'Univers (qu'il soit fini ou infini). Mais le Soleil n'est justement pas seul, et quand on s'éloigne du Soleil, on se rapproche des autres étoiles de la Galaxie. A cause de ces autres étoiles, le Soleil se retrouve entouré d'une sphère d'influence au-delà de laquelle l'attraction solaire se fait plus faible que l'attraction combinée des autres étoiles. Le même raisonnement se mène à une échelle plus restreinte, à savoir pour les satellites planétaires dans le Système Solaire. La présence du Soleil délimite une sphère d'influence autour de chaque planète, et si un satellite s'en extirpe, il ne tournera plus autour de sa planète, mais autour du Soleil.

L'accélération de la pesanteur se calcule avec GM/d², la seule variable étant donc la distance.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: i   Ven 4 Juin - 12:44

Existe t-il les ondes électriques et magnétiques (à part) et leur est-il associé un boson vecteur respectivement l'électron et la magnéton ?

Existe t-il des champs électromagnétiques je ne demanderai pas s'il existe une onde ou un boson sinon on va me remettre en doûte depuis le temps.

Puis un champ magnétique a tendance à modifier l'espace autour de lui mais peut il faire varié l'energie du vide pareil pour un champs électrique ?

Naos selon toi l'energie du vide est 10^120 fois plus élevé que l'energie noir alors si elle jouerai le rôle de faire dilater l'univers alors l'expansion serait incroyablement plus élevé que l'actuelle ?


Dernière édition par jules le Ven 4 Juin - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 4 Juin - 12:48

Est ce que les planètes orbitant autour du soleil engendreraient t-elles des ondes gravitationnelle provenant du champ de gravitation du soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 4 Juin - 12:48

Si oui les a t-on détectées ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 4 Juin - 13:41

Toute variation d'un champ électrique entraîne automatiquement une variation d'un champ magnétique. S'il n'existe pas au départ et qu'il n'y a qu'un champ électrique, alors la variation de ce dernier provoque l'apparition du champ magnétique, qui va varier aussi. Un boson vecteur doit d'abord s'assimiler avec une interaction, pas tout à fait avec une onde. Si le photon est un boson vecteur, c'est en tant que véhicule de l'interaction électromagnétique, pas en tant qu'onde électromagnétique.

L'énergie du vide provient des relations d'incertitude de Heisenberg, qui stipule que toute valeur liée à l'énergie d'un milieu ne peut pas être rigoureusement fixe, constante. Pendant des courtes durées peuvent se produire des fluctuations de cette énergie. Plus la durée est courte, plus la variation permise est élevée. Concrètement, les sauts d'énergie se manifestent par l'apparition et la disparition presque instantanée de paires comportant une particule et on antiparticule. Qu'il y ait ou non un champ électrique ou magnétique dans le vide, le fait fondamental est que ce champ, qui constitue à sa manière une réserve d'énergie, est toujours sujets aux relations d'incertitude et aux fluctuations qui l'accompagnent.

C'est l'activité de création et d'annihilation immédiate de couples de particules qui est à l'origine de l'énergie du vide et de l'effet Casimir (sa manifestation visible en laboratoire). Le fait que cet effet soit 10^120 fois plus intense que ce que la constante cosmologique représente représente un problème physique et cosmologique de première importance, dont la résolution prendra sûrement une voie inattendue.

En principe, la révolution des planètes autour du Soleil devrait produire des ondes gravitationnelles. Cependant, leur énergie est si faibles qu'elles sont indétectables. Même les ondes gravitationnelles les plus énergétiques sont indétectables, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Lun 7 Juin - 9:31

Comment fait on pour essayer de les détecter ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Mar 8 Juin - 1:51

Les instruments font appel à des réseaux de faisceaux LASER. L'onde gravitationnelle occasionne une courbure de l'espace et infléchit du même coup les faisceaux. On se charge alors de détecter ces (minuscules) déviations.
Revenir en haut Aller en bas
emc2
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 27
Age : 48
Localisation : var
Date d'inscription : 27/09/2010

MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Ven 1 Oct - 22:25

On estime que le champs d'action gravitationnel du Soleil atteint 1 a-l environt en pratique. Parce qu'en théorie, c'est une propriéte dont la portée est infinie. Mais la force de gravitation est divisée par 4 chaque fois que l'on multiplie par 2 la distance.
Pour ta question: Neptune est à 4,5 Milliards de Kms du Soleil. (à une vache prés)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.livestream.com/emc2tv
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les ondes gravitationnelles   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 
les ondes gravitationnelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SUJET UNIQUE] Les ondes gravitationnelles (Big Bang, Trou noir)
» Ondes gravitationnelles !!
» Ondes gravitationnelles
» [Lempel] Le soleil, détecteur géant d'ondes gravitationnelles ?
» Les ondes gravitationnelles découvertes grâce à la fusion de deux trous noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Astrophysique-
Sauter vers: