Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'étincelle qui met le feu au big bang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: l''étincelle qui met le feu au big bang   Jeu 21 Mai - 23:11

à l'origine le néant. Le vide absolu ou la densité de rien atteint un tel niveau qu'il se passa quelquechose. Un prémice qui devait finir en big bang. Etait ce naturel ou y at'il eu intervention en fait dès le début. Ce néant n'a t'il pas été "construit" dans le but de produire...Je sais ce n'est pas trés scientifique tout ça mais mon souci est d'explorer sans cesse des possibilités, puisque qu'aujourd'hui les calés du cosmos savent tout (logiquement) allons plus loin...Plus loin que l'origine connue.Echaffaudons des hypothèses séduisantes.
Ce post a pour but le recueil de pensées et d'intelligence diverses. Qui sait peut-être le microcosme scientifique a besoin de théories pour trouver une voie. Soyez rationnels avant tout, philosophe un peu, religieux pas du tout!
Et voyons ensemble ou cela nous mène...
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 23 Mai - 6:09

Je vais parler avec mon rationnalisme avant tout,
Aujourd'hui ce que nous savons comme connaissance s'arrête au temps de planck 10^-43 seconde, nous ne savons pas si le big bang était ammorcé ou pas, c'est-à-dire si les forces étaient unies ou séparées. Pour le Big-bang l'on pense qu'il y aurait eu une brisure de symétrie séparant les forces. Dans l’hypothèse du Big Bang, l’univers a un âge fini, que l’on déduit directement de son taux d’expansion. Son expension quant à elle est dûe à l'énergie initiale...là dessus je mets une petite parenthèse pour dire que l'accélération de l'expension del'univers reste un mystère l'on parle d'énergie noire mais on en sait pas la nature et cela reste pour moi quelque chose qui me tracasse par dessus tout. Le Big bang n'est pas une explosion, les atomes s'éloignaient à un grand rythme mais cela à cause de l,expansion de l'univers. Il n'y a pas non plus de centre du Big bang. Quoi qu'il en soit, il va falloir élaborée la superforces( gravité quantique) qui unifiait les 4 forces, et ensuite poser le poruquoi exacte de la séparation de celles-ci. Elles se seraient séparées en deux branches, celle de la gravité et celel électronucléare, mais cela reste encore hypothétique. Ensuite la force électronucléaire ce serait diviser en deux branches la force forte, et la force électrofaible, qui celle-ci finalement donnera l'électromagnétisme, et la force faible.

Maintenant, la grande question restera, et nous en avons encore pas l'idée pourquoi se sont-elles disociées les unes des autres et pourquoi en quatres forces, tout ce la révèle du domaine de la cosmologie et de la logique encore...cependant pourquoi ont-elles éxistées de cette façon, pourquoi existe-t-elles...? personnellement je crois qu'elles sont dictées par un système logique, créé par quelque chose de métaphysique hors de l'univers. Il pourrait avoir possibilité aussi que ce soit la matière qui est fait ainsi et que la superforce serait en fait ce qui dicte l'univers dans tous ses fondements. Reste maintenant à mettre la fameuse énergie noire, unir mécanique quantique et relativité générale, trouver le comment de cette séparation... Bien du plaisir en perspective, mais quand on aura découvert tout cela, nous ne pourrons jamais savoir le pourquoi de cette univers, si elle sa cause et sa conséquence, si c,est métaphysique. à moins bien sûr que l'on puisse un jour être capable de penser sans dimensions.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Dim 24 Mai - 9:52

interressant Myast. D'aprés toi donc le néant vit et se nourrit de 4 forces.Seulement une force n'est pas génératrice de matière, elle est juste le moteur de son expansion.A moins qu'à l'origine il n'y avait pas le moindre atome et que c'est la friction de ces forces entre elles qui créèrent la matière, qui par la suite devait s'échapper en une gigantesque explosion puisqu'elle occupait un espace qui ne pouvait la garder.Bien vu de ta part.J'ai récement réfléchi à l'induction qu'on pourrait classer comme force d'attraction.Ainsi ce n'est pas forcément ce qui s'est passé à l'intérieur qui a aboutit au BB, mais peut être à l'extérieur, à tout l'environnement extra nihilo la fameuse matière noire qui nous cocoone.Problème, cette matière noire contiendrait en elle une matière dense qu'on appellera "bigbang moins 1" et donc nous revenons au point de départ,à nos connaissances actuelles.
Faut vraiment que je réfléchisse à la force.Merci de cette vision.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mar 26 Mai - 1:01

Ça me fait toujours un immense plaisir de parler de cela.

D'où provient cette matière, bonne question, il y a bien sûr l'énergie du vide qui peut parfois créer de la matière, cependant le problème demeure qu'il y création d'une particule et d'une anti-particule et qu'elle s'inhalent il ya alors émission d'un rayonnement. Vraiment c,est cmopliqué en fait, puisqu'en se fiant à l'équation E=mc2, le rayonnement étant une forme d'énerige il va se dissiper, soit donner son énergie à un objet quelconque. le photon est une particule sans masse... Mais cela ne répond pas à la question d'où provient cette matière.

Chose à peu près sûre les forces étaient bel et bien unies, la matière reste incertaine.
Il y a la théorie de la supersymétrie, où les physiciens essaient de réunir les bosons(particules responsables des interactions des forces fondamentales) et les fermions, (matière).

De dire que la friction de ses forces créèrent la matière, quand elles se séparent, en fait c'est elles qui vont donner la forme à la matière. Par exemple, un atome, les électrons sont maintenus autour du noyau atomique, à cause de la force électromagnétique, car proton et électrons ont reçu une charge contraire. En plein milieu du noyau, la force forte résiduelle va lier ensemble les neutrons aux protons. La force forte fondamental, lie les quark qui sont trois pour former soit proton ou neutrons. La force faible pour sapart peut créer une désintégration, (radioactivité) en faisant changer de nature un quark. une chance cette force est stable la plupart du temps...la gravité reste toujours la plus mystérieuse elle n'intervient pas dans le noyau comme tel, l'on suppose l'existance du graviton en son centre. Mais maintenant, un autre questionnement, pourquoi les particles d'interactions véhicules cette force, je veux dire pourquoi véhiculé par de la matière?

Mais revenant à la friction, c'est une vison qui serait peut-être possible, mais je ne suis pas capable de répondre c'est trop élevé pour mon niveau de connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mar 26 Mai - 10:47

re hello, content de te lire.
Je m'interroge sur la fonction de l'hélium comme générateur de matière. Celui ci entre en fusion à -248°c, hors on sait qu'il est l'unique constituant du vide avant que ce vide soit absolu.
Par essence le vide aspire. Première force, l'attraction. L'Hélium est aspiré ou condensé au coeur du vide par l'effet de la superforce et forme un noyau hyper dense. La température chutant au fur et à mesure que le vide se vide elle finit par atteindre ces -248°.
L' Hélium fusionne mais ne se disperse pas parcequ'il est littéralement contenu (les fameuses forces).Il fusionne jusqu'à un point critique et devient quantum. La température continue de décroitre et atteint son niveau le + extrême. Ce quantum gèle ou se liquéfie et se transforme alors en un atome d'hydrogène . La suite je suis sûr que tu l'entrevois. Sous l'effet de l'attraction du vide, voum! (la bulle de savon) elle libère un espace dans le vide,le réchauffe en périphérie et est suffisemment dense pour repousser les forces au delà de son périmètre.L'embryon est né mais ce n'est pas fini.Bien au contraire.Tout ce qui est dans la bulle de savon est l'anti vide ainsi si la force dominante du vide est l'attraction la force dominante de l'embyon est la répulsion.Sous la pression interne et grâce à la remontée de température externe , l'élasticité de cette bulle atteint sa limite, big bang.La force d'attraction du vide aspire tout dans tous les sens.L'antimatière de la cellule rencontrant pour la 1ère fois la matière noire du vide tout se crée trés vite.
Je me demande du coup si notre univers est fait d'anti matière et non de matière.C'est la même chose pour nous ça change rien.Et je pense comme toi qu'il n'y aurait pas eu d'explosion comme on l'entend avec tout le chaos que ça suggère, mais plutôt une espèce d'explosion vide, molle voire juste un éclatement assez calme.
Donc notre univers a pris sa place.Maintenant les choses sont calées, il flotte dans le vide qui n'est plus trés vide du coup, mais il reste des endroits évidemment ou la lumière et le rayonnement n'a pas encore été.La force d'aspiration du vide est bien moindre qu'au début mais elle s'opère encore via les ondes électro-magnétiques qui l'ont parcouru.Notre énergie noire serait le mélange entre le vide originel et l' air ambiant (reste d'hélium),au delà on peut encore découvrir le vide absolu avec une perte de température singulière. On a vu récemment ce qu'on appelle un cold spot.C'est une des nombreuses frontières entre notre univers et l'espace vide. C'est bien plus beau qu'une symphonie, c'est d'un chef d'oeuvre absolu car on sait maintenant que dans tous l'univers tout est absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mer 27 Mai - 0:47

l'unique constituant de ce vide avant qu'il ne soit absolue..? Pourquoi donc?

l'hélium4 à -271 devient solide et change énormément de propriété, il devient un superfluide caractérisé par une abscence totale de viscosité et une conductibilité thermique infinie. L'hélium est après l'hydrogène l'élément le plus présent dans l'univers. En majeur partie créé dans la nucléosynthèse primordiale du Big Bang c,est -à-dire les 4 premières minutes après le Big bang. Le premier élément créé dans l'univers est l'hydrogène de numérau atomique 1, sa configuration est plutôt simpliciste, un proton et un électron,par fois nous avons des isotopes, l'hélium est une fusion de deux atomes d'hydrogènes, pour fomer celui-ci de numérau atomique2.

Notion du vide est quelque chose de très complexe même si ce mot est pourtant employé souvent, c'est l'abscence de matière et aussi de rayonnement, donc d'énergie, cependant il reste de l'énergie, c'est l'énergie minimal que l'on peut avoir. D'ailleurs l'on voit souvent que l'énergie du vide serait en fait la contre gravité( inflation cosmique, courrement appellé expansion).

L'énergie noire est la composante majeure de notre univers, elle excerce une pression négative, mais faire attention à ne pas mélanger, celle-ci est responsable de l'accélération de l,expansion, et non pas de l'expansion originelle.

Que l'on soit d'anti-matière, ou de matière c'est un possibilité comme une autre.
Je n'arrive pas à voir où tu veux en venir. Je ne me souviens pas d'avoir vu un jour que le vide avait une force d'attraction.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mer 27 Mai - 10:00

une des notions assez difficile à comprendre c'est le fait que l'univers se contenait déja en lui même avant qu'il n'existe. Une sorte d'immaculée conception, mais je n'en parlerai pas là, ce serait la porte ouverte à toutes les fenêtres Bad)
l'hélium c'est de l'air tout simplement et dans le vide il y a de l'air, lorsqu'on le retire on crée le vide absolu.Il devient solide à -271 mais fusionne à - 248 et entre ses 2 états il se combine. Etant présent dès l'origine il est logique qu' on l'observe comme un des premiers éléments crée par le big bang ce qui ne veut pas dire qu'il soit crée par l'action du BB, mais plutôt libéré dans une nouvelle forme. Dans un super raccourci c'est bien l'Hélium et l'Hydrogène qui ont accouché l' Humain.
Je me suis mal fait comprendre pour la force d'attraction du vide, c'est une force d'aspiration, pour moi c'est juste la même force mais inversée.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Jeu 28 Mai - 1:03

Indirectement oui l'hélium et l'hydrogène ont accouché de l'humain, en fait il fut créé au début, des éléments de plus en plus gros, dont ceux essentiels à la vie, pour former cette longue molécule qu'est l'ADN, phosphore, oxygène, carbone, azote et hydrogène et ce par la fusion nucléaire. En fait je dirais que notre univers à accouché de l'humain.

Mais vas-y je suis bien ouverte à la perception de l'univers se contenait déjà avant qu'il n'existe.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Jeu 28 Mai - 10:42

Tu sais Myast, je ne suis pas sûr de vouloir m'engager dans cette voie.
Elaborer une théorie basée sur des phénomènes observables, en s'appuyant sur une connaissance accessible, partager des projections avec d'autres qui soit argumentent ou contre-argumentent, c'est réjouissif.
A l'inverse déblatérer une théorie hypothétique à la limite du fumeux exclusivement fondée sur la logique et la pensée n'apporterait rien de mieux qu'une simple compréhension philosophique d'un mécanisme en fait "assez naturel".
Maintenant mon travail à moi est de vérifier une vérité universelle
qui veut que toute vie quelle qu'elle soit porte en elle les germes d'une volonté pré-natale et qu'il en va de même pour notre univers. Pour cela, et en attendant, ma recherche porte sur le graviton. Mais je sais déja qu'il ne suffira pas à éclairer cette théorie. Il y a encore bien du chemin et je serais "ennuyé" d'être seul à l'emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Ven 29 Mai - 0:32

Tu entreprends une recherche sur le graviton... mais comment exactement? En fait je suis très intéressée par tout cela, et le plus grand questionnement est le même que le tiens...mais que pourrons-nous en savoir puisque l'être humain est incapable de calculer en abscence de dimension, par conséquent à jamais restrinc à notre univers...
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Ven 29 Mai - 8:47

c'est vrai, à partir d'un moment on se heurte à une montagne infranchissable . On sait que de l'autre coté la prairie est verdoyante, enfin on l'imagine ainsi, mais on a plus ni les jambes ni la force de grimper. Tiens, ça me fait penser à Stephen Hawkins. Il disait ceci : -"l'origine n'est pas le point le plus reculé dans l'univers, avant elle encore il y a les prémices".
Notre cerveau est limité lui aussi...à 10 ou 20% de sa capacité. Tu te rends compte? Le gachis . On espère tous que la GTU nous ouvre des portes, que le boson reproduit en LHC nous renseigne, n'importe quoi qui fasse que notre cerveau passe de 20 à 30% qui sait? L'espèce humaine évolue mais pour nous la prochaine étape biologique ne sera pas avant plusieurs siècles. Dans ce cas on a autant de chance que notre cerveau gagne encore en cm3 qu'il pousse 2 bras supplémentaires à des pieuvres.
Si tu veux les gravitons c'est un peu comme les prémices.
Ce sont les principes créateurs avant tout.A ne pas confondre avec l'origine. Quand tu sculptes une statue dans la glaise, l'origine de la statue c'est ta vision de celle-ci avant le travail, les prémices eux sont ce qui te pousse à vouloir pétrir la matière avant même que tu aies la vision de ce que tu veux en faire. Les prémices sont "envie". Le graviton pourrait (conditionnel) jouer ce rôle. Il agit comme un compte à rebours inversé (-3,-2,-1...) et il remet invariablement le compteur à zéro, point d'origine.
Un truc de fou : quand tu additionnes zéro à une variable tu obtiens immanquablement cette variable, bin là non! tu additionnes 0 à Monsieur Graviton, tu obtiens une nouvelle donne.
Monsieur Graviton puissance x. L'équation n'est pas faite à ce jour, mais la règle se vérifie. Une femme rencontre un homme et dans une bonne logique "ils" ont des enfants. Sauf qu'ici c'est pas sytématique. Bad) .C'est ça qui manque...
Au fait chose very important le Graviton est un Boson!
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mer 3 Juin - 2:08

voilà ce que j'ai trouvé sur le graviton en fiat ce serait ce qui transmetterait la gravité d'un système à l'autre, en fait ce serait le quantum de la gravité. Ce qui implique que ce serait la plus petite mesure, et celle-ci est indivisible. Celui-ci fait partie de ...(le mot m'échappe) en tout cas ceux qui voyagent à la vitesse de la lumière. Il est important de mentionner que le graviton est une corde fermée, cela implique beaucoup puisque toutes les particules que l'on voit on emprisonnées car elles sont des cordes ouvertes dans les branes..c,est encore théorique. Le graviton étant fermé celui-ci n'est pas emprisonner et permetterait cette détection des branes. les particules que nous voyons sont en faites emprisonnée dnas nos quatres dimension par ces extrémité par laquelle les cordes ouvertes sont fixées..mais le graviton pourrait circuler librement dasn toutes les dimensions, d'ailleurs en relativité générale, la gravité à une autre place que les trois autres forces.. mais bien sûr nous parlons de cosmologie branaire. C'est aussi une manière d,expliquer la faiblesse de cette force face aux aurtes puisque celles-ci devient dominante mais à grande échelle, étant présente dans toutes les dimensions elle se répartirait autrement. Une question me vient alors en tête, je ne sias y répondre, mais les autres forces dans le temps qu,en est-il? la gravité influence cete quatrième dimension que ce passe-t-il avec les trois autres?

Précision, je n,ai pas saisie quand tu dis tu ajoutes 0 au graviton et tu obtiens autre chose, pourrais-tu réexpliquer, être un peu plus explicite svp. je serais bien contente.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mer 3 Juin - 13:35

ouais en effet en me relisant j'ai pas été clair du tout sur la fin. Fatigue quand tu nous tient...
Je voulais dire que si 0+1=1 dans notre univers, avant son avènement et sous l'effet quantique du graviton 0+1 aurait pu faire 1+1+1+1+1+1 à l'infini.Je comprend le mécanisme et la logique mais de là à l'expliquer...
Les cordes c'est quelquechose de trés interressant ,je crois, mais j'arrive toujours pas à visualiser leurs effets. J'avoue que je sèche.L'infiniment grand dans l'infiniment petit ça me parait évident puisque le contraire existe,mais pourquoi 11 dimensions dont 3 sont sûres et 1 hypothétique (le temps) pour expliquer ce phénomène?
Tu peux peut être m'éclairer la dessus.
Quand au temps, mis à part que c'est une pure invention de l'homme je ne pourrais affirmer qu'il existe dans l'espace.Pour moi c'est un référent à notre modus vivendi.Une table nécéssaire pour mieux nous positionner dans l'espace, l'histoire,ou entre la vie et la mort. Le temps est une donnée complètement variable qu'on soit ici ou là. Le temps c'est de la pure hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Mer 3 Juin - 14:14

Le temps ce n'est pas une hypothèse c'est une réalité. Et c'est tout sauf une invention de l'homme.

Le simple fait que deux objet situé exactement au même endroit ne se rencontre pas parce que l'un est passé 3 heures avant l'autre montre bien qu'il existe une autre dimension que les 3 spatiales.

Les fondements les plus profonds nous échappent peut être (et encore) mais les effets à notre échelle et à des échelle beaucoup plus grandes sont bien compris. Grâce notamment à la relativité.

Il n'y a pas et l'espace et le temps, il y a l'espace-temps c'est un tout, c'est comme cela que fonctionne notre univers, et lorsqu'un phénomène déforme l'un, la présence d'une masse par exemple, il déforme l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Jeu 4 Juin - 2:40

effectivement.
mais je crois qu'il voulait dire invention de l'homme dans le sens qu'on l'utilise comme système métrique afin de situer le quand... sauf la dernière phrase ou il est écrit "pure hypothèse". Dans mes mots, je dirais que le temps éxiste et nous le simplifions pour le cerveau humain par la logique des mathématique, car c'est une dimension et nous pouvons toujours réfléchir en présence de dimensions...un peu comme on simplifie le concept de géométrie tridimensionnelle en disant avant-arrière, droite-gauche, en haut et en bas, en mettant des mêtres, cm ect. Avec le temps c'est un peu plus complexe, on inscrit en seconde, minute, heure....mais on ne peut pas se déplacer comme on le désir en lui comme il est questiojn pour les autres dimensions, on n'a pas le choix d'avancer en lui comme celui-ci évolue..on ne peut pas se projeter dans le futur ou dans le passé...on peut observer des choses du passé car elle voyage à une vitesse, cette vitesse est égal aussi à la distance divisé par le temps que cela prend, par conséquent rien n'écolue à la "vitesse du temps". même la vitesse est dépendante du temps, et aussi des autres dimension car la distance est donnée dnas une dimension, répartie dans les trois..

les autre dimensions, pour faire bref elles sont à des très infimes échelles, tellement petite qu'on ne peut pas les sentirs. Ou encore que tout notre monde est renfermé dans les 3 branes, notre univers en serait le volume interne, et cette brane serait renfermée dasn d'autre dimensions. Une brane est un objet dynamique étendu portant une énergie sous forme de tension.

Je ne sais pas si ça éclaire, je ne suis pas capable d'expliquer par écris honnêtement, je comprends mais en tout cas si ça ne satisfait pas, je vais essayer de préciser.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Ven 5 Juin - 8:04

Salut Parkeis.
Ce que j'veux dire c'est que le temps ne nous éclaire sur rien.Il est une dimension de l'espace , et alors? Et ensuite quoi? Le temps c'est comme un ballon de baudruche, il est là pourquoi faire, il justifie quoi? il nous dit quoi de la composition des atomes, de son rôle dans l'univers? Rien, encore une fois.C'est une donnée émise par l'homme , juste une ligne qui n'a aucun sens.
Je t'assure Parkeis que le temps ne sert à rien, on pourrait l'enlever de l'équation que celle-ci donnerait le même résultat. C'est comme ça. Le temps me passionne au point d'en avoir fait une thèse il ya 10 ans, je connais bien crois-moi.j'en ai fait le tour, et j'en souris. Mais nul ne se trompe jamais, alors à moins que l'on me démontre son rôle actif dans le grand oeuvre, c'est pas demain que je rentrerai dans la 4ème dimension.
Je préfère parler de vitesse que de temps.A quelle vitesse, plutôt qu'en combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Parkeïs
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : Tours
age : 18
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Ven 5 Juin - 12:03

Si vous avez réellement fait une thèse sur ce sujet c'est que vous êtes docteur en physique, auquel cas vous en connaissez des tonnes de plus que moi en effet.

Maintenant, et à mes connaissance, ce que vous dites me choquent...

Le temps est un élément essentiel de l'univers, sans lui tout serait statique par définition, car toute évolution nécessite le temps, ce qui irait donc à l'encontre du scénario du big bang par exemple.

Et plus simplement, si le temps n'existe pas comment expliquez vous que je vous ai répondu ? Je veux dire que vous avez posté un message, puis je l'ai lu puis je vous répond ...
Comment expliquez vous ce phénomène s'il n'y a pas de temps ?

Je pense que si vous avez réellement travaillez sur ce sujet on en aurait entendu parlé. Ou bien le temps est outil plus simple que la réalité et qui permet de faire des calculs sans quoi cela serait impossible, donc pouvez vous développer.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Ven 5 Juin - 13:47

Citation :
Ce que j'veux dire c'est que le temps ne nous éclaire sur rien.Il est une dimension de l'espace , et alors? Et ensuite quoi? Le temps c'est comme un ballon de baudruche, il est là pourquoi faire, il justifie quoi? il nous dit quoi de la composition des atomes, de son rôle dans l'univers? Rien, encore une fois.C'est une donnée émise par l'homme , juste une ligne qui n'a aucun sens.
Allons plus loin : pourquoi le temps devrait justifier quelque chose et dire quelque chose de la composition des atomes ? Pourquoi devrait-il avoir un rôle à jouer dans l'Univers ? Avoir une utilité n'est pas une condition pour exister et être vrai. Le temps est une des quatre dimensions de l'espace-temps. Et alors : rien, il n'y a pas vraiment de suite. Il existe, c'est tout. Cela n'est pas un obstacle pour imaginer que le temps soit une réalité indépendante de nous.

Le fait est que notre conscience est attachée à la dimension du temps, et n'existe même que dans cette dimension (elle n'est pas localisable dans l'espace, même si on sait que le cerveau y est pour quelque chose). Elle y est rivée sans pouvoir s'y déplacer ni même en avoir une perception globale. Le déplacement de la conscience dans le temps n'est qu'une perception d'instants successifs sans intervention possible. C'est cet ancrage de la conscience dans le temps qui se renverse un peu trop facilement vers un ancrage du temps dans la conscience. Je veux bien croire que l'image que nous avons du monde est influencée par des mécanismes internes de perception et de réflexion, mais il y a des limites.

Citation :
Je préfère parler de vitesse que de temps. A quelle vitesse, plutôt qu'en combien de temps ?
Savante acrobatie. La vitesse contient en elle-même la notion de temps. Mobiliser le seul concept de vitesse revient, indirectement, à mobiliser celui de temps. La première n'a pas à être présentée comme plus objective que le second.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 0:22

Zut je viens de taper au feeling tout un texte clairement chiadé que j'ai perdu en allant voir une autre page sur le web. Si ça se trouve c'est le destin, vous ne deviez pas lire cela.(lol) J'ai pas le courage de recommencer aussi pour faire ultra court je vous renvoie aux travaux de Carlo Rovelli. Vous verrez que la question de l'existence du temps est au coeur du débat scientifique. Je viens de l'apprendre moi même en faisant une recherche perso,celle la même qui m'a fait perdre mon texte, et il énonce presque de manière identique à la mienne, c'est trés abordable.
Bref le temps n'est à ce point pas une réalité physique, qu'il ne se voit pas. Personne ne peut l'observer. Attention quand on voit la peau se flétrir on observe pas le temps qui passe, mais une décroissance ordonnée de nos cellules. Une décroissance ordonnée par un taux chimique ou biologique et pas par le temps.
Essayez juste de penser la formation de l'univers sans le temps, la récompense c'est une vision qui se déploie comme un éventail et le sentiment de toucher du doigt l'inimaginable.Y'a t-il plus merveilleux vertige et meilleur partage que cela.
Bientôt avec le LHC un voile va se lever et on risque fort de découvrir des étrangetés que même les éminents physiciens à l'image d'Einstein n'auraient pu imaginer. La non existence du temps (jusqu'ici j'ai faussement cru être seul à y penser, honte à moi) et bien on la subodore déja, elle est proche et elle arrive à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 0:39

Citation :
Une décroissance ordonnée par un taux chimique ou biologique et pas par le temps.
C'est un report de cause. Que le vieillissement soit dû à une décroissance ordonnée par un taux chimique ou biologique, c'est clair, mais cette décroissance repose tout de même sur l'intervention du temps.

Il n'est pas impossible d'imaginer que le temps cesse d'avoir un sens physique si jamais rien ne pouvait évoluer, rien ne pouvait changer, rien ne pouvait se passer. Bref, sans phénomène qui ait besoin d'être situé dans le temps pour se dérouler, le temps lui-même n'existerait pas. C'est une voie qu'explore la physique moderne et je l'y encourage. Mais une fois qu'on accorde un degré de réalité aux phénomènes dont je viens de parler (le vieillissement en est un exemple), alors on doit accorder le même degré de réalité à la dimension du temps, nécessaire à l'occurrence de ces phénomènes, de ces événements. Si le temps n'est qu'une hallucination, alors il faut en déduire que tout ce que l'on observe est une hallucination, puisque tout ce que l'on observe est situé dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
zéro-hics
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 43
Age : 51
age : fiouuuu beaucoup
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 0:58

"alors il faut en déduire que tout ce que l'on observe est une hallucination, puisque tout ce que l'on observe est situé dans le temps."
Je diverge sur ce que tu dis là. Tout ce que l'on observe NOUS le situons dans NOTRE échelle temporelle. C'est juste NOUS qui avons nécéssité de temporiser, et encore une fois ça n'en fait pas une loi fondamentale et irréversible, loin de là, nous serions trés présomptueux de penser que nous ordonnions le temps dans l'espace. Je sais que l' idée dérange, ça me l'a fait aussi mais plus j'y réfléchis moins c'est bête.
Et puis la question n'est même pas de savoir qui a tort , qui a raison, le fait même de tracer de nouvelles voies est pur bénéfice pour la recherche.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 20:07

Chose intéressante, nous situons dans le temps, pleins de truc genre un rendez-vous....
mes ancêtres on vécu avant moi, s'il n'y aurait pas de temps, par conséquent nous serions en même temps dans le même monde... vraiment impossible à visualiser?

Cependant, une chose qui me fiat peut-être penser que le temps n'existe pas. Dans la théorie du Big-Bang, on parle du temps initial( quand les forces se séparent), c,est le début du temps, mais l'on peut aussi bien comme être humains poser avec notre système métrique un avant ce temps et dire ça l'a duré 5 milliards d'années... peut-on dire pour au tant que le temps existait ? mais pourquoi dit-on que le temps commence? Parce que notre univers à pris l'aspect qu'elle a en ce moment, qu'elle a commencée à prendre de l'expansion? Un univers statique pourrait vivre avec le temps, pourquoi le temps ne pourrait pas passer?

Comme être humains nous prenons conscience du temps, à cause des mouvements astronomique, que ce soit le cycle lunaire, le cycle des saisons, le cycle journalier le soleil...par conséquent est-ce une dimension?

Cependant, le vieillisement reste inexplicable... et la notion de avant après...

Par conséquent je ne suis pas fermée à l'idée mais je n,arrive pas à visualiser comment le temps pourrait ne pas éxister?
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 20:18

Il y a quelque chose qui me vìent à l'esprit un genre de flash en repensant à ce que je viens de dire. Je parle de vieillissement, mais nos cellules se détériorent, mais par conséquent un atome se détériore -t-il à cause du temps? Non à moins que ce soit un phénomène de radioactivité, mais disons un atome stable, NON. Je dirais donc que c'est une mauvaise configuration de l'atome ou de la structure cellulaire. Cependant , en tant qu'humaine il me vient encore à l'esprit, le délais.

Notre univers évolue, serait-ce une mauvaise configuration encore une fois et que l'on quantifie sa " dégradation"?

Sérieux ce serait le fun que vous expliqueriez votre point de vu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Sam 6 Juin - 22:30

Le temps en soi n'est pas pour moi une valeur absolue. Les secondes, les heures, et tout ça ne sont que des répères, des représentations fictives qui ont pour but de nous aider.

C'est d'ailleurs notre cher Einstein qui dit : "Placez votre main sur une pôele une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité."

Le temps est juste l'évolution des choses. Et de ce principe, on pourrait aussi dire que les 3 dimensions n'existeraient pas réellement en tant que dimension.

Mais je suis loin d'être un expert sur le sujet, je dis ça je dis rien.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Dim 7 Juin - 20:26

Citation :
Les secondes, les heures, et tout ça ne sont que des répères, des représentations fictives qui ont pour but de nous aider.
Nil novi sub sole ; on appelle ça des unités, et on en a inventé pour toutes les grandeurs. Maintenant, je ne vois pas pourquoi les gens sont si nombreux à dire que le temps n'est qu'une fiction parce qu'on s'y repère avec des représentations fictives. C'est valable pour tout ce qu'on peut mesurer d'autre en physique. Que notre perception des durées puisse être influencée par notre subjectivité (citation d'Einstein), ce n'est pas non plus l'apanage du seul temps. Prenez trois gobelets d'eau froide, tiède et chaude. Trempez un doigt dans l'eau froide et un autre dans l'eau chaude quelques instants, puis plongez-les tous les deux dans l'eau tiède. La chaleur non plus n'est pas un absolu en soi, pourtant personne ne lui donne une existence aussi abstraite que le temps.

Citation :
Le temps est juste l'évolution des choses.
Le temps est un peu plus que cela : c'est un milieu dans lequel se déplacent les choses ; ce déplacement provoque autant qu'il permet et autorise leur changement. Si l'on pouvait avoir une perception globale de ce milieu (d'autres diraient "si le temps n'existait pas"), alors toutes les choses nous apparaîtraient sous tous leurs états à la fois. La durée d'une nuit considérée "globalement" ressemblerait à ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'étincelle qui met le feu au big bang   Aujourd'hui à 20:17

Revenir en haut Aller en bas
 
l'étincelle qui met le feu au big bang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Y avait quoi avant le big bang?
» Vidéo documentaire Arte "A la recherche des secrets du big bang"
» évolution , big bang etc...
» La NASA et la recherche pour réduire le bang supersonique
» Big Bang aujourd'hui en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Cosmologie-
Sauter vers: