Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les nébuleuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Les nébuleuses   Lun 12 Avr - 21:43

Bonjour j'ai une question concernant les nébuleuses :
Voila sur mon dictionnaire encyclopédique j'ai vu que les nébuleuses froides sont moins dense que les nébuleuse chaude à proximité des étoiles jeunes mais selon moi si la nébuleuse est chaude donc la chaleur tendrai à favoriser son energie interne et dispersé ses constituants donc à la rendre moins dense que les nébuleuse froide.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Lun 12 Avr - 21:43

Un doute nébuleuse "quelconque" = nuage moléculaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Mar 13 Avr - 1:37

Ton dictionnaire et toi avez tous les deux raison. Les nébuleuses chaudes (dites régions HII ou nébuleuses diffuses ou nébuleuses lumineuses par émission) sont plus denses que les nébuleuses froides, mais elles sont en cours de dissipation.

L'allumage des nébuleuses accompagne la formation des étoiles, et la formation des étoiles est elle-même le stade ultime d'un long processus de compactage du gaz diffus présent dans le disque galactique. Il y a d'abord des nébuleuses froides de plus en plus froides et de plus denses, puis les étoiles s'allument et illuminent le nuage froid qui devient chaud. Le nuage dense qui se réchauffe ne reste dense que peu de temps, vu l'apport de chaleur et d'énergie en général que provoque l'allumage des étoiles. La nébuleuse une fois dissipée ne brille plus.

Pour parler correctement, les nuages moléculaires ne font pas partie de l'ensemble des nébuleuses. Il s'agit d'une des composantes du gaz galactique, qui se caractérise par sa relative densité et sa faible température. Il existe des grumeaux au sein des nuages moléculaires - les "coeurs moléculaires" - dont l'effondrement donne la formation d'un amas d'étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Mar 13 Avr - 13:58

Mon dictionnaire a oublier de mentionner que la nébuleuse chaude était en faite en train de se dissiper (vive les confusions).
Les nuages moléculaires sont donc plus "performant" que les nébuleuses pour la formation d'étoile.
Au faite il vient d'où ce nuage. Existe t-il depuis le big bang. Lui faut il respecter le critère de Jeans pour faire "naître" les étoiles ? Ou alors il obéit à d'autre paramètres.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Mar 13 Avr - 18:55

Le gaz existe depuis le Big Bang, mais il se passe pas mal de choses entre ça et la formation d'étoiles, tout particulièrement la constitution des galaxies. Le gaz se ramasse d'abord en proto-galaxies au sein desquelles se condensent des étoiles. Une fois ces étoiles allumées, on parle de galaxies pour de bon. Il faut préciser qu'à ce moment, le gaz était uniquement atomique, car il n'y avait pas d'éléments lourds susceptibles de se rassembler en grains solides sur lesquels se forment habituellement les molécules. La formation des premières étoiles reste un sujet de recherche à développer, étant donné que les conditions étaient dissemblables des actuelles. Enfin, même la formation des étoiles actuelles n'est pas totalement comprise d'un bout à l'autre du processus.

La lente mise en place d'un cycle faisant passer le gaz d'un état diffus (les structures appelées nuages) à un état compact (les étoiles) et vice-versa a commencé à faire ressembler les galaxies à ce qu'elles sont maintenant. Les décharges d'énergie causées par les explosions d'étoiles occasionnent la formation de bulles chaudes dans le gaz, qui s'étendent, se refroidissent et précipitent en nuages froids. Ce sont les nuages atomiques ou régions HI.

Les éléments lourds synthétisés dans les étoiles passent aussi en phase diffuse, et une bonne partie demeure principalement à l'état solide, sous forme de tout petits grains répartis dans les nuages. Ces structures, dans le mouvement qu'elles suivent à l'intérieur de leur galaxie, peuvent se rencontrer, fusionner, se rassembler, se compacter. On note aussi l'apparition de turbulence et de cisaillements du fait de la rotation différentielle dans une galaxie (on met généralement moins de temps pour faire un tour quand on est plus près du centre).

C'est surtout la tendance au compactage qui est intéressante, car une fois le gaz et les grains qui y baignent suffisamment rapprochés, les réactions chimiques qui prennent place à la surface des grains deviennent assez fréquentes pour que les molécules d'hydrogène deviennent plus nombreuses que les atomes. Le nuage prend alors le qualificatif de moléculaire. Même si c'est l'hydrogène qui sert de référence, il ne faut pas oublier les autres molécules fabriquées sur les grains (ou sans les grains, à l'état diffus - ça peut arriver).

Les nuages moléculaires continuent à se concentrer, mais de manière plus fragmentaire, dans le sens où certaines régions seulement deviennent des cœurs moléculaires concentrés. Gaz et grains solides accompagnent de la même manière la tendance à la concentration, et les grains ainsi rapprochés peuvent entraver la propagation de la lumière des étoiles. On voit alors apparaître une région opaque, noire, apparemment dépourvue ou appauvrie en étoiles, que l'on nommera nébuleuse obscure. On voit que la distinction entre nébuleuses et nuages est assez noueuse, car ce n'est pas, au fond, la même classification qui est à l'œuvre. Quand une étoile se situe par coïncidence tout près ou dans une région où les grains sont concentrés, ceux-ci diffusent la lumière de l'étoile. La réverbération de cette lueur semble illuminer la région occupée par les grains, qui devient alors une nébuleuse lumineuse par réflexion.

Le critère de Jeans est le plus facilement satisfait pour les structures à la fois froides et denses, ce qui est précisément le cas des cœurs moléculaires.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Dim 18 Avr - 22:45

Y a t il des noms de nuage moléculaire
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Les nébuleuses   Dim 18 Avr - 22:49

Des appellations différentes que celle-là ? Je n'en vois pas dans l'immédiat. Mais les nébuleuses obscures sont nécessairement des nuages moléculaires, elles portent ce nom par la manière dont elles se manifestent à notre vision. On peut rapprocher ce cas des étoiles à neutrons que l'on appellera pulsars dans certaines conditions seulement, dépendant de notre position d'observateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les nébuleuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les nébuleuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les nébuleuses
» Nébuleuses
» des nébuleuses en gif animé
» avis nebuleuse d'orion
» Nébuleuse de l'Iris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Etoiles-
Sauter vers: