Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les longeurs d'ondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: les longeurs d'ondes   Jeu 4 Mar - 21:36

Bonjour sa peut paraître une question bizarre mais je n'ai pas pu trouver ma réponse ailleurs mais quand on parle de longueurs d'onde à propos de la lumière (400 nm à 800 nm pour les radiations visibles) cela veut dire que la lumière est composée d'onde ayant la taille de ces nm pour être visible ?
Albert einstein (sa théorie) parle de composants minuscule de la lumière appelé photon (j'ai entendu dire que c'était d'un diamètre plus petit qu'un atome) je ne comprends pas.
De plus d'autre scientifique dont je ne me souvient plus du nom parlent d'une énergie lumineuse?
Pourriez vous m'éclairer davantage sur ce sujet.

Merci à toute âme venant à mon aide.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Jeu 4 Mar - 21:56

La lumière est une onde électromagnétique : c'est la variation du champ electrique et magnétique.

Mais la lumière est aussi constitué de grain d'énergie : les photons.

Le photon est une particule sans masse, voyageant par définition à la vitesse de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 5 Mar - 19:53

Et donc ces ondes électromagnétique ont la taille de ces nanomètres là ??
Ces photon quel diamètre font ils, comment ils sont réparti dans l'espace par rapport à ces ondes ?
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 5 Mar - 20:27

un photon reste toujours pareil, c,est à dire une particule sans masse, correspondant à un paquet d'énergie en mouvement. Autrement dit, ce sera la fréquence qui augmentera si l'énergie du photon est plus élevé, par conséquent la longueur d'onde diminuera, si la longueur d'onde augmente alors cela veut dire que le photon à moins d'énergie. L'ensemble du spectre électromagnétique, ne se limite pas à 40 mn, et 700 mn, il y en bas de la lumière visible, la lumière infra rouge, ensuite les micro-onde, les ondes radios, et en haut de la lumière visible,il y a les ultra-violet, les rayon X et les rayons gamma. Donc je pose une question philosophique rataché à cela, voit-on tout ce qui nous entoure dans notre monde?

les photons voyagent à la vitesse de la lumière, la lumière est tantôt un onde tantôt un paquet d'énergie, je sais que ça peut parraitre difficile à comprendre sur le coup, mais c,est ainsi. Le photon est une particule d'interaction de la force électromagnétique.

espérant avoir bien expliqué
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 5 Mar - 20:43

La lumière est d'un côté une onde, de l'autre constitué d'onde. Ce n'est pas l'un ou l'autre, mais une combinaison des deux. On ne peut le visualiser avec notre cerveau, c'est bien dommage.

C'est le phénomène observé qui met en évidence tantôt la partie ondulatoire tantôt la partie corpusculaire.

Dans le formalisme mathématique de modèle standard, le photon comme toute les particules (électrons, quarks etc) n'ont pas de dimension, ce sont des points. En physique on aime pas ca mais bon on fait avec...

Prennons l'exemple d'un laser, soit le rayon émis est vu comme "une corde" sur laquelle se déplace l'onde, soit c'est une mitraillette qui tire des photons (petites billes d'énergie) très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 5 Mar - 23:12

La lumière (ou tout autre objet quantique) n'est ni particule ni onde. C'est "quelque chose" qu'il est commode de prendre pour une petite bille dans certaines circonstances, ou qu'il nous arrange de concevoir comme une onde dans d'autres situations. Mais en soi, la lumière ne se laisse pas réduire à une onde ni à une particule, ni même à une combinaison des deux. Chercher à savoir comment se présente le photon par rapport à une onde électromagnétique n'a pas réellement de sens, compte tenu de la manière dont fonctionnent les "appareils intellectuels" (formules et autres) qu'utilisent les physiciens dans leur travail.

Ce qui varie dans la propagation d'une onde électromagnétique, c'est la valeur du champ électrique et du champ magnétique qui lui est associé. La variation de l'un provoque toujours la variation de l'autre, et vice-versa, et c'est justement la raison pour laquelle la lumière se propage, et qu'elle se propage à la vitesse de... la lumière. Un champ électrique ou magnétique est une donnée liée à la position, le champ ayant une valeur associée à l'endroit où on se situe, mais qui ne correspond à rien de concret ou de tangible. C'est la différence fondamentale avec les ondes matérielles, qui concerne des déplacements de matière, comme le son ou les vagues.

En ce qui concerne la lumière visible, on dira donc qu'entre deux valeurs maximales successives du champ électrique (préféré comme référence par rapport au champ magnétique), il y aura une distance de 400 à 800 nanomètres environ. Ces deux valeurs maximales sont assimilées à des bosses, à des sommets de vagues uniquement pour la visualisation qui facilite l'apprentissage. En fait, il n'y a rien qui vibre dans une onde comme la lumière, rien qui monte ou descend comme le fait la surface de l'eau sur le littoral.

Citation :
Donc je pose une question philosophique rattachée à cela, voit-on tout ce
qui nous entoure dans notre monde ?
Cela n'a rien d'une question philosophique, le fait brut est qu'il y a des choses invisibles. C'est le rapprochement entre "visible" et "connaissable" qui pose question. On n'est pas obligé de voir pour apprendre, et il y a des tas de choses qu'on sait sans les avoir jamais vues. On sait compter sans avoir jamais vu de nombres, qui restent des entités abstraites. Ce qui nous est invisible ne nous demeure donc pas pour autant - et très loin s'en faut - étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 6 Mar - 20:08

Et si ce quelque chose qu'est le rayonnement électromagnétique, ces photons, avait une forme une couleuret que l'on pourraient les visualiser si l'on n'était pas limiter à la lumière visible?. pourquoi pas
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 6 Mar - 21:05

La notion de couleur est purement neuro-physiologique, elle n'a pas de sens en physique. La couleur n'est pas une propriété de la lumière elle-même, c'est une propriété de notre perception de la lumière. A partir du moment où un domaine du spectre électromagnétique n'est pas perceptible, alors parler de couleurs à son sujet devient absurde.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 6 Mar - 21:07

la couleur est la longueur d'onde de l'onde électromagnétique, l'énergie des photons si on raisonne avec les photons.

Parler de couleur pour une particule n'a pas de sens, quand à leur forme, faudrait déjà pour cela qu'il ne soit pas ponctuel...

Edit : et Naos plus rapide que son click
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 8 Mar - 19:11

D'accord merci pour toute vos réponses =) j'ai d'autres questions, une étoile on est tous d'accord dégage de l'énergie lumineuse, et bien sur calorifique :
C'est le résultat de la transformation de 4 atomes d'hydrogène en un atome plus lourd l'hélium par les réactions fusion nucléaire ou (thermonucléaire) . Je ne comprend pas en quoi de la matière qui fusionne pourrait dégager de la lumière si ce n'est qu'en onde électromagnétique (N'y a t-il pas un lien avec la célèbre équation E=mc² d'Albert) ?
- est ce que la lumière provenant du noyau solaire pourrait être réfractée ou même changer de longueur d'onde en traversant les différentes couches du soleil qui je suppose bien fort ne sont pas toute homogène dans le cadre de la composition physico-chimique ?
Ensuite la lumière a une vitesse gigantesque mais je me suis posé la question et me suis demandé quel est ce moteur qui fait avancer la lumière, n'y a t-il pas un lien avec le phénomène qui l'a crée ?
Enfin pourriez vous m'expliquer d'après une théorie bizarre d'Albert dit que par exemple deux hommes, un qui vit sur terre et l'autre qui voyage à la vitesse de la lumière, celui qui voyage à la vitesse de la lumière dans l'espace verra le temps passé lentement et vieillira moins que vite que celui restera sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 8 Mar - 19:44

Citation :
Je ne comprend pas en quoi de la matière qui fusionne pourrait dégager de la lumière si ce n'est qu'en onde électromagnétique
Lumière = onde électromagnétique, donc je ne vois pas le problème.

Citation :
est ce que la lumière provenant du noyau solaire pourrait être réfractée ou même changer de longueur d'onde en traversant les différentes couches du soleil qui je suppose bien fort ne sont pas toute homogène dans le cadre de la composition physico-chimique ?
Changer de longueur d'onde, elle ne fait que ça, puisqu'elle est produite dans le domaine gamma et émerge sous forme visible. Mais la matière solaire se trouvant sous forme de plasma, il n'y a pas de réfraction qui tienne. La matière est sans cesse absorbée et réémise par les particules chargées qu'elle rencontre, leur transmettant une partie de son énergie. Chaque photon met plus d'un million d'année pour sortir du Soleil, une fois produit.

Il n'y a pas besoin de moteur pour se déplacer vite, il en faut juste pour accélérer. Le principe d'inertie nous apprend que le mouvement est une sorte d'état spontané pour la matière, elle n'a besoin de rien pour se maintenir en mouvement. L'immobilité n'est même qu'un cas particulier de mouvement, celui qui se déroule à vitesse nulle. La lumière consiste en une perturbation dans un champ électromagnétique, elle ne correspond à rien de concret ou tangible. En vertu de quoi elle est obligée de se déplacer à une vitesse particulière qui est la plus grande permise en physique. On parle de vitesse de la lumière par pure commodité, en fait la lumière est un phénomène qui n'intervient en aucune manière dans la détermination de la valeur de "c" ; ça se joue à un niveau plus fondamental que cela... et qui reste encore à atteindre par la théorie.

La "théorie bizarre d'Albert" (autant directement parler de "relativité restreinte") stipule que tout corps se déplace dans l'espace-temps à la vitesse c, et que cette vitesse est partagée entre le déplacement dans l'espace et le déplacement dans le temps. Si l'on prend de la vitesse dans l'espace, alors on doit en perdre dans la dimension du temps, ce qui se répercute par l'impression que le temps passe moins vite.

Pourquoi c'est systématiquement l'homme qui voyage à grande vitesse qui vieillit au ralenti (alors qu'en relativité, chaque point de vue est équivalent sur l'autre), c'est parce celui-ci doit accélérer en partant de la Terre. La symétrie est alors rompue. Voilà la teneur profonde de ce qu'on peut rencontrer sous le nom de "paradoxe de Langevin", ou encore "paradoxe des jumeaux de Langevin".
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mer 10 Mar - 18:58

Si la lumiére est une onde électromagnétique donc elle ne peut etre generé dans un espace ou il n'y a ni champ magnétique et électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mer 10 Mar - 21:10

Si c'est la cas alors on ne verrais pas le soleil...

Une onde lumineuse est une variation des deux champs, mais chaque champs influe sur l'autre, donc de proche en proche là où les champs sont égaux à 0, il deviennent non nul lorsque la lumière arrive. C'est comme cela que se propage la lumière, je sais pas si j'ai été clair.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 20 Mar - 18:45

Oui ils sont perpendiculaire l'un à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 2 Avr - 15:18

Est ce que la température influe sur les longeurs d'onde lumineuse ? Parce qu'on dit que les étoiles trés chaudes comme les pulsar par exemple emmetent du rayon X mais en traversant l'espace interstellaire et en arrivant jusqu'à la terre il passe par un milieu froid et donc devrait logiquement lui augmenter sa longeur d'onde c'est là que je ne comprends pas
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 3 Avr - 0:54

Le milieu froid en question n'est pas assez dense que pour intercepter tous les rayons X émis derrière. On voit parfaitement la signature de l'absorption et cela permet souvent d'établir quelques caractéristiques de ce qui se trouve entre nous et la source, mais cette manifestation de l'absorption n'est pas évidente au point de masquer le signal original.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 6 Avr - 13:24

En gros l'espace devrait donc etre dense pour influencé les rayons lumineux en quelque sorte ? car en parlant d'espace on parle de vide c'est sa.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 6 Avr - 13:59

Il pourrait être bon de rappeler qu'au-delà de 10 000 années-lumières, on ne voit plus rien dans le plan de la Voie Lactée à cause de l'absorption et de la diffusion par les poussières. De même, un rayon lumineux qui voudrait traverser la Galaxie de haut en bas perdrait un tiers de son intensité. Le phénomène d'absorption interstellaire

Le vide n'oppose aucun obstacle à la propagation des ondes électromagnétiques. C'est toujours ce qu'il y a dedans qui peut constituer une influence. Un mot comme "espace" dans l'astronomie basique veut dire tellement de choses qu'il ne signifie quasiment plus rien. Il s'agit le plus souvent du vide et de tout ce qu'il contient (ce n'est donc plus du vide, à ce moment), dans une région vaste mais limitée (espace interplanétaire, interstellaire, intergalactique).
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Jeu 8 Avr - 21:47

L'absorption varie t-elle avec un ou plusieurs paramètre quelconque des atomes ? Ya t-il une constante d'absorption qui existe ?
D'ailleurs pourquoi l'air atmosphériques absorbe plus le bleu que le rouge comme on le voit au coucher de soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Jeu 8 Avr - 22:57

L'absorption dépend de nombreux facteurs, mais c'est surtout la répartition des électrons dans la matière traversée qui les rend plus ou moins prompts à absorber la lumière incidente. On a coutume de dire que les métaux sont systématiquement opaques car les électrons y sont libres entre les atomes. Le verre est transparent car les électrons sont liés aux atomes, ce qui les empêche en quelque sorte de bloquer la lumière.

L'air n'absorbe pas plus le bleu que le rouge, mais le diffuse davantage. La diffusion, pour résumer, est une redirection aléatoire d'un faisceau lumineux par rapport à sa direction incidente. Comme les rayons rouges sont les moins diffusés, ils continuent leur trajet dans l'air dans leur direction d'origine, qui est celle du Soleil. Les rayons bleus par contre sont diffusés et éclaboussent dans toutes les directions, partout dans l'air, au point de sembler rejoindre l'observateur de toutes les directions du ciel. D'où la couleur azur du ciel, du moins dans un premier temps, car c'est la manière dont notre vision enregistre les couleurs qui possède le dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 12 Avr - 21:38

Ok mais un pulsar il emet des rayons gamma donc des rayons issu d'element radioactif si je me trompe pas donc il contient des atomes massifs ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 13 Avr - 0:55

Là, c'est le vieux problème de qui inclut quoi. Il est vrai que la radioactivité gamma consiste en des rayons gamma (d'où les noms identiques), mais tous les rayons gamma ne sont pas produits par radioactivité. Dans le cas des pulsars, l'émission provient de phénomènes se produisant autour ou à la surface de l'objet : annihilation de paires particules-antiparticules ou rayonnement synchrotron.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 13 Avr - 14:02

Est ce que les rayonnements des pulsars sont produit de la même manière qu'un trou noir je veux dire est ce que les étoile à neutrons rassemblent t-elles un disque d'accrétion pour s'illuminer encore plus ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 13 Avr - 14:02

Bien sur on tiendra compte des système couple
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 13 Avr - 17:15

C'est possible. Les binaires X par exemple contiennent une étoile à neutrons sur laquelle tombent plus ou moins régulièrement des parcelles du disque d'accrétion qui l'entoure, disque alimenté par l'autre composante stellaire du couple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   

Revenir en haut Aller en bas
 
les longeurs d'ondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un envoie d'ondes positives
» Les différents types d'ondes nocives
» Les Ondes de forme
» Les ondes du cerveau
» Envoyez-moi des bonnes ondes s'il vous plait !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Etoiles-
Sauter vers: