Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mécanique Quantique - Interpétation réfutable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mécanique Quantique - Interpétation réfutable ?   Ven 10 Juil - 22:52

La majorité des interprétations (irréfutables selon les critères de Popper) de la Mécanique Quantique font aujourd'hui intervenir un indéterminisme fondamental.

- L'interprétation de Copenhague
- Les mondes multiples de H. Everett
- L'interprétation transactionnelle de la M.Q.

Ainsi, on présente le hasard quantique comme étant un hasard de principe, et non de fait, mis à part une minorité d'interprétations déterministes, telles que celle de De Broglie-Bohm.

Pourtant, si l'on considère qu'aucune information ne peut aller plus vite que c, et que l'on regarde ce qui se passe dans le cadre d'expériences faisant intervenir le paradoxe EPR, comme celle d'Alain Aspect :

  • On peut concevoir (avec 2 particules intriquées), que le résultat de la première mesure soit le fruit du hasard, pas de problème.


  • Par contre, si l'on accepte le fait qu'aucune 'information " ne voyage plus vite que c, comment ne pas réfuter l'idée que la seconde mesure soit également liée au hasard, puisque les deux mesures sont corrélées ?


La corrélation n'est-elle pas, par définition contraire au hasard, même pour deux évènements non causalement reliés ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mécanique Quantique - Interpétation réfutable ?   Lun 13 Juil - 20:38

Une analogie, qui me plaît bien dans le domaine classique pour tenter l'approche d'une interprétation déterministe de la Mécanique Quantique est la suivante :

Imaginez que vous balayez la surface lunaire à l'aide d'un laser (de préférence monté sur télescope pour augmenter la focalisation à cette distance).

Rien n'empêche de faire se déplacer le "spot" sur la surface, à une vitesse arbitrairement élevée, qui peut être largement supérieure à C.
Un cosmonaute, en place sur la lune pourra faire des mesures et constater par exemple un déplacement d'1 million de km/s.

La "forme" du spot observé par le cosmonaute, à l'instant t va dépendre de la surface lunaire (sable, cratères, cailloux..etc).

On notera qu'il n'existe aucun lien de cause à effet entre un spot A et un spot B.

Par contre, les deux formes seront "corrélées", parce qu'ayant chacune une "cause commune" dans le passé (l'émission Laser).

Question 1 : les "formes" existent-elles à l'avance ? Réponse : Non

Question 2 : Le cosmonaute peut-il prévoir à l'avance la forme qu'il va observer s'il n'a pas accès aux informations qui concernent le Laser ? Réponse : Non

Tout ce qu'il va constater, c'est une "corrélation" entre les deux formes, et un savant calcul lui permettra de "prédire" que si le spot A est comme ci, le spot B est comme ça, et inversement.
Avant une première constatation, il ne sait pas ce qu'il va mesurer.

En revanche, la constatation en A implique "immédiatement" celle de B et inversement, quelque soit l'ordre de mesures et l'intervalle temporel séparant les évènements...

Tout ceci ne vous fait penser à rien ?


  • Remplacez les deux tirs Laser par deux "particules".



  • Remplacez le sol lunaire (sur lequel le cosmonaute est libre de faire des pâtés de sables, comme bon lui semble) par "appareil de mesure".



  • Remplacez les formes observées sur la lune par "états quantiques".


Cette analogie démontre que, bien que les résultats ne puissent être "prédits" par le cosmonaute, ils sont corrélés, ils répondent à des lois probabilistes, mais sont déterministes.

Ces évènements sont dépendants les uns des autres, et il n'y a pas de "signal fantôme" allant plus vite que C (pas besoin) entre le spot A et le spot B.

Par contre, on a deux "tirs" (pardon, deux "particules") intriqués.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mécanique Quantique - Interpétation réfutable ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mécanique quantique pour les nuls, de Jean Bricmont
» La mécanique quantique ( physique quantique )
» La physique quantique pour les nuls
» [b]un peux de mecanique quantique.[/b]
» Quand Darwin vient au secours de la mécanique quantique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Astrophysique-
Sauter vers: