Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le big bang, serait-il faux?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Le big bang, serait-il faux?   Sam 29 Nov - 2:39

Le big bang connait par les temps qui courts de nombreuses remises en question dont la première qui est l'homogénité de la répartition de la matière sur une distance de 15 milliards d'années.?
Pour cette théorie l'on a créé celle de l'inflation qui dirrait qu'au début du temps, il y aurait eu une période où un faux vide aurait entrainé un champs répulsif gravitationnel. Étant bondé d'énergie, il n'a plus que duré qu'une courte période de temps, créant ainsi une expansion surdimensionnée. Et en créant cette expansion, il aurait créé encore plus de faux vides accélèrant son expansion et son homogénité. Ce pendant le faux vide disparaiterait pour laisser place à des photons et ensuite à un vrai vide, ce qui retournerait l'univers à son expansion originelle.

Il s'agit bien là d'une théorie, puisque qu'elle ne révèle aucune causes connues mais très intéressantes puisque lorsque que l'on parle de faux vide l'on peut faire référence aux matières et énergie superflus telle que l'énergie noire, la matière noire, l'antimatière et encore plus spéculative la matière nagative. En fait, ce faux vide serait constamment envahit de ces particules. De plus l'on cherche le pourquoi de l'accélération de son expansion. Cette théorie n'explique cependant pas tout, l'on repart à zéro.

Pour expliquer la formation en amas de galaxies, l'on découvre la matière noire qui comblerait les trous. Je m'explique l'on dirait qu'elle maintienerait une certaine distance entre les galaxies avec sa masse, son énergie(l'on ne sait pas éxactement). Dans le fond parce que l'on ne comprends pas, l'on emploit ceci pour ce donner bonne conscience.

L'on parle que l'univers est plât mais pourtant il devrait être rond si l'on prend en considération l'effet gravitationnel des galaxies et masses habitant dans l'univers, elles devrait lui donner des formes. Cause: déformation de l'espace temps dû à la gravité.

Lorsque l'on parle de temps zéro, l'on entend quoi si l'on considère que des évênements se produsaient certainement dans la particule originelle. Il est sûr que nous ne pourrons les voirs à cause de l'âge de l'expansion. Certitude qu'il c'est produit quelque chose dans cette bulle originelle, qu'est-ce qui aurait pu causé l'explosion atomique?

Je crois aussi que l'on parle de fausse causalité lorsque l'on cite l'expansion comme étant intereliée avec le big bang. Je m'explique, si elle serait dû à ce big bang, je crois que sa vitesse serait constante, et lorsque l'on voit une explosion, il y a le début étant rapide et fini.

De plus, la théorie de monsieur Antoine Lavoisier de rien ne se perd rien ne se créer tout se transforme est vrai sûre. Le problème n'est pas là mais est-ce que nous avons réellement la preuve qu'aucune énergie et aucune matière n'est créée, dans le sens qu'il pourrait y avoir des failles d'espace temps ou et bien l'absorption de celles d'univers parrallèles hypothétiques.

Moi personnellement, je ne trouve pas une théorie plus cohérente que l'autre. Je pense que l'on doit réformer notre visons des choses, essayer de faire un tout, sans tenir compte des théories qui n'ont pas été prouvées concrêtements. Je ne dis pas que celle du Big bang est totalement fausse mais certe, imparfaite. Il y a donc place à une grande discussion où nous devrons être ouvert d'esprit.

Amicalement votre
Myast
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Sam 29 Nov - 15:32

Posons quelques faits concrets :

- L'Univers est en expansion, de quoi on déduit facilement qu'il sera plus volumineux à l'avenir et qu'il était plus petit dans le passé.
- L'Univers a connu une période de forte température généralisée, ce qui appuie le fait qu'il a déjà été au moins mille fois plus petit qu'aujourd'hui.
- Les galaxies n'ont pas toujours ressemblé à ce qu'elles sont actuellement, et les galaxies actives étaient plus abondantes dans le passé. Il y a ainsi une évolution des grands systèmes qui peuplent l'espace.

A partir de là, le Big Bang est ce que nous avons de mieux pour décrire les débuts de l'Univers.

On parle de temps zéro, mais c'est une fiction posée comme une balise provisoire. La théorie du Big Bang n'a jamais prouvé ou nécessité l'existence de ce temps zéro. Lorsqu'on tente de décrire l'état de l'Univers à rebours, on recule vers un temps où l'Univers était de plus en petit, de plus en plus dense, de plus en plus chaud. Et on arrive à une limite au-delà de laquelle des notions fondamentales de physique, comme la température, ne signifient plus rien. Au delà de cette limite, et toujours en remontant le cours du temps, on a arbitrairement supposé que l'Univers rétrécissait à la vitesse de la lumière. Et à ce rythme, on remarque que tout l'Univers tient dans un point environ 10^-43 secondes avant la limite de nos connaissances. Mais cet état ponctuel n'est là que pour servir de repère (pour pouvoir dire que nous sommes incapables d'expliquer l'Univers pendant sa première 10^-43 seconde d'existence), et il s'agit certainement d'une illusion chimérique.

Il est très possible d'imaginer n'importe quelle courbure spatiale pour un Univers rempli de matière, comme le nôtre. Bon, il se trouve que l'espace est légèrement et positivement courbé, mais un espace peuplé de matière peut être plat ou courbé négativement, rien n'empêche.

La théorie de Lavoisier a été élaborée dans le contexte de la chimie, et dans les discussions physiques, il faudrait plutôt invoquer le principe de conservation de l'énergie, plus globalisant et général. Ce principe a permis davantage de découverte en devant être respecté qu'en étant violé, ce qui n'est d'ailleurs jamais arrivé.

La vision d'un Big Bang où un Univers tout entier apparaît à partir de rien et sous la forme d'un point de densité infinie est évidemment une grave injure au principe de conservation de l'énergie, mais je rappelle que cette manière de voir les choses est très incomplète et inexacte. On fait au plus simple car on n'a aucune idée de ce qui s'est réellement passé avant et pendant le Big Bang.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Dim 30 Nov - 2:23

Oui, mais certe, il y a des incertitudes profondes en ce qui concerne le temps. L'on dit que le big bang concerne le temps "zéro"( j'aime mieux dire l'explosion), mais s'il y a quelque chose avant ce temps, il est faux de dire que le big bang est le commencement du temps. Et cela voudrait dire que le temps et l'expansion ne seraient pas dans la même branche...? Quelle est la limite de densité possible que cette bulle originelle, l'on continuera à l'infini?

Pourquoi faut-il absolument un explosion pour l'expansion de l'univers. Même qu'elle pourrait ne pas être compact et dense, et qu'elle se serait remplie de matière petit à petit. Sa chaleur aurait été dû à cause de la minuscule distance séparant les particules. Par exemple, elle devait avoir une énergie finie car il y aurait un immense illogiste en ce qui concerne son refroidissement. L'expansion serait dû à une autre force que nous ne connaissons pas agissant contre la gravité en quelque sorte, où sinon pourquoi est ce que celle-ci s'accenturait. L'on a parlé d'énergie noire, d'accord l'on donne ce nom en attendant de savoir. Mais comment est-ce que l'énergie pourrait aller à l'encontre d'une force?

Si cette bulle originelle n'aurait pas été remplie au début, la matière d'où peut-elle provenir? Là est le problème peut-être d'univers parrallèles ou bien "DIEU". Si il aurait présences d'univers parrallèles, nous n'aurions pas besoin d'une cinquième force fondamentale à cause de la gravité.

Qu'est-ce qui infirme la possibilité qu'un unique atome soit à l'origine de notre bulle originelle? À l'origine, je crois même qu'il s'agirait des particules les plus élémentaires, sûrement encore plus peites que la plus petites que nous connaisson(à moins que nous ayons découvert la limite). Celles-ci s'auraient aliées ensemble petit à petit, grandisant d'échelle en échelle. Nous savons que les atomes sont composés de vide et que dans la matière de nombreux vide sépare les atomes, comme les amas de galaxies. Il y aurait eu présence des forces gouvernantes incluant la force "MYast". Sois que la matière était finie, où et bien elle est créée reste à trouvé un point dans l'univers où il y aurait présence de création de matière!?

Bref, je ne fais que tourner le problème à l'envers et émettre des spéculations, mais peut-être y a t'il un peu de vérité comme dans le big bang. Je ne pense pas que le big bang est faux mais non complété ou sans explosion. Et je veux surtout mettre l'enphase sur la cinquième force que j'ai inventée. Et sur le dernier paragraphe.
Amicalement votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Lun 1 Déc - 1:56

Rebonjour, je veux juste rajouter un point important qui appuit ma théorie de l'existance d'une cinquième force que j'ai oublié de mentionner.

En 1950, M.Burkhard Heim émis une théorie basée sur celle quadridimensionnelle d'Einstein. Dans la théorie d'Einstein l'on parle que la gravité émerge de l'espace à cause de ses puits gravitationnels qu'elle crée. Ainsi, il proposa que l'électromagnétisme et que la gravité seraient des forces émergentes de l'univers. Il a suggéré un sous espace bidimensionnel.

Dans le modèle de Heim, l'électomagnétisme seraient intereliés ensemble. Il le démontre avec l'électron. Je m'explique, un électron possède une masse et une énergie négative, lorsque l'on soumet l'électron à la gravité, sa charge se transforme en champs gravitationnel et l'inverse est aussi vrai, lorsque l'on essait de déplacer un électron au biais de la force électromagnétique, la gravité liée à sa masse se déplace.

Cependant dans l'univers en quatre dimension que nous conaissons, il est impossible de modifié la gravité par l'électromagnétisme. Selon lui, ceci serait possible dans le sous espace......ce n'est pas là que je veux mettre l'accent mais bon...

Heim se fit connaître, cependant ses théories spéculatives ne firent pas l'unanimité dû au manque d'expérimentation.

Preuve qu'il n'était pas fou et même très brillant, il émit des formules non conventionnelles qui calculaient la masse des particules élémentaires alors que les physiciens de cette époque y étaient incapable.

La théorie semblait morte jusqu'à ce que M.Walter Dröscher en fit une vision plus étendue. Il prit en considération ce que Heim dit, sauf qu'il y ajouta quelque chose afin d'améliorer la cohérence......l'existance de deux autres forces gouvernants notre univers. Les deux appartnant à la gravité, dont une qui agirait contre la gravité et qui ferait allusion à l'énergie noire en quelque sorte à cause qu'elle serait responsable de accélération de l'expansion. L'autre concernerait les vaisseaux spatiaux qui n'auraient pas besoin de fusées à carburant....je ne m'aventure pas dans un terrain inconnu!

Peut-être que l'hyperespace est en quelque sorte une explication aux phénomènes physiques et incompris....mais moi je suis convaincue de l'existance d'une autre force que les quatres que nous connaissons et ce serait tout de même logique. Mais sûrement que vous allez pouvoir me répondre que si il existe d'une sous espace multi-dimensionnelles, cela ne serait alors pas compatible avec la théorie des cordes..? Suis je dans le tord? Ou et bien elle viveraient ensemble..?

Amicalement votre
Myast
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Dim 4 Jan - 20:08

heu, je vais m'infirmer profondément, mais bon tout le monde à le droit de se tromper et ceux qui ne se trompent jamais ont un sérieux problème,j'ai fait de nombreuses recherches.

Premièrement lorsque je disais que le big Bang n'est pas une explosion, là dessus je n'avais pas tord puisqu'en fait ce que l'on veut dire c'est que les forces gouvernantes étaient toutes réunies en une seule, et qu'elles ont commencées à se séparées graduellement en quatres branches. Au temps de planck 10^-43, l'on ne sait pas encore s'il elles étaient unies ou pas. L'on ne comprends pas bien le processus de brisure de symétrie(mécanisme de Higgs). Pour savoir plus exactement ce qui c'est passé au temps de planck il faudra mettre en oeuvre une théorie solide comme la mécanique quantiques à boucles ui demande une formule canonique pour expliquer la courbure de l'univers ou et bien sont évolution dans le temps. De dire temps zéro est plutôt faux puisque celui-ci peut avoir duré nombreX d'années de plus nous savons toujours que les conditions initiales posent un problème pour ces formules pour en déduire qu'est-ce que le temps zéro était. L'on ne sait trop non plus quelle est la forme la plus compactée que l'on n,a plus avoir pour l'univers puisque celle-ci aurait autant plus continuer à rétrécir ou et bien restere stable jusqu'à la séparation des forces. Ce qui veut dire qu,en quelque sorte l'on ne pourra jamais savoir l'age réellede notre univeres mais plutôt dire le temps ou les forces se sont séparées. le big bang dit cependant quand le temps et l'univers s'est créée je pense qu'il faudre recadré légèrement cette perception. De plus l'on pourrait dire que le temps n'existait pa au temps zéro....
Reste que M.Abhay Ashtekar, directeur de l'Institut pennsylvanien, a bâti un modèle mathématique qui serait capable de remonter avant la barrière du big bang, avec la théorie que nous avons parlé au début la mécanique quantique à boules. Il reste aussi la théorie des cordes qui elle tenderait de mettre en oeuvre un modèle ekpyrotique. Il faut continuer à étudier le rayonnment fossile plus amplement pour mieux comprendre. De plus l'on pourrait peut-être dire qu'au temps qu'il a été étudier (je m'excuse blanc de mémoire sur l'exactitude) que le rayonnment n'était pas parfaitement isotrope, ce qui peut laisser une place à la modèle inflatoire qui traite des champs scalaire ou encore que les forces étaient séparées...

Pour ce qui est d'une cinquième force, j'ai fait des amples recherches. Premièrement l'expansion est dû à la force qui à été dégagées par le big bang,(l'énergie du vide) celle-ci est constante, c,est plutôt la distance entre deux amas ou galaxie( c'est à dire le vide) qui va faire en sorte que les objets vont s'éloignés ou pas et à quelle vitesse. I faut donc prendre en considération aussi que plus la distance augmente danc plus il y a du vide, donc plus l'énergie est efficace selon la déduction de la gravité. De plus la constante cosmologique ne serait pas nulle, celle-ci avait été mise au début par Einstein comme un processus contre la gravité pour avoir une univers statique mais en fet maintenant c'est le contraire.Revenant sur l'énergie noire, celle-ci est un mystère, l'on sait qu'elle occoperait 70 % de las densité l'énergie de l'univers. Celle-ci cependant, serait en perpétuelle augmentation peut être , l'on ne sais trop.. soit que c'est l'énergie du vide mélanger avec celle de l'énergie noire qui fait une augmentation de l'univers. L'on ne siat pas non plus cette énergie du vide va revenir en arrière pour donner le big crunch. Mais l'énergie noire metterait une pression négative ce qui l'a fait ce comporter comme une force gravitationnelle répulsive. Justement l'on apperçois la courbure de l'univers à cause de la densité d'énergie por être précise. Il faut encore étudier amplement celle-ci avant de dire oui au big chill ou encore ou big crunch.

Ceci dit concernant, le fait que notre univers aurait pu se remplir petit à petit est plutôt faux puisque dans le rayonnement fossile, l'on semble prouver que la matière est bel et bien constante. Ensuite il me semble beaucoup plus logique que le big bang est eu lieu mais qu'il y est certaines reptifications à faire ou et bien une étude plus approfondie des champs scalaires, de l'énergie noire, de l'énergie du vide. Pour la cinquième force, je me perds cependant pas espoir là dessus, je pense que pour tout suite il faut continer de mieux comprendre, il est fort possible que celle-ci n'éxiste pas oue ce soit l'énergie sombre et que cette force agirait que son accélération de force serait en fonction du manque de gravité aux allentours, mais ceci me semble encore une fois trop farfelus. Ou encore, selon le contraire de la gravtié aux lieux de faire m1 x m2 / d2 que ce soit multiplié au par la distance au carré, mais cela revient à parler de l'énergie du vide. Je pense que si l'énergie moire augmente, et bien cela pourrait laisser une porte à une cinquième force.

Finalement, j'espère que je ne vous ai pas trop exespéré avec mon esprit vraiment convaincu et mes arguments à ne plus finir. Bien voilà, je voulais recadrer ce que j'ai écris pour que cela soit plus cohérant et surtout d'un niveau plus grand. J'espère aussi que je ne vous ai pas choqué, si j'ai fait l'un des deux je m'excuse. Je ne pense pas que vous avez l'esprit de contradiction, moi oui! Mais je m'améliore et je n'ai cependant jamais eu peur de reconnaitre mes erreurs.
Amicalement Votre
Revenir en haut Aller en bas
doby
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mar 23 Juin - 21:53

Donc, on est d' accord que le Big-Bang, est une source d'énergie, qui prend de l' amplitude au fur et à mesure que la matière se forme. Après que l'énergie devienne trop puissante l'univers ce créer, lors de l'extantion de la matière, mais cette énergie si puissante vas développer de la matière sur une étendu qui n'en fini de s'étendre, mais s'éforce de s'épuiser.

N'oublions pas l'effet rebond, qui à permis à bien des résolution pour des chercheur. Il consiste à un renouvellement de l'univers donc un rebond d'ou son nom, mais étant donné que je suis entrain de l'étudier j'aimerai le voir dans un nouveau forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mar 23 Juin - 22:11

Pour moi,le big-bang n'est pas le mot adéquat.Il s'agirait plutot d'une singularité initiale qui s'est mit en expansion s'en que l'on sache pourquoi.Apres c'est de savoir d'ou est venu cette singularité.
Revenir en haut Aller en bas
Odyssée
Supernova
Supernova


Masculin Nombre de messages : 529
Age : 30
age : 24
Date d'inscription : 18/04/2010

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Dim 18 Avr - 18:46

Pour ma part le big bang n'est qu'une erreur de vocabulaire émis à la base par fred hoyle qui est rester pour le grand public, à mon sens l'expension cosmologique est plus approprier puisque entre l'instant 0 et 10^-37 secondes on ne peut de manière théorique expliquer ce qui c'est passer car l'on n'est arrêter par le fameux mur de Planck. Donc entre cette instant 0 et le mur de Planck impossible d'affirmer quoique ce soit (phénomène de rebond, explosions?)
Revenir en haut Aller en bas
http://naruto-teisei.creerforums.fr/
Cosentino
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Jeu 19 Mai - 16:32

La théorie cosmologique du "New Big Bang" peut-elle no
Cosentino

Bonjour

Voici quelques informations qui je le souhaite pourrait faire avancer notre compréhension de l'Univers.
La théorie cosmologique du "New Big-Bang" ( "NBB " ) propose de nouveaux postulats qui pourraient faire sortir le modèle de concordance de l'impasse où nous nous trouvons. De plus en plus de chercheurs sont conscients qu'il faut prêter une oreille attentive à d'autres modèles alternatifs.[1]

Pour ceux qui ont une formation plus poussée il est possible de vous faire connaître les équations qui sont les fondement de la théorie du "NBB".

Pour cela il faut bien maîtriser l'"analyse dimensionnelle" du Système MKS [M] pour mètre, [K] pour masse en Kg et [S] pour temps en secondes. Le premier postulat qui a servi de point de départ a ce nouveau modèle d'Univers a été de me poser la question suivante:

Pourquoi la température de l'Univers, qui est de 2, 725 K , ne serait-elle après tout constant?
Dans le cadre de cette nouvelle hypothèse de travail il faut introduire, dans nos équations, une autre dimension qui est une unité de température [K] pour Kelvin en "analyse dimensionnelle".

L'"analyse dimensionnelle" est très intéressante car elle permet de voir si une équation est 'homogène' par rapport aux unités de calculs utilisés en physique afin de ne pas faire n'"importe quoi!

N;B;: Je tiens à préciser que j'ai vérifié et revérifié, de très nombreuses fois, que toutes les équations du "NBB" sont bien toutes homogènes!

Certains n'ayant pas pris les bons paramètres se sont plantés. Dans leur obstination au lieu de continuer la discussion ils ont préféré rester dans leur croyance que je respecte totalement.

Mais certains diront peut-être pourquoi une nouvelle théorie?

La théorie du "NBB" remonte en 1988 et a été l'objet de 2 ouvrages. Dans le premier tome, en date de 1993, une des nombreuses prévisions du "NBB" a été de dire que selon les conclusions du "NBB" la cosmologie dominante devrait observer des objets célestes plus vieux que l'Univers lui-même! [2] En d'autres mots un "Univers tussilage" [3] où le fils est plus grand que le père!

2 ans après, en 1995, le télescope spatial Hubble confirme cette prévision du "NBB"! [2]
Je vous donne cette information juste pour porter à votre attention que, aujourd'hui, la cosmologie standard se trouve devant des observations de plus en plus troublantes comme :

-l'énigme tenace de l'énergie noire. Dans le cadre du "NBB" l'énergie noire aurait les propriétés fractales de l' "éponge de Menger-Sierpinsky" de dimension fractale D = 2, 726 8... Ses propriétés "absorbantes" seront expliqués un plus loin.
-l'énigme de la matière noire. Selon le "NBB" la matière noire serait de l'hélium superfluide à une température de 2, 18 K. C'est un candidat potentiel à ne pas perdre de vue...
-les titanesques structures de galaxies formant des "murailles" qui ont une taille qui est de quelques 1 / 10 de celle de l'Univers observable!
-de l’existence de gigantesques vides et un vide record qui lui aussi se avoir une taille également d'environ 1 / 10 de celle de notre Univers! Mais où est le problème? La cosmologie standard ou la cosmologie du modèle de concordance nous dit que notre Univers a 13, 7 milliards d'années. Or comment avec seulement quelques 13, 7 milliards d'années ces structures ont -t-elles eu le temps de se former? Actuellement nous n'avons toujours pas d'explication définitive qui explique la présence de telles structures;
-que dire aussi des galaxies, bien formées, et d'amas de galaxies de plus en plus proches du Big-Bang?
Comment ces structures ont eu le crédit du temps pour se former? Le temps qui sépare le Big-Bang et les galaxies se faut de plus en plus court;
-Comment expliquer que, dans un Univers en expansion, l'Univers lointains ressemble à l'Univers proche?
- Comment expliquer le catalogue de galaxies d' Halton Arp où il fait le recensement des décalages spectraux z vers le rouge - décalages qui sont "anormaux"? [3]
-comment expliquer, dans un Univers en constante dilatation, les "ondes de Kotov"? [3]

Tous c'est graves problèmes non résolus nous font comprendre que l'approche de la vérité ne peut-être dans un unique modèle cosmologique. Je pense qu'une meilleure compréhension de notre Univers, même de façon asymptotique, ne peut se faire que par une synthèse des modèles cosmologiques actuels. Mon étude de l'histoire des sciences, depuis Babylone, m'a montrée que seulement quelques 7 synthèses ont été réalisé et à chaque fois on à fait un bond dans la compréhension du monde.

Pour le "NBB" le problème de fond qui empêche de résoudre les problèmes graves du modèle de concordance est de croire que notre Univers est en expansion voir encore pire en expansion accélérée!
On n'insistera jamais assez: l'expansion de l'Univers n'est pas une observation directe!
C'est et elle reste une pure croyance car elle repose sur une interprétation. Certes le décalage spectral vers le rouge est admis mais il faut savoir qu'il a d'autres interprétations qui aujourd'hui sont autant, voir plus plausibles que l'interprétation Doppler débouchant sur hypothétique expansion de l'Univers. Oui mais que dire des observations des supernovae de type Ia sur laquelle repose l'expansion accélérée?
Il s'avère qu'aujourd'hui ces supernovae sont douteuses. Il ne serait pas prudent, pour l'instant, de les prendre comme étalon de distance. La question reste ouverte...

Il faut préciser que la théorie du "NBB" ne rejette pas le Big-Bang mais que notre Univers soit aujourd'hui encore en expansion.
Le "NBB" fait les postulats suivant:

ETAPE 1 :

-un Big-Bang, ayant la température de Planck, qui aurait donné naissance non pas à 1 Univers mais à 2 Univers à parité opposé: l'un de fait de matière et le second fait d'antimatière. Ce postulat ne semble être contredit par les expériences sur l'antimatière et semble résoudre le problème qui consiste à dire où est passé l'antimatière...
Notez bien que ces 2 Univers ne vivent pas l'un à coté de l'autre mais seraient très éloignés et tourneraient autour de leur barycentre commun situé à une distance de 1.10 ^67 m

ETAPE 2 :

-une expansion qui aurait durée 18 milliards d'années mais une expansion qui se serait faite par sauts quantifiés.

ETAPE 3

-Après ces 18 milliards d'années d'expansion l'Univers ARRÊTE son expansion. Sa température est celle qu'il a aujourd'hui car il ne se dilate plus. Certains diront par quel phénomène?
Il semblerait que notre Univers aurait STOPPE son expansion car il serait devenu FRACTAL!
Cette hypothèse est plus qu'une hypothèse car des expériences en laboratoires montrent que pour certaines dimensions fractales il y a un arrêt de la corrosion. En plus ces dimensions fractales ont des "propriétés amortissantes". Pour plus de détail sur ce type d'expériences voir les références [5] et [6].
La dimension fractale D = 2, 726 8... qu'est l' "éponge de Menger-Sierpinsky" serait la dimensions fractale de notre Univers ou de son espace-temps.
Nous savons tous que le rôle d'une éponge est d'absorber. Mais quel est le rapport avec l'espace temps de l'Univers?
Le rayonnement électromagnétique ou dit autrement la lumière qui nous vient des galaxies serait "absorbé" et cela ferait perdre de l'énergie aux photons; Cette perte d'énergie se traduirait également par un décalage des raies spectral vers le rouge mais sans faire appel à l'effet Doppler. Il n'y aurait ainsi pas d'expansion de l'Univers! Dans cette explication l' "absorption " par petits paquets d'énergie se ferait sans diffusion car ne l'oublions pas que notre espace-temps serait une sorte d' "éponge absorbante". Cette interprétation est très plausible car aujourd'hui, nous avons l'énergie du vide, et bien d'autres choses, entre les galaxies et nos spectres. Lorsque la loi de Hubble sur l'expansion de l'Univers a été émise en 1929 pour E. Hubble il n'existait rien entre les galaxies qu'il observait et nous. Mais aujourd'hui les choses, depuis les années 60 ont bien changées. Entre les galaxies et nous il y a l'énergie du vide, la matière noire, les gaz , les poussières,etc.
Cette explication où la lumière qui perd de l'énergie, en rapport avec sa distance et son interaction avec le milieu hostile qu'elle traverse, s'appelle la théorie de la "lumière fatiguée" ou "vieillissent de la lumière" .
Pour comprendre un peu mieux que la lumière laisserait des "plumes" au cours de sa course à grande vitesse c prenons une image:

Nous est-il possible de traverser une foule en courant sans heurter personne ? Cela va nous fatiguer!
Dans cette interprétation de la "lumière fatiguée" notre Univers ne serait plus en expansion;

Depuis combien de temps notre Univers serait-il dans cette étape où il serait complètement statique?

A cause de l’existence des titanesques structures galactiques il le serait depuis au moins quelques 60 milliards d'années!
Ce qui en lui ajoutant les 18 milliards d'années d'expansion cela le conduirait à un âge de l'ordre de 80 milliards d'années!
C'est âge est de l'ordre de grandeur de celui de l' Astrophysicien Sir Fred Hoyle.

J'arrête là mes informations car il y a tellement de choses à dire que je dois vous laisser la parole...


Pour plus d'informations concernant la théorie cosmologique du "NBB" allez dans:

Google et mettre : mario cosentino
Google et mettre : automates intelligents 84
Google et mettre : automates intelligents 113
Google et mettre : automates intelligents 116



Références ( j’espère que les références à mes 2 tomes ne seront pas considérées comme de la publicité mais comme ayant une valeur de référence, sinon elles seront tout simplement supprimées par les responsables )

[1] Voir la lettre de pétition qui se trouve sur Internet

[2] Mario Cosentino : "Origine et destin de notre Univers par une nouvelle Cosmologie De l'atome jusqu'aux confins du Cosmos" - Conversations avec Pierre Bourge, Président de l'Astro-club de France, éditions Bonnefoy, 1993, Imprimeur-Editeur B.P. 24- 83 980 Cavalière - Le Lavandou
ISBN: 2-906630-07-1
Références INIST: 1 / 1 (C) CNRS
Numéro: Pascal 93 - 0610460 INIST
Localisation: INIST - L 22828. 35419100000

[3] Mario Cosentino "Le New Big-Bang - synthèse des modèles cosmologiques actuels", Prologue de Bernard Milet, Astronome à l’Observatoire de Nice, éditions Apolline, 2001,
ISBN: 2 - 84556-023-0
PASCAL 02 - 0189644 INIST
Bibliothèque Nationale de France
Code : 2002 - 24732

[4] Voir le site de "Bernard Lempel "

[5] Bernard Sapoval: "UNIVERSALITÉS ET FRACTALES" , Préface de Benoît Mandelbrot, Nouvelle Bibliothète Scientifique, Flammarion, 1997

[6] LES FRACTALES Art, Nature et Modélisation, Bibliothèque Tangente, Edition POLE - Paris 2004

Au sujet d'un Univers fractal et une expansion quantifiée voir les travaux de l'Astrophysicien Laurent Nottale
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Lun 30 Mai - 15:52

Tant d'idées qui fusent, tant d'hypothèses révolutionnaires. J'aspire et j'aime à voir toutes ces théories, toute cette polémique et ces échanges d'arguments afin de débusquer le comment du pourquoi et le pourquoi du comment. Même si peut-être je ne souhaite pas trouver la réponse, car ça rendrait l'univers moins attrayant. Nous ne pouvons nous baser sur ce qui pourrait nous sembler cohérent, car les lois qui régissent l'univers dépassent notre entendement. Alors peut-être devons-nous nous tourner vers ce qui est mathématiquement envisageable ? Mais dans ce cas, tellement d'hypothèses sont possibles (théorie des cordes)... Que pouvons-nous faire à part attendre ces réponses de la science, grâce au progrès et à l'expérimentation ? Emettre des théories comme nous le faisons ici. Ce n'est qu'un avis d'amateur, mais pour moi il faut chercher dans les trous noirs. Véritable joker d'une nature qui tend (ou du moins essaye de tendre) vers un équilibre, les trous noirs sont la preuve que toute destruction appelle création et inversement, Ils sont si mystérieux et similaires. On ne pourrait les expliquer ou les décrire entièrement, tant ils tiennent du néant. Au sein d'un trou noir comme du big bang, est-ce que l'unification des quatre forces y est pour quelque chose ? A moins que ce ne soit en rapport avec d'autres univers qui interagissent ? Tant de questions..

Toutefois, deux choses me turlupinent concernant la théorie du NBB :


- Vous suggérez que la matière noire soit en réalité de l'hélium superfluide, mais la matière noire n'est rien de ce que nous connaissons actuellement : Ce n'est aucun élément connu, et ce n'est pas non plus de l'anti-matière. Que cela soit sous forme ionisé ou pas, comment expliquer que la matière noire n'est pas identifiable comme hélium alors que toutes les caractéristiques de cet élément sont connues ?
- La théorie d'état statique de l'Univers repose sur le fait que le décalage spectrale ne serait qu'une illusion. Pourtant, le décalage spectral est "prouvé" par expérimentation en laboratoire. En outre, j'ai cru comprendre que le contre-argument le plus pertinent contre la théorie de la lumière fatiguée se trouve dans le fond diffus cosmologique, qui aurait gardé son décalage spectral noir depuis ces temps immémoriaux, alors qu'il n'aurait pas dû si l'on en croit la théorie de la lumière fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Lun 13 Juin - 13:26

Kune a écrit:
- Vous suggérez que la matière noire soit en réalité de l'hélium superfluide, mais la matière noire n'est rien de ce que nous connaissons actuellement : Ce n'est aucun élément connu, et ce n'est pas non plus de l'anti-matière. Que cela soit sous forme ionisé ou pas, comment expliquer que la matière noire n'est pas identifiable comme hélium alors que toutes les caractéristiques de cet élément sont connues ?

La matière noire est une matière non observable, mais dont on observe l'effet gravitationnel. Elle pourrait être n'importe-quoi, y compris un élément connu se trouvant dans un état qui nous empêche de le reconnaître par spectroscopie. Wikipedia propose un article très sérieux sur la matière noire.
Revenir en haut Aller en bas
Hemmerle Pierre
Ptit nouveau
Ptit nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Sam 25 Fév - 20:16

Toutes les théories cosmogoniques qui s'appuient sur l'utilisation d'une mathématique certes juste sont fausses. Lorsqu'il a fallu mesurer la déviation dde la lumière pour donner crédit à la relativité d'Einstein, eh bien, après moult viccissitudes on a fait s'accorder les mesures avec les prévisions escomptées. Pareille attitude pour affecter le périhélie de Mercure à l'une ou lautre des théories restreinte ou générales, et ainsi de suite. Rappelons avec décence et humilité que dans tout ouvrage d'astrophysique ou de mathématiques les limites sont poséees quant aux caractères lisses des espaces Riemaniens par exemple. Dernier point : imposer à l'Univers que les équations de Maxwell fussent invariantes tient de la naïveté scientifiquemais encore plus d'un terrorisme intellectuel. Le tout est d'autant plus navrant que les auteurs et promoteurs de ces théories grand public se font des noms et de l'argent en entretenant le public avec des fantasmagories dont il est d'autant plus friand qu'il ne connaît pas les bases "scientifiques" et que de toute façon personne n'ira jamais vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 21 Mar - 14:18

Cher Hemmerle Pierre, ce que vous dites est complètement aberrant.

Les théories et les lois qui expliquent l'astronomie et l'astrophysique ont été élaborées à partir de l'observation. Lorsqu'une théorie est confirmée par les observations, elle est promue au rang de loi. C'est, entre autres, le cas des "Lois de Kepler", qui décrivent le mouvement, le positionnement et la vitesse de révolution des astres.

Lorsque les mesures ne s'accordent pas avec les prévisions, on révise les prévisions, ou bien on essaye de comprendre ce qui perturbe les mesures.

Parler de "naïveté scientifiquemais encore plus d'un terrorisme intellectuel" lorsqu'on n'a aucune culture et/ou formation scientifique, et on ne comprend pas la démarche scientifique, c'est pour le moins saugrenu. Pire, vous accusez les auteurs des diverses théories de ne pas connaître les bases scientifiques : cela prouve votre ignorance absolue dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Big Bang ou Big mac
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 4 Avr - 15:24

Le Big Bang n'est pas une explosion, puisque dans ce cas la, la singularité exploserais en répartissant, pas de manière forcément égale, la matière dans l'éspace-temps.
Or c'est le BB qui a créer l'éspace-temps.
La on rebondit dit sur l'avant BB.
Soit, il y avait quedal, pas d'éspace-temps, pas de matière, rien du tout, mais la on se demande d'où ça sort, certain diront dieu, d'autre dirons que c'est l'origine de toute chose.
Soit on arrive dans d'autres théories, plus modernes, qui tente d'expliquer le pré BB.
Comme le grand rebond de la gravitation quantique à boucle, les branes de la théories des cordes, Le proto trou noir, les multivers.
Le BB, comme dit dans le titre, ne peu pas être faux, il y a eu un big bang, puis l'ère de planck, la nucléosynthèse ... ( plein d'autre chose mais je ne vais pas tout citer )
après, a quoi il est du, comment tous cela est arriver, qu'est ce qu'il y avait avant avant et pendant l'ère de planck, personne n'est actuellement en mesure d'y répondre...
Les nouvelles prises de vues du fond diffus fossiles prises par le satellittes Planck, vont peu être permettre de nous éclairer, mais pour l'instant ...
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 4 Avr - 21:40

Malheureusement, les nouvelles mesures du fond diffus fossile ne nous éclairera pas sur l'avant-big bang, mais sur ses premiers instants. Le "mur de Plank" reste pour l'instant infranchissable à notre connaissance. Hélas !
Revenir en haut Aller en bas
Big Bang ou Big mac
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 4 Avr - 22:29

Les " motifs" qui seront présents dans les images du fond diffus de planck, pourrons peu être déterminer ou réfuter certaines théories sur l'avant big bang, on ne sait pas ce qu'on va y trouver, mais on sait ce que l'on cherche.
Revenir en haut Aller en bas
Big Bang ou Big mac
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 4 Avr - 22:31

dire que vénus traverse les pléiades en ce moment même et que ya paas un pet de ciel clair au dessus de chez moi --'
Revenir en haut Aller en bas
Andrei2010
Supernova
Supernova


Nombre de messages : 537
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Jeu 5 Avr - 8:18

@Big Bang ou Big mac a écrit:
Les " motifs" qui seront présents dans les images du fond diffus de planck, pourrons peu être déterminer ou réfuter certaines théories sur l'avant big bang

Non. On pourrait y trouver des traces de collision avec un éventuel autre univers, mais pas de ce qu'il y a eu avant le big-bang.
Il y a eu un dossier dans Sciences et Avenir sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Big Bang ou Big mac
Satellite
Satellite


Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Mer 11 Avr - 0:05

Non. La collisions avec un autre univers ne concerne que les motif's représentant des cercle.
Mais si il n'y a pas de motif, une fois le rayonnement nettoyer, de ce des astres connu de l'univers, ou si il y a plein de petite taches, cela témoignerai de ce qu'il y avait avant le BB.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le big bang, serait-il faux?   Aujourd'hui à 11:29

Revenir en haut Aller en bas
 
Le big bang, serait-il faux?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rumeur prétend que Agnès Mignoni serait un faux-prophète !
» La théorie du Big Bang serait un mythe - The Big Bang theory might be myth
» Le mur des lamentations serait un "faux"
» La bête et son faux messi
» Maitreya un faux christ ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Cosmologie-
Sauter vers: