Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onardaidpnod
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Jeu 3 Juin - 0:49



Spirale, Ovale plus ou moins grandes... mais pourquoi donc les galaxies ne sont pas des sphères?
Avons nous observé au moins une galaxie qui ne soit pas aplatie?



Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Jeu 3 Juin - 14:23

Les galaxies ne sont pas constituées de la même manière que les planètes et les étoiles : ce ne sont pas des objets monolithiques faits d'une seule pièce, mais plutôt des grands rassemblements très aérés d'étoiles et de parcelles gazeuses, animés d'une rotation d'ensemble. Dans ce cas, c'est justement la forme ronde et aplatie, en forme de disque plus ou moins épais donc, qui prévaut spontanément.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Jeu 3 Juin - 20:24

Mais comment elles se forment, c'est quoi la pression de radiation de la lumière, puis elle a été causé par quoi la distribution des fluctuations initiales de la matière qui sont responsable de la structure et la formation des galaxies, pour ensuite donner le pouvoir à la gravitation de faire le reste du boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Angeline.L
Satellite
Satellite


Féminin Nombre de messages : 10
Age : 23
Localisation : Paris
age : 17
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Jeu 3 Juin - 22:01

Les Galaxies , les trous noir, c'est le sujet que j'etudie en ce moment.
J'ai vu un documentaire sur les trous noir dans les galaxies... Cela m'interresse vraiment beaucoup...
Mais quesque j'aimerai pouvoir allez dans l'espace juste pour etudié une galaxie!
XD
Revenir en haut Aller en bas
Legmi
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 0:02

J'ai vu un documentaire il y a pas longtemps (l'histoire de l'univers, sur la freebox, dans tv perso) ils disaient que les galaxie se formaient grâce a la force de gravite de chaque étoile (bah je crois ^^)...
Revenir en haut Aller en bas
Angeline.L
Satellite
Satellite


Féminin Nombre de messages : 10
Age : 23
Localisation : Paris
age : 17
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 9:57

Oui c'est a peu prés ça. Mais quesque c'est beau une galaxie!
Revenir en haut Aller en bas
Legmi
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 07/08/2009

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 10:32

C clair, une beauté inégalée.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 10:39

Oui c'est évident car les étoiles composent les disques galactique, on ne met pas la charrue avant les boeufs mais j'aimerais que Naos me réponde si sa ne le dérange pas merci d'avance collègue scientifiques.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 10:42

Oh faite les trous noir galactique moi aussi sa me fascine étant donné que je les considére comme des monstres cosmiques qui avalent n'importe quoi.

Le trou noir galactique fait 3.7 millions de masse solaire ou 2.2 millions ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 13:21

Les fluctuations de densité devraient provenir de fluctuations quantiques, agrandies par l'inflation. Même si au départ la répartition de la matière dans l'Univers pouvait être parfaitement homogène (ce n'est qu'une hypothèse, mais elle simplifie tellement de choses qu'on s'en passe très difficilement), à très petite échelle cette homogénéité ne devait pas être vérifiée. Disséminées aléatoirement se trouvaient aussi des concentrations et des raréfactions de matière. L'inflation se serait ensuite produite et aurait fait passer les fluctuations de densité de la très petite échelle à l'échelle des grandes structures de l'Univers.

Lorsque la matière était encore suffisamment chaude pour être ionisée, il y avait couplage entre celle-ci et le rayonnement, comme dans n'importe quel plasma. Chaque rencontre entre photon et une particule chargée aboutissait à l'absorption et la réémission du photon. Ce processus permettait un échange continuel d'énergie entre matière et rayonnement, donc l'instauration d'un équilibre entre les deux qui peut évoquer le principe des vases communicants, pour décrire la situation de façon imagée. Là où se concentrait la matière notamment, les photons étaient en quelque sorte piégés, absorbés plus souvent qu'ailleurs en raison du relatif excès en particules chargées dans ces régions. Ces photons finissent par se concentrer aussi et c'est leur tendance à s'échapper qui va provoquer la dilution de matière, l'atténuation de l'excès en densité.

Les fluctuations de densité vont parcourir l'Univers pendant 380 000 ans comme des ondes sonores, des onde de pression, dont on cartographie le motif complexe dans les mouchetures du bruit de fond micro-onde cosmologique. Une fois le découplage arrivé, les concentrations de matière vont pouvoir attirer ce qui se situe aux alentours, sans plus piéger de photons qui vont s'opposer à l'effondrement. Les fluctuations de densité vont donc pouvoir augmenter de contraste sans obstacle.

Ces régions où la densité dépassait de peu la moyenne avaient la taille de superamas de galaxies, et c'est là-dedans que des parcelles gazeuses d'environ cent millions de masses solaires, bien plus petites, qui vont s'isoler du reste et prendre leur autonomie, leur individualité, et commencer à se concentrer. Ce sont les proto-galaxies, les amorces des premières galaxies de l'Univers. A l'intérieur des proto-galaxies, le processus de d'individualisation, d'isolement de parcelles gazeuses continue, vraisemblablement en deux étapes de fragmentation : une première pour séparer des masses de dix à cent mille masses solaires du reste de la proto-galaxie, une seconde qui aboutit à un effondrement définitif vers les premières étoiles. C'est une fois ces billes de gaz allumées que l'on peut véritablement parler de galaxies.

Citation :
Le trou noir galactique fait 3.7 millions de masse solaire ou 2.2 millions ?
4,5 millions, d'après les dernières mesures.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Ven 4 Juin - 17:23

Pourquoi l'energie du vide varie t-elle autour de la valeur zero ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Sam 5 Juin - 0:45

Toutes les valeurs décrivant les propriétés du vide devraient être nulles, par définition et par principe. Seulement, les relations d'incertitude de Heisenberg, particulièrement la relation entre énergie et temps, empêchent la situation d'être aussi simple.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Lun 7 Juin - 9:34

Est ce qu'on pourrait dire indirectement que c'est grâce aux fluctuations du vide que les galaxie ont acquis leur structure actuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Mar 8 Juin - 2:06

La manière dont les galaxies acquièrent leur morphologie dépend surtout de ce qui se passe dans et autour d'elles pendant leur évolution. Un événement aussi lointain qu'une fluctuation quantique du vide ne saurait avoir aucune incidence là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES   Aujourd'hui à 7:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Etoiles,Planètes plus ou moins shériques ET PAS LES GALAXIES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparaison des planètes et des étoiles
» Des milliards de planètes rocheuses dans la « zone habitable » autour de naines rouges dans la Voie Lactée
» _*Consommer moins, polluer moins !!!*_
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» clip de Mylène Farmer "si j'avais au moins"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Galaxies-
Sauter vers: