Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La douce croissance des galaxies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odyssée
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 529
Age : 30
age : 24
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: La douce croissance des galaxies   Mer 13 Oct - 20:12

La douce croissance des galaxies (lien cliquable)


Citation :
De nouvelles observations réalisées avec le VLT de l’ESO fournissent pour la première fois des preuves directes que les jeunes galaxies peuvent « grossir » en avalant le gaz froid de leur environnement et en l’utilisant comme source d’énergie pour la formation de nombreuses nouvelles étoiles. Dans les premiers milliards d’années après le Big Bang la masse des galaxies les plus courantes a augmenté de manière considérable et comprendre la raison de cet accroissement est un des problèmes cruciaux de l’astrophysique moderne. Les résultats de cette étude seront publiés dans l’édition du 14 octobre du journal Nature.

Les premières galaxies se sont formées avant que l’Univers atteigne son premier milliard d’années. Elles étaient beaucoup plus petites que les systèmes géants – y compris la Voie Lactée – que nous voyons aujourd’hui. Aussi, d’une certaine manière, la taille moyenne des galaxies a augmenté en même temps que l’Univers a évolué. Les galaxies entrent souvent en collision et fusionnent alors pour former des systèmes plus grands. Ce processus est certainement un mécanisme important de croissance des galaxies. Cependant, un processus plus doux complémentaire a été proposé.

Une équipe d’astronomes européens a eu recours au VLT de l’ESO afin de tester cette approche très différente qui suppose que les jeunes galaxies peuvent également avaler les courants froids d’hydrogène et d’hélium qui remplissaient l’Univers jeune et former ainsi de nouvelles étoiles à partir de cette matière primitive. Exactement comme une entreprise commerciale peut se développer aussi bien en fusionnant avec d’autres compagnies qu’en embauchant plus de personnel, les jeunes galaxies pourraient peut-être aussi grossir de deux manières différentes – en fusionnant avec d’autres galaxies ou en absorbant de la matière.

Le responsable de cette équipe, Giovanni Cresci (Osservatorio Astrofisico di Arcetri), déclare : « les nouveaux résultats obtenus avec le VLT sont les premières preuves directes que l’absorption de gaz originel a effectivement lieu et est suffisante pour alimenter une vigoureuse formation stellaire et la croissance des galaxies massives dans l’Univers jeune. » Cette découverte va avoir un impact majeur sur notre compréhension de l’évolution de l’Univers, du Big Bang à nos jours. Les théories sur la formation et l’évolution des galaxies vont devoir être réécrites.

Ces astronomes ont commencé par sélectionner trois galaxies très lointaines afin de voir s’ils pouvaient trouver des preuves du flux de gaz originel provenant de l’espace environnant et de la formation de nouvelles étoiles associée. Ils ont pris de grandes précautions pour s’assurer que les galaxies de leur échantillon n’avaient pas été perturbées par des interactions avec d’autres galaxies. Les galaxies sélectionnées sont très régulières, avec un disque en rotation parfaite, semblables à la Voie Lactée et observables deux milliards d’années après le Big Bang (à un "redshift" autour de trois).

Dans les galaxies de l’Univers actuel, les éléments les plus lourds [1] sont plus abondants à proximité du centre. Mais, quand Giovanni Cresci et son équipe ont cartographié leur sélection de galaxies lointaines avec le spectrographe SINFONI installé sur le VLT [2], ils ont été très enthousiastes en voyant que dans les trois cas il y avait une partie de la galaxie, proche du centre, contenant moins d’éléments lourds, mais hébergeant une vigoureuse formation d’étoiles, suggérant que la matière alimentant cette formation stellaire provenait du gaz originel environnant, contenant peu d’éléments lourds. Cette découverte est un indice flagrant apportant la meilleure preuve à ce jour que les jeunes galaxies absorbent du gaz primitif et l’utilisent pour former de nouvelles générations d’étoiles.

Giovanni Cresci conclut : « Cette étude a seulement été possible grâce à la remarquable performance de l’instrument SINFONI sur le VLT. Elle a ouvert une nouvelle fenêtre pour l’étude des propriétés chimiques des galaxies très lointaines. SINFONI ne fournit pas seulement des informations en deux dimensions spatiales, mais aussi dans une troisième dimension spectrale qui nous permet de voir les mouvements à l’intérieur des galaxies et d’étudier la composition chimique du gaz interstellaire. »
Notes

[1] Le gaz qui rempli l’Univers jeune n’était pratiquement que de l’hydrogène et de l’hélium. Les premières générations d’étoiles ont transformé cette matière primitive pour créer, par fusion nucléaire, les éléments plus lourds tels que l’oxygène, l’azote et le carbone. Quand cette matière est ensuite restituée dans l’espace par des vents de particules intenses provenant de jeunes étoiles massives et d’explosions de supernovae, la quantité d’éléments lourds dans la galaxie augmente peu à peu. Par « éléments lourds », les astronomes font référence aux éléments autres que l’hydrogène et l’hélium.

[2] En décomposant précautionneusement en ses différentes couleurs la faible lumière provenant des galaxies avec de puissants télescopes et spectrographes, les astronomes peuvent identifier l’empreinte digitale d’éléments chimiques dans des galaxies lointaines et mesurer la quantité d’éléments lourds présents. Avec l’instrument SINFONI sur le VLT, les astronomes peuvent faire encore mieux et obtenir un spectre séparé pour chaque partie d’un objet. Ils peuvent ainsi faire une carte qui montre la quantité d’éléments lourds présents dans les différentes parties d’une galaxie et aussi déterminer à quel endroit dans une galaxie la formation d’étoiles est la plus vigoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
Spika
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 32
Age : 20
Localisation : Toulouse
age : 14
Date d'inscription : 22/10/2010

MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Ven 22 Oct - 22:10

Très intéressant ton texte merci pour le texte .
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Ven 22 Oct - 22:55

Le problème des galaxies primitives fort massives met (ou mettait ?) le modèle du Big Bang en position délicate. En gros, certains spécimens s'avèrent trop massifs et trop ordonnés pour s'être formés uniquement par rencontres entre galaxies. Maintenant nous recueillons des données un tant soit peu précises à propos d'un processus pressenti depuis un certain temps mais dont le déroulement restait peu ou mal compris.

La croissance par accrétion de gaz environnant n'intervient pas que dans la croissance galactique d'ailleurs : c'est un ingrédient crucial pour tout ce qui se rapporte à la forme et la structure interne des galaxies, notamment les bras spiraux pour ne citer qu'eux.

On peut tirer comme leçon d'un tel communiqué que lorsque deux modèles, deux scenarii sont proposés pour décrire un même phénomène, c'est rarement en concurrence, avec un entièrement vrai et l'autre complètement faux. Il faudrait toujours se demander si l'un empêche vraiment l'autre, et quand ce n'est pas le cas, alors les deux (ou plus que ça) ont de bonnes chances de se valoir.
Revenir en haut Aller en bas
najoua1999
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Féminin Nombre de messages : 1
Age : 17
Localisation : appartement
age : 12ans
Date d'inscription : 08/06/2011

MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Mer 8 Juin - 14:00

tro coool ces imformations
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume.bertrand
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Masculin Nombre de messages : 2
age : 16
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Jeu 14 Juin - 13:50

C'est un peu le principe du quazar après tout non ? Aspiré des gazes et de l'énergie pour ensuite l'évacué et recréé des étoile ! N'oublions pas que le centre d'une galaxie est un trou noir supermassif mettant en orbitant plusieurs millions (milliards ?) d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Jeu 14 Juin - 14:16

L'origine du gaz est ici la principale différence avec le fonctionnement d'un quasar. Dans ce dernier cas, le gaz provient de l'intérieur de la galaxie-hôte, c'est son propre milieu interstellaire qui passe par les environs du trou noir central avant d'être expulsé vers l'extérieur, pour ensuite reprécipiter dans l'épaisseur de la galaxie en phase d'accalmie. Le gaz revenu à l'intérieur d'une galaxie peut à nouveau se condenser en étoiles. Même les supernovae interviennent dans une circulation semblable du gaz entre l'intérieur et l'extérieur d'une galaxie où les supernovae sont fréquentes, mais à une plus petite échelle, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La douce croissance des galaxies   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
La douce croissance des galaxies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» Terrestre ou d'eau douce ? [Pomatias elegans]
» Douce Marie, vous l'avez deja adopte, donnez-lui de bons parents
» Prière de Saint Thomas à la Mère très douce
» poisson d'eau douce!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Galaxies-
Sauter vers: