Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les longeurs d'ondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Dim 23 Mai - 23:35

Sur wikipedia ils proposent que les rayons ionisant commencent à partir de la bande la plus énergetique des ultraviolets ?
Mais est ce que la lumière blanche ionise ne serait ce qu'un tout petit peu ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Dim 23 Mai - 23:41

les rayons alpha et bêta sont classés dans quel type de rayonnement à particule ?
Le soleil en émet-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 25 Mai - 17:41

La lumière blanche est une somme de couleurs différentes ; si elle contient une couleur suffisamment proche de l'ultraviolet lointain, alors cette lumière blanche sera ionisante. Si cela va simplement du rouge au violet, alors elle ne sera jamais ionisante, quelle que soit son intensité.

Les rayons alpha sont des noyaux d'hélium, les rayons bêta sont des électrons. Ces deux particules sont éjectées à grande vitesse d'un noyau atomique ayant subi une modification. Cette émission de particules rapides pouvant être assimilés à des rayonnements ont valu à ces noyaux l'adjectif de radioactif.

Le vent solaire contient des tas de noyaux d'hélium et des monceaux d'électrons, mais ils ne sont pas émis par radioactivité. L'appellation de rayons alpha ou bêta serait dès lors hors contexte et manquerait de pertinence, même si ce sont fondamentalement les mêmes particules.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mer 26 Mai - 21:31

Si la matière noir n'est pas ionisée par la matière on peut en déduire qu'elle n'est pas faite de baryons ni d'electron mais serait elle des particules pour autant selon les théories bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Jeu 27 Mai - 0:08

Le seul fait qu'elle soit "noire" (qu'elle soit insensible à l'interaction électromagnétique) indique déjà sa composition exotique. La matière noire ignore tout de l'ionisation, c'est vrai, mais ce n'est pas la donnée la plus fondamentale qu'on puisse trouver pour la caractériser.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 29 Mai - 17:22

Je pense qu'elle doit fonctionner "différemment" que la matière ordinaire ceci dit puisque elle n'a pas rapport à la force électromagnétique elle doit être gouvernée par une autre force ignorée. Si on en vient à là l'univers non-observable en parlant de cette fameuse matière Wimp est peut être une raison de dire que l'univers ne fonctionne pas comme on pourrait le savoir ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 29 Mai - 17:24

Puis aussi j'y pense si elle est concentrée dans des localisations précise ? on peut en déduire qu'elle est gouvernée par la force nucléaire forte celle qui mainiendrait une structure correcte et permettre aux particules de s'attirer par la suite, qu'en pensez vous ? ( je ne pourrai pas dire par contre laquelle résiduelle ou fondamentale puisque sinon c'est une histoire de particule )
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 29 Mai - 17:26

Naos quel donnée fondamentale tu me proposerai pour interpréter sa composition exotique ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 29 Mai - 20:15

Citation :
Je pense qu'elle doit fonctionner "différemment" que la matière ordinaire ceci dit puisque elle n'a pas rapport à la force électromagnétique elle doit être gouvernée par une autre force ignorée.
Cette supposition n'a rien de nécessaire. Le neutrino ferait partie intégrante de la matière noire s'il n'était pas sensible à l'interaction nucléaire faible (ce qui en fait un lepton associé à l'électron) : ils ignorent totalement l'interaction électromagnétique et n'ont pas besoin d'une force ignorée pour la "remplacer".

Non-observable ne veut pas dire différent. L'Univers observable est limité par un horizon analogue au cercle qui porte le même nom entre le sol et le ciel dans le paysage terrestre. C'est donc un effet de perspective qui ne dérive que de la présence d'un observateur, cela n'a rien à voir avec les propriétés de l'Univers lui-même.

Citation :
Puis aussi j'y pense si elle est concentrée dans des localisations précise ? on peut en déduire qu'elle est gouvernée par la force nucléaire forte celle qui maintiendrait une structure correcte et permettre aux particules de s'attirer par la suite, qu'en pensez vous ?
J'en pense que le phénomène que tu décris ici correspond à la gravitation et pas à l'interaction nucléaire forte. La matière noire ne peut pas être sensible à cette dernière puisqu'elle n'est pas faite de quarks et qu'elle n'a pas de charge de couleur. La matière noire doit aussi être réduite à ses composants élémentaires, puisqu'elle ne répond pas aux interactions lui permettant de construire des systèmes de particules liées (que sont par exemples les hadrons, les atomes, les molécules, etc.)

Le caractère énigmatique de la matière noire repose essentiellement sur le fait que cette matière ne soit sensible qu'à la seule interaction fondamentale que le Modèle Standard des Particules et de leurs Interactions ne prend pas en compte, à savoir la gravitation. De bons candidats seraient les partenaires supersymétriques, plus précisément le photino, qui est le seul de cette catégorie qui soit stable. Des gravitons massifs sont évoqués également. Les deux pistes sont aussi floues l'une que l'autre, sans parler des alternatives se comptant par dizaines.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 1 Juin - 13:12

La matière qui réflechit les ondes lumineuse la renvoi avec une couleur déterminée, mais ca veut dire quoi en faite, que la longeur d'onde de la couleur réflechie est la plus proche de la taille de l'atome ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 1 Juin - 13:13

Quand un proton est ionisé le nombre baryonique n'est plus respecté, qu'est ce qui se passe à partir de là
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 1 Juin - 15:25

Citation :
La matière qui réflechit les ondes lumineuse la renvoi avec une couleur déterminée, mais ca veut dire quoi en faite, que la longeur d'onde de la couleur réflechie est la plus proche de la taille de l'atome ?
Ce sont des processus d'interférences destructives qui ne laissent émaner de la matière qu'une seule gamme de longueurs d'onde, relativement étroite (bref, une couleur). C'est l'arrangement des molécules qui est important, notamment leurs distances mutuelles lorsqu'elles sont plus ou moins ordonnées, comme dans un cristal. Les photons réfléchis par chaque étage de molécules interfèrent entre eux, et s'il y a régularité dans l'agencement des étages de molécules, alors les interférences concerneront des longueurs d'onde, donc des couleurs particulières. Ce qui reste après interférence destructive est la couleur de la matière en question.

L'irisation des bulles de savon ou des flaques d'essence est un cas d'école. Les différentes couleurs proviennent d'une variation d'épaisseur dans le fin film qui constitue la paroi de la bulle ou la couche d'essence flottant sur l'eau. Il y a interférence entre les photons réfléchis par le sommet de la couche et ceux réfléchis par la base.

Citation :
Quand un proton est ionisé le nombre baryonique n'est plus respecté.
Il est impossible d'ioniser un proton. Par principe, seuls les atomes (isolés ou assemblés en molécules) peuvent l'être.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 11 Juin - 18:01

Pourquoi la matière rayonne ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 11 Juin - 18:07

Cela vient de son agitation au niveau microscopique, agitation qui explique aussi les notions de chaleur et de température. Le caractère aléatoire de ces mouvements, avec changements de direction et de vitesse se solde par l'émission de photons. Plus la température est élevée, plus les mouvements sont "frénétiques" est plus l'énergie totale rayonnée augmente.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 11 Juin - 18:09

On serait donc porté à croire que la matière perd infimement son énergie sous forme de rayonnement petit à petit sur des périodes extremement longue ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 11 Juin - 18:09

Ce phénomène porte le nom commun de "refroidissement"...
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 11 Juin - 18:28

Quelle est la durée de vie d'un atome ?
D'un proton, électron neutron ?
Ce refroidissement causera t-il la destruction de ces atomes après des millions d'années
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 12 Juin - 7:32

La durée de vie d'un atome est en principe infinie, pareil pour celle du proton et de l'électron. Certaines théories de grande unification proposent une instabilité du proton, mais cela reste difficile à vérifier. Un neutron libre est une particule instable, et au bout d'un quart d'heure la probabilité qu'il a de se désintégrer en un proton, un électron et un anti-neutrino électronique tend vers 100 %.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 12 Juin - 18:32

Ok et pourquoi les rayons qui naissent du noyau solaire sont gammas ( est elle polychromatique ?) puisque les gamma sont invisible à l'oeil nu ?
Quand ils en ressortent de la surface à quelle longueur d'onde correspondent ils ?
Avant d'entré dans l'atmosphère terrestre on sait tous que les molécules d'air absorbent certaines radiations mais avant de pénetré dans l'air les rayons sont de quelle longueur d'onde ?
Puis pourquoi le soleil n'émet il pas de lumière monochromatique ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 12 Juin - 20:30

Qualifier un rayonnement gamma de polychromatique n'a pas de sens, étant donné que ce rayonnement n'a pas de couleur. L'énergie libérée par les processus de fusion nucléaire est assez élevée pour que le photon émis appartienne au domaine gamma. Même si la réaction-bilan du cycle proton-proton( au total : 4 H --> He) produit toujours la même quantité d'énergie, à savoir le défaut de masse existant entre les quatre protons et la particule alpha, une partie de cette énergie se transmet aux particules sous forme d'énergie cinétique. Tout ne va donc pas dans le photon, ce qui fait en sorte que d'une réaction à l'autre, les photons gamma émis ont leur longueur d'onde qui varie légèrement.

Le pic de luminosité de la photosphère solaire correspond à 500 nanomètres, c'est-à-dire le vert. On peut calculer ce chiffre à partir de la loi de Wien, vu que le rayonnement solaire est approximativement identique à un rayonnement de corps noir (ladite loi ne serait pas valable dans le cas contraire). Mais comme une petite moitié du rayonnement total est émis dans le visible, une autre petite moitié dans l'infrarouge et quelques pourcents restants dans l'ultraviolet, le total donne pour l'œil humain une coloration jaune dorée après passage et diffusion dans l'atmosphère.

La diminution en longueur d'onde correspond à une progressive dégradation du rayonnement pendant sa lente diffusion vers la surface. Les photons cèdent leur énergie à la matière solaire, qui se réchauffe au passage. Le processus fait pleinement partie de l'instauration d'un équilibre entre matière et rayonnement, chacun cédant à l'autre la même quantité d'énergie qu'il en reçoit, et c'est d'ailleurs pour cela que le rayonnement solaire prend en gros la forme d'un spectre continu qui suit le profil du corps noir. Une matière chaude qui n'est pas en équilibre avec son propre rayonnement ne peut pas rayonner comme un corps noir.

L'absorption est un mécanisme insensible à un paramètre comme la longueur d'onde. Il fait disparaître la lumière, purement et simplement.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 28 Juin - 21:23

Est ce que la luminescence d'un corps est toujours engendrée par l'ionisation ?
si c'est ce cas alors l'un ne va pas sans l'autre
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova
avatar

Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 28 Juin - 21:24

Est il possible que la luminescence augmente la luminosité d'un corps déjà éclairé comme pour les étoiles qui illuminent (ionise) les nébuleuses ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 28 Juin - 21:37

La luminescence est un phénomène se déclinant en plusieurs variétés. L'ionisation intervient dans les unes et pas dans les autres.
Revenir en haut Aller en bas
UNIVERS
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Jeu 1 Juil - 23:40

Bonjour , je suis un nouveau sur ce site et je me pose énormément de questions donc désolé si elles sont " débile".

Je ne comprends pas le fait que la lumière n'est point de couleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Ven 2 Juil - 0:50

La couleur n'existe pas en tant que telle dans la lumière, ce n'est pas un trait qui appartient en propre à celle-ci. La couleur est un effet neuro-physiologique, autrement dit produit par nos yeux et surtout par notre cerveau. C'est une manière pour nous de coder l'information brute transmise par la lumière que nous voyons.

Chaque grain de lumière peut véhiculer une quantité d'énergie variable, mais seuls seront visibles ceux qui possèdent une énergie comprise dans une étroite fourchette. Et dans cette fourchette, il y a encore des divisions à effectuer qui sont celles des couleurs de l'arc-en-ciel.

Notre rétine comporte trois types de détecteurs (enfin deux types, mais un des deux est ambivalent), et chacun est sensible à un intervalle déterminé pour l'énergie transportée par la lumière, chacun ne répond qu'à certaines impulsions lumineuses et pas d'autres, en fonction de leur énergie. Ces intervalles sont assez larges pour se superposer, soit dit en passant. Le signal enregistré par chacun des trois types de capteurs se retrouve affublé d'un caractère supplémentaire qui est la couleur ; rouge, vert et bleu pour des intervalles d'énergie croissants. Les couleurs en tant que telles sont artificielles, mais elles traduisent tout de même une information réelle : nous percevons grâce aux couleurs quelque chose de difficilement accessible autrement à propos de la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   

Revenir en haut Aller en bas
 
les longeurs d'ondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un envoie d'ondes positives
» Les différents types d'ondes nocives
» Les Ondes de forme
» Les ondes du cerveau
» Envoyez-moi des bonnes ondes s'il vous plait !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Etoiles-
Sauter vers: