Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magellan
Administrateur (le Boss)
Administrateur (le Boss)


Masculin Nombre de messages : 1779
Age : 28
Date d'inscription : 12/09/2004

MessageSujet: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Dim 12 Fév - 15:01

La Suède veut être le premier pays au monde à éliminer complètement le pétrole comme combustible, en se concentrant sur les sources d'énergie renouvelables.

"Notre dépendance à l'égard du pétrole devrait prendre fin d'ici 2020", a déclaré la ministre du développement durable, Mona Sahlin. Le projet visant à faire de la Suède un État sans pétrole est dirigé par un consortium d'industriels, universitaires, agriculteurs, constructeurs automobiles, fonctionnaires et autres. Ils feront rapport au parlement suédois dans quelques mois.

Le parlement suédois a déclaré que le projet visant à remplacer les combustibles fossiles par des formes renouvelables d'énergie était essentiel pour des motifs environnementaux et économiques. "Libérer notre pays des combustibles fossiles nous procurerait d'énormes avantages, à commencer par la réduction de l'impact des fluctuations des prix du pétrole, qui ont triplé depuis 1996", a expliqué Mme Sahlin.

La ministre a indiqué que la Suède mettrait en place les mesures suivantes : dégrèvement fiscal pour la conversion à des combustibles autres que le pétrole ; utilisation accrue des énergies renouvelables ; introduction de mesures supplémentaires en faveur des combustibles renouvelables ; accroissement des investissements visant au développement d'une "société renouvelable" ; et poursuite des investissements dans le chauffage par quartiers (généralement géothermique ou par biomasse).

"Mettre fin à la dépendance à l'égard du pétrole nous fournira de nombreuses opportunités de renforcement de la compétitivité, de développement technologique et de progrès. Le but est de nous libérer des combustibles fossiles d'ici 2020. À partir de cette date, plus aucun foyer n'aura besoin de pétrole pour se chauffer et plus aucun automobiliste ne sera obligé d'utiliser de l'essence en tant qu'unique option disponible. À ce moment-là, il y aura toujours de meilleures alternatives au pétrole", a-t-elle affirmé.

Parmi les autres acteurs clés de cette initiative visant à abandonner l'énergie basée sur le pétrole, l'on trouve l'Islande, qui a l'avantage de disposer d'importantes ressources géothermiques, mais qui espère doter son parc d'automobiles et de navires de moteurs à hydrogène d'ici 2050, et le Brésil qui vise à faire fonctionner 80 pour cent de ses moyens de transport avec de l'éthanol dérivé de la canne à sucre d'ici cinq ans.

L'UE n'ayant pas, pour le moment, de politique énergétique, chaque pays prend ses propres décisions quant à la voie à suivre et aux secteurs où seront concentrés les investissements de recherche en matière d'énergie. Certains ont indiqué que le retour à l'énergie nucléaire était un moyen de satisfaire "facilement" les besoins énergétiques et d'atteindre les cibles fixées dans le cadre du protocole de Kyoto sur le réchauffement climatique. Toutefois, l'UE a fixé des cibles en matière de recours aux sources d'énergie renouvelables, et son leadership dans ce domaine est mondialement reconnu.

La décision de la Suède fait de celle-ci le premier pays à se prononcer ouvertement pour un monde sans pétrole. Le pétrole bon marché, qui est l'un des fondements de notre civilisation moderne, a permis la production d'une électricité à faible coût, celle-ci ayant à son tour permis le développement de presque tous les types de technologies, outre les secteurs du plastique, de l'ingénierie et les laboratoires pharmaceutiques.

La Suède pourrait être l'un des quelques pays disposant d'un appoint en sources d'énergie suffisamment diversifié pour parvenir à renoncer au pétrole. Depuis 1994, la production industrielle en Suède a augmenté de 70 pour cent, alors que la consommation de pétrole des ménages et du secteur des services a diminué de manière significative et que la consommation industrielle de pétrole restait stable.

Actuellement, la Suède satisfait ses besoins en électricité principalement grâce à l'énergie nucléaire, hydroélectrique et d'autres formes d'énergie renouvelable. Les sources renouvelables assurent 26 pour cent du total de son approvisionnement en énergie. Par ailleurs, si la Suède a pris en 1980 la décision de renoncer à l'énergie nucléaire, elle possède encore des réacteurs en service.
Revenir en haut Aller en bas
florent155
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 1364
Age : 31
Localisation : Châtellerault, à côté de poitiers!!!
age : Etudiant 20 ans
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Sam 18 Fév - 14:52

Les pays nordiques toujours aussi en avance que nous, les payx comme la france doivent commencer à se bouger pour ne pas être encore en retard.... De même (j'ai pas le temps de développer ), dans 20 ans, ce sera la Crise avec la demande croissante de la Chine en pétrole et acier ....

_________________
http://excellsior.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Véga_
Modératrice
Modératrice


Féminin Nombre de messages : 956
Age : 30
Localisation : Constellation de la Lyre
age : Agent de Service Hospitalier - 21 ans
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Sam 18 Fév - 18:10

Ca c'est sur mais bon, en attendant on a pas le choix...

_________________
Véga, Déesse du Ciel Étoilé
Pose ta question au vent, il t'apportera la réponse
Revenir en haut Aller en bas
Conducteur1
Lune
Lune


Nombre de messages : 96
Age : 55
Localisation : CANADA
age : Conducteur Routier
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrol   Jeu 9 Mar - 18:43

@Magellan a écrit:

Parmi les autres acteurs clés de cette initiative visant à abandonner l'énergie basée sur le pétrole, l'on trouve l'Islande, qui a l'avantage de disposer d'importantes ressources géothermiques, mais qui espère doter son parc d'automobiles et de navires de moteurs à hydrogène d'ici 2050,

Avec l'épuisement programmé des réserves de pétrole, malgré le moteur à hydrogène, malgré les progrès en matière d'économies d'énergie, l'espèce humaine devra disposer d'une nouvelle source d'énergie : celle provenant de la fusion thermonucléaire contrôlée.

Technologie qui nécessitera un investisment massife de l'ordre de dix milliard pour la construction de l'international thermonuclear (réacteur expérimental) pour la maitrise de la production industrielle de cette source d'énergie

La communauté des physiciens des hautes énergies fait bloc derrière ce projet ; reste à définir son emplacement.

Après le retrait du Canada (décembre 2003), les négociateurs sont la Chine, l'Union européenne (par Euratom, dont la Suisse fait partie), le Japon, la Russie, la Corée du Sud et les Etats-Unis. Restent en lice deux sites, Cadarache (France) et Rokkasho (Japon).

ll est très probable que le choix se portera sur le site japonais, car les enjeux sont beaucoup moins énergétiques ou scientifiques que politiques et militaires.

Le monde du contrôle de la prolifération nucléaire a bien changé. D'un côté, les Etats-Unis ont durci leur position avec la non-ratification du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, avec le déploiement d'un système de défense nationale à base de missiles à ogive nucléaire et des investissements dans des armes nucléaires modifiées pour emploi dans une guerre antiterroriste. De l'autre, de nouveaux acteurs et menaces apparaissent: essais nucléaires du Pakistan et de la Chine, menace de la Corée du Nord.

Le Japon en première ligne
Pour construire et exploiter ITER, il faudra produire industriellement du tritium. Le réacteur en contiendra environ deux kilogrammes, alors que quelques grammes suffisent pour réaliser une arme thermonucléaire. La construction d'ITER au Japon permettrait à ce pays d'acquérir la technologie industrielle du tritium, qui n'existe aujourd'hui que dans les puissances nucléaires militaires et au Canada. Le Japon possède déjà toutes les technologies et matériaux nécessaires à la construction d'armes de première génération («bombes atomiques») et de deuxième génération («bombes à hydrogène»). En bref, l'acquisition de la technologie industrielle du tritium fera du Japon, une puissance thermonucléaire virtuelle.

NOTE: Si l'on étudie l'histoire de l'énergie nucléaire, le passage à l'acte risque de dépendre beaucoup moins d'une décision démocratique que de la disponibilité de la technologie.
----------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
jacksonggs
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Mar 8 Sep - 2:25

merveilleux! merci pour l'info ..

lobster tennis ball machine reviews used prince twist the best tennis ball machine for review with twist and lobster here lobster tennis ball machine reviews used prince twist
Revenir en haut Aller en bas
Yes
Planète
Planète


Masculin Nombre de messages : 257
Age : 59
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 19/07/2009

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Mer 23 Sep - 22:10

L'huile de Tournesol y'a que ca de vrai. Les gaz d'échappements vous donnent subitement une petite envie de frites mayonnaise. Le problème c'est que si ca ne pollue pratiquement pas, il faut un max de terrain cultivable et d'utilisation de pétrole pour produire ces huiles de Tournesol ou de colza. C'est le serpent qui se mord la queue.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Lun 28 Sep - 4:41

De plus, l'utilisation d'éthanol ou autre gaz combustible du genre créer une famine, car nous occidentaux nous voulons ceci pour subvenir à nos petits besoins superficiels, quoi que un peu essentiels ( pour se déplacer parfois), alors la demande augmente, et les pays en voie de développement ne peuvent pas en assumer la hausse du prix.
Alors allons-nous nourrir les humains avant tout?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole   Aujourd'hui à 7:45

Revenir en haut Aller en bas
 
La Suède veut être le premier pays à se passer du pétrole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui sont les pays tropicaux ?!
» Aux SMatistes : Comment s'est passé votre premier mois ?
» [QCM] La seconde guerre mondiale
» PSC1 et date de résultat officiel
» Les pertes durant les guerres du Premier Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Le monde qui nous entoure :: Actualités-
Sauter vers: