Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Les ballons du CNES vont sonder l’Antarctique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Odyssée
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 529
Age : 30
age : 24
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Les ballons du CNES vont sonder l’Antarctique    Sam 21 Aoû - 11:06

Les ballons du CNES vont sonder l’Antarctique (Lien cliquable)

Citation :


La campagne Concordiasi devrait débuter le 2 septembre. Objectifs : comprendre le comportement des masses d’air au dessus du continent blanc mais aussi améliorer les observations satellite pour prévoir la météo.


C’est sur la base américaine de McMurdo, dans l’archipel des Kerguelen, qu’aura lieu l’étape la plus importante du programme Concordiasi.

A partir du 2 septembre, 18 ballons stratosphériques seront lâchés pour explorer et mesurer l’atmosphère de l’Antarctique.

A 20 km d’altitude, ils auront plusieurs rôles : « Il s’agit d’améliorer dans cette région du monde la prévision météorologique et la description du climat mais aussi mieux utiliser le sondeur infrarouge IASI, embarqué à bord du satellite Metop-A », explique Didier Renaut, responsable des programmes météo et climat au CNES.


Il est effectivement plus difficile qu’ailleurs pour le spectromètre infrarouge de faire des mesures précises au dessus de l’Antarctique à cause du froid et des nuages qui rendent le signal plus faible.

C’est pour cela que, dans un 1er temps et sur une période d’un mois et demi, 600 dropsondes (ou sondes tombantes) seront larguées sur commande depuis 12 ballons. De nombreux profils verticaux de la troposphère seront ainsi obtenus jusqu’à 10-15 km d’altitude.

Certaines sondes seront larguées exactement au moment du passage de IASI pour valider directement ses mesures.

La 2e partie du programme concerne l’ensemble des 18 ballons.

En suivant les vents de haute altitude, ils collecteront des données relatives à la température, à la pression ou encore à l’ozone et aux aérosols, le tout grâce à des capteurs situés sur les chaînes de vol des ballons.

Il sera ainsi possible de mieux comprendre les mécanismes dynamiques, chimiques et microphysiques qui conduisent à la formation du trou d’ozone et à sa forte variabilité d’une année sur l’autre dans cette région du globe.

Les ballons devraient rester dans les airs en moyenne un mois et demi mais certains pourront voler jusqu’à 5 mois.


Le contrôle des vols et la réception des données seront réaliser depuis le CNES à Toulouse.

Météo France aura en charge la conduite des mesures par dropsondes.

Leurs données seront quant à elles réceptionnées aux Etats-Unis, au NCAR*. Une dizaine de « ballonniers », comme on les appelle au CNES, seront sur place pour mener à bien cette mission dont la NSF** et plusieurs universités américaines sont également partie prenante.

Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
 
Les ballons du CNES vont sonder l’Antarctique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ballons d'or
» Beaucoup de prêtres vont en enfer!
» Ça y est... Ils vont attaquer l'Iran.
» Les musulmans vont hériter de l’Europe…
» Paris : les grands acteurs en herbe vont jouer un inédit d'Hélène Cixous les 14 et 15 juin 2010 à 20h.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Le monde qui nous entoure :: Actualités-
Sauter vers: