Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vide comme absence de permanence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gfombell
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Le vide comme absence de permanence   Jeu 21 Fév - 23:06

C'est extraordinaire qu'une chose soit et demeure, non ? Sans cette propriété, rien n'existerait ! Ni atome, ni particule quelle qu'elle soit, ni galaxie, ni gravité, ni loi physique, ni temps, etc.


J'imagine le vide, celui dans lequel notre univers s'étend paraît-il, comme plein de matière, à laquelle il manque toutefois la permanence. Impossible donc d'y voir ou mesurer quoique ce soit, ni d'y subir une attraction, d'y transférer une onde.


La création du monde pourrait être l'apparition, peut-être en un point unique, de la permanence.

Voilà tout un coup la plus petite particule imaginable possible qui est, demeure et interragit avec constance avec la matière vide de sens environnante. De proche en proche, du fait de la constance de l'interraction, la permanence s'étend autour de cette particule, peut-être à très grande vitesse.

C'est peut-être le big bang, ou bien cela s'est passé avant...



Est-ce qu'une personne ayant des notions d'ontologie ou d'astrophysique lira mon babil et pourra m'en dire plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le vide comme absence de permanence   Ven 22 Fév - 12:43

Avec tout le respect que je te dois, ce que tu dis, c'est du gloubi-boulga.

La permanence n'est pas une propriété. Les atomes et leurs particules élémentaires ne sont pas permanentes : elles ont leurs durées de vie, limitées par définition. Il me semble que l'atome ayant la longévité la plus élevée est celui du fer (ça se mesure en centaines de milliards d'années).

"La création du monde" est l'inflation de l'univers, qui a mené à l'apparition des atomes et de ce qu'ils contiennent.
Revenir en haut Aller en bas
gfombell
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Le vide comme absence de permanence   Sam 23 Fév - 10:00

Smile ça m'étonne pas que ce soit du goubi boulga, j'ai des notions d'astro-physiques quasi nulles.

L'idée me semble séduisante mais soit je l'ai très mal exprimée soit elle est incohérente avec des aspects que je ne connais pas.

Ceci-dit je pensais la permanence comme une propriété remarquable non pas à l'échelle de milliards d'années, ce comme tu le montres est tout à fait objectable, mais à celle disons de la nano-seconde, voire moins.

Je doute que nous soyons capable d'appréhender facilement ce qu'il y a en dehors de notre univers, car nous faisons partie de cet univers, sommes constitués d'éléments de l'univers, et sommes conditionnés pour percevoir l'univers.

J'imagine non pas un vide de matière mais une incohérence de matière, une absence de permanence.

Je ne serais pas étonné que ce soit du gloubi-boulga mais j'ai pas encore compris pourquoi... ?
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le vide comme absence de permanence   Sam 23 Fév - 12:29

@gfombell a écrit:
L'idée me semble séduisante mais soit je l'ai très mal exprimée soit elle est incohérente avec des aspects que je ne connais pas.

L'idée est incohérente avec la physique, tout simplement.



@gfombell a écrit:
Ceci-dit je pensais la permanence comme une propriété remarquable non pas à l'échelle de milliards d'années, ce comme tu le montres est tout à fait objectable, mais à celle disons de la nano-seconde, voire moins.

Encore une fois, la permanence n'existe pas. On parle de durée de vie d'une particule ou d'un phénomène.



@gfombell a écrit:
Je doute que nous soyons capable d'appréhender facilement ce qu'il y a en dehors de notre univers, car nous faisons partie de cet univers, sommes constitués d'éléments de l'univers, et sommes conditionnés pour percevoir l'univers. J'imagine non pas un vide de matière mais une incohérence de matière, une absence de permanence.

Nous n'observons qu'une partie de l'univers. Alors, penser à ce qu'il y a en dehors, si toutefois il existe un "en dehors"... c'est de la spéculation pure.



@gfombell a écrit:
Je ne serais pas étonné que ce soit du gloubi-boulga mais j'ai pas encore compris pourquoi... ?

C'est du gloubi-boulga, parce que tu n'as aucune notion de physique, d'astrophysique et de cosmologie.
Va sur Wikipedia et cherche les articles sur l'univers, le big-bang, le vide, l'expansion de l'univers, etc. Ca te permettra d'acquérir des notions basiques, que tu pourras approfondir au fur et au mesure de tes lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Pampidoum
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Le vide comme absence de permanence   Ven 19 Avr - 9:19

@gfombell a écrit:
C'est extraordinaire qu'une chose soit et demeure, non ?

T's'rais tu dont pas québeccois toi?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vide comme absence de permanence   Aujourd'hui à 18:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vide comme absence de permanence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» clé usb pleine détectée comme étant vide
» que des belles paroles et une creche VIDE, BLASPHEMATOIRE
» Vivre comme un roi
» Comme Jésus est beau dans l’Eucharistie !
» inspection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Astrophysique-
Sauter vers: