Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les longeurs d'ondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 1:09

Ce sont des calculs assez élaborés de diffusion Compton inverse qui peuvent nous l'apprendre. Tout dépend de l'ampleur de la modification en longueur d'onde.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 15:01

Quand on dit que l'expansion de l'univers dilate les onde rayonnante, alors qu'est ce qu'on peut en dire sur les corpuscules.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 15:02

L'expansion dilate t-elle les autre ondes.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 15:32

Les "autres ondes" sont matérielles, et comme la présence de matière inhibe l'expansion cosmique, alors il n'y a plus lieu de se demander quelle est l'influence de l'expansion sur les ondes matérielles. Si l'on tient vraiment à considérer les photons comme des particules (c'est déjà le cas quand on se décide à les appeler "photons"), alors on dira simplement qu'ils perdent de leur énergie, ou plutôt qu'elle se dilue dans un espace devenu plus volumineux. Cela s'exprime tout aussi bien par une augmentation de la longueur d'onde qui doit leur être associée.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 17:47

Les ondes gravitationnelles sont materielles ?
Et je n'arrive pas saisir comment l'expansion de l'univers diminue l'energie du photon ? Ou à moins que c'est l'augmentation de la longeur d'onde qui répercute directement sur l'energie du photon.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 17:59

D'ailleurs existe t-il des ondes nucléaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Sam 8 Mai - 20:59

Citation :
Les ondes gravitationnelles sont materielles ?
Non, elles constituent des oscillations de l'espace-temps. Autrement dit, ce sont les distances et les durées qui sont très légèrement forcées à varier périodiquement au passage de l'onde. La propagation ressemble pourtant au motif des ondes à la surface de l'eau, sauf que ça marche avec l'espace vide (et en trois dimensions) et pas avec l'eau qui le "remplirait".

Une onde véhicule toujours une certaine dose d'énergie. Si l'onde constitue une perturbation en mouvement dans un milieu, alors cette énergie est celle nécessaire pour faire apparaître la perturbation. Sa mise en mouvement est quant à elle plus spontanée, elle dépend des propriétés du milieu et une fois qu'elle est faite, il n'y a pas besoin d'énergie pour l'entretenir.

L'énergie d'une onde électromagnétique est directement associée à sa longueur d'onde. Pour les ondes matérielles, il s'agira de l'amplitude. Si la longueur d'onde d'un rayonnement est amenée à s'allonger en raison de sa propagation dans un espace qui grandit, alors son énergie diminuera du même coup.

Je n'arrive pas à me faire une représentation du concept d'onde nucléaire, mais je suis par contre certain de ne jamais y avoir été confronté.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 9:30

Ok les longeurs d'ondes sont associées à l'energie de la lumière les photons aussi et parfois on parle d'étoile supergeante rouge dont les longeurs d'ondes sont relativement grande mais d'une puissante luminosité il n'ya que les photons qui y sont impliqués la dedans.
La luminosité stellaire dépend de la quantitè de photon emit par l'astre alias le "nombre de photon par seconde", la fréquence.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 9:31

car moi je pensais que la luminoité augmentait quand la longeur d'onde diminuait donc quand l'energie du photon augmente.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 9:32

Une dernière question est ce que le photon comme diraient les cosmologistes est une particule virtuelle ou une véritable toute petite boule d'énergie ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 9:48

Y a t-il plus puissant que les rayons gamma ou plus faible que les ondes radios ?
A l'ère du big bang les température étaient extremement elevées émettait-il des rayons + énergetiques que les gamma ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 10:07

Je vien d'me rendre compte que y a une question qui reste sans réponse, le photon a t-il un diamètre, une taille ? si oui de combien ? ou alors j'ai mal compris et que une particule sans masse ne peut pas avoir de taille.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 10:09

J'avais oublié de la posé celle la : dans un étoile une zone radiative véhicule moins de quantité calorifique qu'une zone convective mais pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 10:15

@jules a écrit:
Je vien d'me rendre compte que y a une question qui reste sans réponse, le photon a t-il un diamètre, une taille ? si oui de combien ? ou alors j'ai mal compris et que une particule sans masse ne peut pas avoir de taille.

Dans le modèle standard, les particules sont ponctuelles, elles sont de dimension 0, ce sont des points mathématiques (qu'elles aient une masse ou non).

Le fait d'appréhender les particules comme des boules ne sert qu'à avoir une représentation de ces particules.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 12:36

On les résume à des particules virtuelles qui n'existe que dans la mécanique quantique pour se faire une représentation plus précise de la lumière ?
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 17:01

Citation :
La luminosité stellaire dépend de la quantitè de photon emit par l'astre alias le "nombre de photon par seconde", la fréquence.
La luminosité d'une étoile ne dépend pas seulement du nombre de photons émis par seconde : elle est carrément définie par ce nombre.

L'émission de corps noir est de plus en plus puissante à température croissante : la puissance augmente même comme la puissance quatrième de la température. Les étoiles chaudes émettent donc plus de lumière, pour la seule raison de leur chaleur et en vertu de la loi de Stefan (qui est une intégration de la loi de Planck). A température égale, donc à même couleur, les géantes seront plus lumineuses que les naines car leur surface émissive sera plus étendue. Chaque mètre carré de surface stellaire émettra la même quantité de lumière sur la géante rouge comme sur la naine rouge, mais il y aura bien entendu plus de mètres carrés tout autour de la géante qu'autour de la naine, donc une luminosité plus élevée au total.

Citation :
je pensais que la luminoité augmentait quand la longeur d'onde diminuait donc quand l'energie du photon augmente.
La luminosité augmente en fait avec l'amplitude de l'onde électromagnétique qu'est la lumière visible. Ou avec le nombre de photons si l'on préfère l'interprétation corpusculaire à l'interprétation ondulatoire de la lumière.

Citation :
Une dernière question est ce que le photon comme diraient les cosmologistes est une particule virtuelle ou une véritable toute petite boule d'énergie ?
Cela dépend de la situation. Toute particule peut être réelle ou virtuelle, ses propriétés n'en seront pas affectées. Les photons qui remplissent nos globes oculaires dès qu'on écarte les paupières sont réels, les photons que s'échangent électrons et noyaux atomiques dans le maintien de l'atome comme ensemble cohérent sont virtuels. Mais ce sont des photons dans les deux cas.

Les particules virtuelles sont par essence inobservables, indétectables et ne se manifestent pas, car le seul fait de les observer les rendrait réelles. Elles sont juste indispensables pour décrire correctement les interactions par échange de particules. L'effet Casimir ou le rayonnement Hawking, que j'ai déjà abordés, reposent également sur l'émergence et la disparition éphémère de paires virtuelles contenant une particule et son antiparticule, de quelconque nature. Elles doivent être là mais ne donnent aucun indice de leur existence, c'est par exigence théorique qu'elles existent, et non par preuve expérimentale.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 10 Mai - 17:15

Citation :
Y a t-il plus puissant que les rayons gamma ou plus faible que les ondes radios ?
Les rayons gamma et les ondes radio, respectivement. Ces deux domaines ne sont limités que d'un seul côté. C'est une limite supérieure de longueur d'onde pour les gamma et inférieure pour les ondes radio.

Concernant le diamètre des particules, il est effectivement nul dans les calculs et tout fonctionne très bien comme ça. Les calculs font cependant intervenir la notion de "section efficace" dont chaque particule est entourée. Toute intrusion à l'intérieur de cette section efficace pourra donner lieu à ce qui ressemblera à une collision. Les collisions qui ont lieu dans les accélérateurs de particules se produisent quand les deux projectiles se croisent à une distance inférieure à la somme de leurs sections efficaces respectives. Pareil quand un électron absorbe un photon : ce ne sera le cas que si le photon "passe dans" la section efficace de l'électron. Assimiler la section efficace de la particule à son diamètre soulève d'importants problèmes théoriques, et les deux notions sont donc restées séparées.

Citation :
J'avais oublié de la posé celle la : dans un étoile une zone radiative véhicule moins de quantité calorifique qu'une zone convective mais pourquoi ?
Parce que la convection est un mode de transport de la chaleur qui s'additionne à la radiation (qui ne disparaît pas dans la zone convective - la matière en convection ne s'arrête évidemment pas de rayonner parce qu'elle entre convection). On comprendra facilement que la convection est un mode de transport de la chaleur très efficace puisque c'est la matière chaude elle-même (le "contenant" de la chaleur) qui se déplace.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 11 Mai - 20:38

Oui mais sa peut paraître bete ce que je vais dire mais dans la zone radiative du soleil il y a de la matière plasmatique aussi alors pourquoi ne s'additionnerait t-elle pas à la zone convective supérieur pour former de gigantesque cellule de convection
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mer 12 Mai - 4:01

Le déséquilibre radiatif n'intervient qu'à une hauteur particulière, là où justement s'installe un équilibre convectif et démarre la convection. Plus bas, l'équilibre radiatif est toujours valable, la matière est stable et n'a aucune raison de suivre le mouvement convectif.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 17 Mai - 10:34

Aussi comme les rayons gamma sont les plus énergetique donc ayant les longeur d'onde les plus courte de l'ordre du picomètre, on est donc condamné a ne voir que des objets de taille supérieur à quelque picomètre sinon se serait trop flou d'aprés moi si l'on pourrait les observer au microscope ?
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 17 Mai - 10:45

J'ai une autre question en parlant des spectre apparent des étoiles on les qualifie par des couleurs bleu, rouge ou jaune pour la majorité alors qu'en réalité elles sont toute blanche ce sont des couleurs virtuelles mais alors quand on parle de géante rouge on parle de sa couleur virtuelle ou sa vrai couleur, donc apparaitrait-elle blanche ou rouge en l'observant au telescope ?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 17 Mai - 13:56

Regarde le ciel la nuit tu constatera que toute les étoiles n'ont pas la même couleur (elle ne sont pas toute blanche)...
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Lun 17 Mai - 15:31

Citation :
Aussi comme les rayons gamma sont les plus énergetique donc ayant les longeur d'onde les plus courte de l'ordre du picomètre, on est donc condamné a ne voir que des objets de taille supérieur à quelque picomètre sinon se serait trop flou d'aprés moi si l'on pourrait les observer au microscope ?
On n'a même pas cherché à construire un microscope gamma (ce serait très difficile, car les rayons X ou gamma se prêtent peu aux construction optiques) ; on est directement passé au microscope électronique.
Revenir en haut Aller en bas
jules
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 682
Localisation : dans les étoiles
age : 9 millions
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 18 Mai - 13:37

Si justement elles sont toute blanche, mais peut être que c'est dù a la pollution, je n'ahbite pas en centre-ville mais pas a la campagne non plus mais en agglo. donc sa doti etre sa.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Mar 18 Mai - 13:49

Évidement il faut pas s'attendre à voir une myriade de couleur différente. Il s'agit d'une teinte un peu plus bleutée ou orangée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les longeurs d'ondes   Aujourd'hui à 22:18

Revenir en haut Aller en bas
 
les longeurs d'ondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un envoie d'ondes positives
» Les différents types d'ondes nocives
» Les Ondes de forme
» Les ondes du cerveau
» Envoyez-moi des bonnes ondes s'il vous plait !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Etoiles-
Sauter vers: