Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la matiére

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Mar 4 Mai - 10:20

Ce qu'on voulait suggérer, c'est que la matière ne se caractérise pas par son état solide, liquide ou gazeux ; parler d'un état pour une seule particule (qui sera forcément libre) n'a pas de sens, bien que ça ne l'empêche pas d'être matérielle.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Mar 4 Mai - 11:51

Sur le point de la matière et ses états chui ok mais pour les rayonnements de particule je suis d'accord avec toi je n'avais pas dit le contraire
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 10 Mai - 13:16

Au sujet de l'eau quand elle est à l'état liquide c'est la force électromagnetique qui permet de souder les molécules entre elles. Mais sur un ouvrage scientifiques on disait que les liaisons hydrogene étaient faible pour maintenir solidement les molécules entre elles. Comment une liaison hydrogène parvient elle à accrocher 2 molécules d'eaux ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 10 Mai - 13:19

Une autre question la poussée d'archimède c'est une force qui tend à faire remonter un corps vers le haut, par exemple nous nous sommes soumis à notre poids qui est plus important que la poussée d'archimède. Dans l'eau la poussée ascendante compense presque notre poids c'est du fait que l'eau est plus dense que l'air ?
Et pourquoi la poussée d'archimède est elle "ascendante" justement ?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 10 Mai - 14:06

Citation :
La poussée d'Archimède est la force particulière que subit un corps plongé en tout ou
en partie dans un fluide (liquide
ou gaz)
soumis à un champ de gravité. Cette force provient
de l'augmentation de la pression
du fluide avec la profondeur (effet de la gravité sur le fluide,
voir l'article hydrostatique) : la pression étant plus forte
sur la partie inférieure d'un objet immergé que sur sa partie
supérieure, il en résulte une poussée globalement verticale orientée
vers le haut.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pouss%C3%A9e_d%27Archim%C3%A8de
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 10 Mai - 14:22

La liaison (ou "pont") hydrogène n'est qu'un cas particulier d'interaction électromagnétique. Par sa forme, la molécule d'eau est dipolaire, bien que neutre dans l'ensemble. L'atome d'oxygène sera légèrement négatif et les atomes d'hydrogène légèrement positifs, ce qui provoque une attraction entre molécules.

Les liaisons hydrogène ne peuvent s'affermir qu'à basse température, quand les molécules ne sont pas trop mobiles ni rapides les unes par rapport aux autres. Dans de l'eau à température ambiante qui se refroidit, les molécules auront tendance à se rapprocher les unes des autres, le volume total ayant tendance à diminuer. Une fois atteinte la température de quatre degrés, les liaisons hydrogène se tissent entre molécules. Il se trouve que les liaisons obligent les molécules à se disposer plus ou moins géométriquement les unes par rapport aux autres, de telle manière que leurs distances mutuelles augmentent légèrement. C'est pourquoi sous quatre degrés, un volume d'eau qui refroidit aura tendance à se dilater jusqu'à cristallisation à zéro degré.

Une fois que l'on immerge un corps dans un fluide, on oblige la surface de ce fluide à ne plus être horizontale, enfin à épouser une surface équipotentielle. Le niveau du fluide est forcé à monter, et c'est sa tendance spontanée à redescendre, à cause de son poids, qui va pousser le corps immergé vers le haut, de manière à ce que le niveau du fluide redevienne horizontal et que l'anomalie soit gommée.

Citation :
Dans l'eau la poussée ascendante compense presque notre poids c'est du fait que l'eau est plus dense que l'air ?
Oui, comme le fluide est plus dense, le volume occupé par le fluide à l'origine, mais "déplacé" par le corps possède un poids plus élevé. Le poids de ce volume est égal, en module, à la poussée d'Archimède.

L'interprétation faisant appel à la pression croissante avec la profondeur est correcte aussi, vu que la pression hydrostatique n'est qu'une manière détournée de parler du poids du fluide.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:29

Comment cela est il possible qu'une particule et son antiparticule puissent se combiner pour donner des baryons ...
Pour ma part je pensais qu'ils s'unissaient rien que pour s'annihiler.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:31

Au tout début de l'univers les paires quark et antiquark qui s'annihilent libère quoi comme forme d'énergie à part bien entendu la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:32

Les leptons sont nait qu'a partir de l'énergie dégagée par l'univers mais quelle forme d'énergie ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:33

C'est quoi le nombre baryonique et a quoi il sert ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:33

La température influe t-elle sur la charge des particules ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:34

Le rayonnement de fond cosmologique c'est aussi ce qu'on appel le rayonnement thermique ? quel est sa particularité ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:35

Le vide véhicule t-il bien bien la chaleur ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 19:36

Car pour laissé les photons s'echapper des atome après 300 000 ans de refroidissement je trouve sa un peux énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Ven 14 Mai - 23:02

Citation :
Comment cela est il possible qu'une particule et son antiparticule puissent se combiner pour donner des baryons ...
J'imagine que tu veux parler des mésons, qui sont des paires quark-antiquark. Tout d'abord, ils sont reliés mais ne se touchent pas. L'annihilation ne peut pas intervenir à distance, et il faut que les particules passent chacune dans la "section efficace" de l'autre ; à portée suffisamment restreinte pourrait-on dire plus simplement. C'est aussi une des caractéristiques curieuses de la chromodynamique quantique - l'ensemble des règles qui gouvernent l'interaction nucléaire forte - de permettre à un quark et un antiquark de former une seule particule sans avoir à se cogner.

Citation :
Au tout début de l'univers les paires quark et antiquark qui s'annihilent libère quoi comme forme d'énergie à part bien entendu la lumière ?
Ils donnent des photons et rien d'autre.

Citation :
Les leptons sont nait qu'a partir de l'énergie dégagée par l'univers mais quelle forme d'énergie ?
La création est une annihilation inversée, et deux photons qui interagissent peuvent, s'ils sont assez énergétiques, former une paire de particules. Ils doivent au moins réunir la somme des énergies de masse des deux particules à former, bien entendu.

Citation :
C'est quoi le nombre baryonique et a quoi il sert ?
C'est un nombre qui se conserve dans les réactions nucléaires, tout comme le nombre leptonique ou plus couramment la charge électrique. C'est tout simplement le nombre de baryons dans une situation donnée, qu'elle soit initiale ou finale par rapport à la réaction proprement dite. La conservation du nombre baryonique implique que ce nombre reste identique avant comme après la réaction.

Un neutron libre, par exemple, ne pourrait pas se désintégrer en un électron et un positron, car même si la charge électrique et le nombre leptonique sont conservés, ce n'est pas le cas du nombre baryonique. Il y a un baryon au départ (le neutron), mais aucun à l'arrivée.

La désintégration du neutron aboutit à un proton en vertu de la conservation du nombre baryonique. L'électron et l'antineutrino conservent quant à eux le nombre leptonique. Ce nombre est nul au départ (il n'y a que le neutron) comme à l'arrivée, car il faut savoir que le nombre baryonique ou leptonique des antiparticules est négatif. L'antineutrino compte donc pour -1 et l'électron pour 1.

Citation :
La température influe t-elle sur la charge des particules ?
En aucune manière. Ce sera à la "physique qui vient" de justifier pourquoi.

Citation :
Le rayonnement de fond cosmologique c'est aussi ce qu'on appel le rayonnement thermique ? quel est sa particularité ?
Non pas "le" rayonnement thermique, mais un exemple de rayonnement thermique (et pas n'importe lequel : c'est le meilleur que l'on puisse trouver dans la nature). Le rayonnement thermique est émis par n'importe quel corps en fonction d'une seule variable : sa température. C'est ce qu'on a l'habitude d'appeler aussi le rayonnement de corps noir. Un corps qui n'est pas noir réfléchit une part de la lumière incidente, celle qu'il reçoit de l'extérieur, donc cette partie de la lumière qui semble en émaner ne viendra pas de l'intérieur du corps, mais n'a fait que rebondir sur lui. Un corps noir absorbe tout rayonnement qui le touche, cela le réchauffe, et il réémet de la lumière après conversion.

Le rayonnement thermique est émis en quantités déterminées selon la longueur d'onde. Il y a une longueur d'onde pour laquelle l'émission sera maximale, atteindra un pic en termes de nombre de photons émis, et cette longueur d'onde se calcule avec la loi de Wien. C'est la loi de Planck qui détermine, pour toute longueur d'onde, quelle sera la puissance lumineuse dégagée (donc le nombre de photons). La lumière émise par les étoiles épouse en bonne approximation le profil dicté par la loi de Planck, mais pour le bruit de fond cosmologique, l'accord est absolument parfait.

Citation :
Le vide véhicule t-il bien bien la chaleur ?
Uniquement par transfert radiatif (le transfert par contact et le transfert convectif obligent la présence de matière).

Citation :
Car pour laissé les photons s'echapper des atome après 300 000 ans de refroidissement je trouve sa un peux énorme.
L'Univers ne se refroidit pas par fuite de chaleur (elle n'a nulle part où aller d'autre...), mais par dilution de l'énergie contenue dedans dès le départ. La température est inversement proportionnelle au facteur d'échelle, donc à la taille de l'Univers par rapport à sa taille mesurée à une date de référence. En d'autre termes, si les distances dans l'Univers doublent, la température est divisée par deux.

La recombinaison a lieu vers 3000 degrés, et c'était la température du bruit de fond cosmologique, qui était alors "rougeâtre" et pas "micro-ondes". Pour obtenir les trois degrés actuels, il faut diviser par mille, ce qui implique directement que la recombinaison a eu lieu quand l'Univers était mille fois plus petit que maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Sam 15 Mai - 0:21

D'accord mais si l'univers n'était pas en expansion on verrait des rayons venir sur terre sous forme gamma pour la plupart
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Sam 15 Mai - 1:00

Si l'Univers n'était pas en expansion, la Terre n'aurait pas pu se former, donc pas de souci à se faire pour elle. Mais ta question devait peut-être se comprendre autrement.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Sam 15 Mai - 21:35

Oui en effet c'est évident en même temps mais si l'unviers était là mais sans se dilater
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Sam 15 Mai - 21:43

Si c'est du bruit de fond cosmologique dont il est question, ce rayonnement n'apparaît que dans un Univers en expansion, et c'est d'ailleurs pour cette raison qu'on le présente comme une preuve du Big Bang. Se demander à quoi cela ressemblerait sans expansion n'a pas de grande pertinence au point de vue de la cosmologie théorique.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 17 Mai - 9:45

Est ce que la matière c'est des corps qualifiés de noir ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 17 Mai - 10:42

De quoi est constitué l'espace intergalactique ? Y a t-il beaucoup de rayonnement cosmique qui le traversent ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 17 Mai - 10:48

Une question bizarre : que se passerait t-il si l'on ejecté un flux d'antiparticule sur un homme ?
Se dissiperait t-il en lumière en s'effacant ?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 17 Mai - 13:54

Toute particule en contact avec sa particule associé s'annihile... Que la matière constitue un simple atome ou un homme ou une planète ca ne change rien. Donc oui...
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: la matiére   Lun 17 Mai - 15:40

Toute la matière est un corps noir dans une certaine mesure. Cette certaine mesure est la proportion de rayonnement émis par cause uniquement thermique par rapport à la totalité du rayonnement émanant de cette matière.

L'espace intergalactique reste tout de même très vide, peut-être une particule par mètre cube. S'il est traversé par des rayons cosmiques, c'est seulement par les plus énergétiques - donc les plus rares - suffisamment énergétiques pour s'évader de la galaxie dans laquelle ils sont produits. Il faut aussi compter avec le bruit de fond micro-onde cosmologique, à raison de 400 photons par centimètre cube environ. Je ne parle pas de la matière noire, sous quelque forme qu'elle se présente.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: la matiére   Dim 23 Mai - 10:36

il me semblait que c'était 64 millairds par cm3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la matiére   Aujourd'hui à 20:46

Revenir en haut Aller en bas
 
la matiére
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce que la matiére noire?
» DE L'UNITÉ DE L'ÉGLISE (SAINT CYPRIEN) TABLE DES MATIÈRES.
» Huiles moteurs, temps de dégradation dans la nature
» DE L'ESPRIT ET DE LA LETTRE (Saint Augustin) - TABLE DES MATIÈRES.
» Le vin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Astrophysique-
Sauter vers: