Tout l'univers dans un forum
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'homme et les extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
persée
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 365
Age : 41
Localisation : belgique
age : 33
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 1:26

pour éviter le sujet religion qui n'est pas au départ prévu dans ce sujet, j'aimerais vous émettre un avis particulier. vous me direz ce que vous en pensez.
j'ai lu des théories, que l'on pourrait qualifier de farfelues, qui émettent la possibilité que l'être humain soit en fait une expérience faites par des E.T.

dans d'ancienne civilisation qui ont laissé des traces architecturales colossales, et qui ont apporté de grands avancement dans la civilisation proprement dite, disent qu'ils (les humains) seraient issu d'une manipulation génétique faite par des E.T au départ d'un primate présent sur place pour leur servir d'esclaves pour les travaux durs. on retrouve cela dans la culture syrienne, perse et babylonienne. si mes souvenirs sont exacts.

donc déjà à cette époque, ils pensaient la vie ailleurs plus que plausible parce que pour eux s'étaient leur dieux. je pense que c'est à babylonne, on leur donnait une apparence reptilienne.

la civilisation de tihuanaco, aux environs du lac titicaca, avait pour histoire que leurs ancêtres avaient été créés par un peuple venu de vénus. rien que ça, d'une entité extra terrestre féminin, ayant eu des rapports avec un primate de l'endroit pour donner naissance à l'humanité. des recherches ont été faites sur ce site pour essayer de le dater et c'est là que ça deviens interressant mais paradoxal.

les quelques scientifiques qui se sont penché sur ce site, ont émis l'hypothèse de datation à plus ou moins moin dix milles ans avant jésus christ. hors c'est réfuté par de nombreux autres scientifiques.
le fait est qu'ils émettent une hypothèse à partir de ce qui pourrait bien être une preuve.

ils ont en effet découvert aux abords du lac titicaca, ce qui parrait être un quai de chargement. hors, l'endroit ou il se trouve, correspond au niveau qu'avait le lac, dans les environs de moins dix milles ans avant jésus christ.
voici le compte rendu de ce que je viens de dire "


Datation difficile

Certaines recherches tendent à démontrer que la construction de la plus ancienne cité de cette civilisation remonterait à plus de 10 000 ans avant J.C.
Ces analyses se basent notamment sur différentes constructions qui apparaissent comme un ensemble portuaire, avec des quais, des docks .. et qui se trouvent aujourd’hui à 18 km du lac Titicaca, qui ferait remonter leur construction à 15 000 ans avant J.C., à l’époque où le lac longeait ces constructions. Cette théorie serait « confirmée » par des dessins et gravures d’animaux dont l’espèce aurait disparu à la fin du pléistocène c’est-à-dire vers 12 000 ans avant J.C. (cela pourrait bien être la plus vielle cité de l’humanité jusqu’alors connue !)

Bien sur les archéologues "officiels" réduisent de très loin l’origine de la cité, et les études au carbone 14 effectué sur un monument le daterait à un maximum de 1000 avant JC.

Dès le 16è siècle, les conquistadors entendirent parler de légendes entourant cette cité. Ils y découvrirent des ruines abandonnées depuis déjà longtemps. Les Incas prétendaient qu’ils n’avaient jamais connu Tiahuanaco autrement qu’en ruines. Les Aymaras, le plus ancien peuple des Andes, disaient que la cité était celle des premiers hommes de la Terre et qu’elle avait été créée par le Dieu Viracocha avant même la naissance du soleil et des étoiles."



vous trouverez ce texte et d'autres renseignements sur le site http://www.larcenciel-forum.com/spip.php?article785

vous me suivez? parce que j'ai facheuse tendance à m'étendre. lol

bien tout cela pour dire, de un que l'hypothèse de la vie ailleurs que sur terre a la vie longue. on peux citer aussi des peintures rupestres, datée et prouvée scientifiquement comme étant ancienne, donc authentiques représentant des E.T ou des personnages en scaphandre spatial.

je ne dis pas que j'y crois, mais c'est une hypothèse qui a très tot marqués les esprits on est en droit alors de se demander pourquoi?

en tout cas une chose est sur, c'est que si ils sont d'ailleurs ils viennent de notre galaxie.

pourquoi? j'ai lu dans un ciel et espace qu'ils serait formellement impossible de quitter notre galaxie et d'en atteindre une autre.
parce que la vitesse de l'expansion de l'univers ferait en sorte que la galaxie visée s'éloignerait tout le temps et allongerait sans cesse la durée du voyage et le rendant donc impossible à atteindre par les moyens connus actuellement.

je vais rechercher dans mes archives de ciel et espace afin de fournir le numéro et la date d'édition.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 14:01

En fait, Karamou a eu raison de me reprendre, car je que j'ai écrit au sujet de l'âme chez les animaux n'est pas complet, d'où l'erreur à corriger. La philosophie religieuse distingue deux principes immatériels pouvant habiter un corps : la mens et l'anima, ces deux mots latins pouvant être traduits respectivement par "esprit" et "âme". La mens représente ce que j'ai, mais de manière inappropriée, appelé âme plus haut, c'est à dire ce qui permet de croire en Dieu. C'est aussi la faculté d'entendement (envisager à l'avance ce qu'on est capable de produire, d'inventer et de concevoir) et de raisonnement. L'anima représente la force vive de l'être vivant (l'être "animé"...), ce qui distingue un corps en vie d'un cadavre. L'instinct de survie et la satisfaction des besoins vitaux sont guidés par cette anima. Les hommes possèdent les deux principes, les animaux n'ont que l'anima, et les anges n'ont que la mens. Dans cette optique, la créature la plus aboutie de la création divine est bien l'homme.

D'après moi, ce cloisonnement entre les deux facultés mentales, celles de réfléchir et de ressentir, est inutile et infondé. Je ne perçois qu'un seul type d'activité cérébrale, qui contient la totalité de ce que l'on range dans les catégories artificielles de la réflexion et de l'intuition. Si l'on considère l'intelligence comme une substance à part qui permet de tempérer, de maîtriser les sentiments, alors on est pris dans l'incohérence de se considérer tout aussi stupide quand on laisse libre cours à ses bons sentiments que quand on se rabaisse au niveau de la bestialité.

Il y a bien des zones du cerveau dont on se sert pour éprouver des sentiments particulier. Par exemple, on peut voir des parcelles de cerveau différentes s'activer dans les situations de "récompense" ou de "frustration". Mais plaisir de récompense et frustration ne sont, comme les autres sentiments, que des impressions, des noms que l'on donne à un processus plus fondamental.

Je pars d'une autre situation : dans la circulation (piétonne ou automobile, peu importe), on reçoit de la lumière de la part d'un feu de signalisation indiquant qu'on peut emprunter la voie. La lumière émise à l'intérieur de l'appareil est filtrée avant d'en sortir, de manière à ne laisser passer que les rayons lumineux dont la longueur d'onde avoisine de demi-millième de millimètre. Ces ondes lumineuses parviennent au fond de l'oeil, où toute une panoplie de réactions chimiques permet l'envoi d'une décharge électrique au cerveau. Cette décharge électrique est de nouveau traitée par le cerveau, et c'est après ce traitement que l'on peut dire "vert" à la place de "photons dont la longueur d'onde avoisine le demi-millième de millimètre". Le vert, de même que la couleur en général, n'est qu'une impression, une illusion que l'on nourrit intérieurement. Jamais un signal lumineux n'a eu de couleur, cette propriété n'est pas de celles à associer à la lumière elle-même, mais c'est une impression que nous laisse la perception de cette lumière.

Il en irait de même pour les sentiments. Mis en face de quelque chose que l'on a intérêt à posséder, une décharge électrochimique a lieu dans une portion de cerveau, et "désir" n'est que le nom que l'on donne à l'impression que ce sursaut d'activité laisse au reste du cerveau. Mais il va sans dire que la transition entre le strictement perçu (comme la lumière filtrée ou la phase d'activité cérébrale localisée) et l'impression laissée (comme la couleur ou le sentiment) est un mécanisme incompris.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 17:09

Pour répondre à Persée
Moi je l'a trouve intéressante cette théorie. Même que sur un île isolée l'on a découvert de petite hommes dernièrement, qui seraient différents de nous et de les peuples habitant sur cette île parle souvent que leurs ancêtres avaient des contacts avec les petits homme ui montaient aux ciels parfois...........je vous laisse pensez ce que vous voulez.

Pour répondre à Naos
Petite chose que je n'ai pas saisie dans votre explication. Dîtes-vous que la mens et que l'anima mises ensemble forment l'âme?

Un appel à tous, je ne vais pas réponre parce que je suis obstinuse et chialeuse et je veux plutôt savoir ce que vous en pensez, avons-nous une âme?
Dans une nouvelle littéraire que l'on à due lire, que j'ai trouvé très intéressante d'ailleurs, l'on parle de ceci.

Pour vous résumer.
Au début c'est un jeune homme de 25 ans qui habite seul dans une ville typique comme Montréal. Le texte se passe dans un futur, moi je l'évalue à environ 200 ans. Bon, dans le texte, il y a un faible pour¸ sa belle voisine. Celle-ci est peut sociale, vous voyez le genre de femme. Ce qui a de particulier dans ce texte, tous les objets parlent. Il se lève le matin, par exemple les pantouffes lui disent "bonjour monsieur, aujourd'hui il fait pleuvieux dehors, désirez-vous que j'augmente le confort de vos pieds". Aussi, lorsqu'il dit à la lampe allume toi celle-ci le fait et lui réponds. Plus tard dans la nouvelle, imaginez que les objets parlent..à longue ça doit être dur sur les nerfs, il demandent aux objes de se tairent. Pourtant, un voleur arrive chez lui, le système d'alarme ne pouvant parler le laisse entrer, il le ligotte et tout, l'homme se met à crier. Le cambrioleur part. Il demande pardon aux objets, et leur demande de bien vouloir parler et au système d'alarme d'appeler les policiers. L'homme aime en fait la compagnie des objets puisse que ceux-ci étaient tellement à la pointe technologique qu'ils pouvaient réconforter l'homme.

Plus tard, l'homme repique une crise au-près des objets, ceux-ci pleurs d'être rejetés. Ensuite le cambrioleur revient. Cette fois-ci, l'homme découvre qui est le voleur à cause de sa tignasse rousse qui déborde. Qui est-ce, la femme qu'il aime. La reconnaissant, il lui demande pourquoi. Elle émet un long dicours que je vous épargne. L'homme finit par lui dire je t'aime. La femme déchire le gilet de l'homme, l'on entends le gilet crier sa mort. Elle retire le coeur de l'homme et le serre dans ses mains. Elle dit alors " crois-tu être capable d'aimer avec un tel coeur?" Elle poursuit " Ne te blèses pas j'en ai un comme toi dans ma poitrine, un coeur mécanique programmé nous rendant quasi-immortel. De même notre cerveau est programmé en fonction de faire certains actes, comme celui pitoyable de tout changer mécaniquement, comme notre cerveau lui-même." Elle prends le gilet déchiré dans ses mains et cite "objet inanimés avez-vous une âme?" Ensuite elle regarde l'homme dans les yeux, "Et vous humains animés avez-vous une âme?"

Je l'ai trouvé excellent ce texte de réflexions. Encore une fois pas de Dieu ou de religion dans cette réponse, parlons de façon neutre.
Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 17:16

P.S Je partage votre point de vue. Cependant je trouve wue le fait d'avoir des sentiments nous a quand même procuré certaines sorte d'intelligence. Par exemple, la musique, les arts en général. Tout notre principe sociologique est basé sur les sentiments en quelque sorte. Par exemple, il y a du bon dedans, mais il y a ausi du mauvais, mais si nous étions des êtres neutres, comment est-que nous pourrions vivre? Je m'explique en fesant toujours comme sont voisin, ne fesant que des choses par nécissité.

Ensuite petite dernière chose que je veux vous dire, je sais que votre premier paragraphe est parlé seulement scientifiquement, mais je maintiens mon point de vue de ne pas être plus importante que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 17:39

Si par "âme", on entend tout ce qui constitue l'homme à l'exception de son corps et de sa matière, alors oui, l'âme peut être définie comme le binôme mens + anima. J'ai plutôt tendance à croire qu'un être humain n'est que matériel, et que le besoin d'invoquer une partie immatérielle se surajoutant au corps appartient à un mode de pensée trop ancien.

L'être humain, comme tout animal doté d'un cerveau, est un être habité par les émotions. C'est suffisant pour répondre affirmatif à la présence d'un âme chez l'homme, encore que le concept d'âme a dans ce cas besoin d'une sérieuse rénovation, sur une base plus scientifique.

Si l'émotion n'est au départ d'un ébranlement électrochimique dans une partie localisée du cerveau, la reconnaissance de l'émotion et l'impression que celle-ci donne est construite de manière abstraite et toujours interne au cerveau, comme l'impression de couleur est intérieurement associée à la réception d'un signal lumineux d'une longueur d'onde bien déterminée.

Il existe plusieurs cas d'accidentés de la route dont les séquelles comprennent une atteinte grave au niveau du cerveau antérieur, juste derrière le front. Ces survivants se disent parfois incapables de ressentir une émotion comme l'amour. En fait, le reste du cerveau fonctionne toujours aussi bien, et la vue d'une personne attirante mobilise toujours les mêmes échanges entre neurones, mais ces échanges ne sont tout simplement plus rassemblés en un concept abstrait sur lequel on apposerait le nom d'amour.

Ce traitement secondaire, une machine n'en est pas capable, car elle n'a pas été programmée pour cela. Elle agira vis-à-vis des émotions et des sentiments comme un simple spectroscope : elle ne ressentira que la donnée brute, la longueur d'onde voisine du demi-millième de millimètre, mais jamais cela ne leur laissera l'impression de "vert".

La possession de la mens dans la philosophie religieuse se rattache à la possibilité qu'à un cerveau humain de donner sens à des informations plus abstraites et à leur faire subit un traitement plus élaboré que la majorité des autres animaux. Mais il y a en vérité un certain continuum entre l'intelligence humaine et l'intelligence animale, la première se situant dans le prolongement de la seconde. Aussi, fixer une frontière nette séparant l'homme de tout le reste du règne animal est trop intransigeant et naïf pour être sensé.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 22:51

Pour moi, l'âme à une toute autre définiton. Mais selon votre définiton, je n'ai rien à rajouter je suis tout à fait en accord.

Ma définiton d'âme c'est plutôt comme un esprit qui nous habite et qui peut quitter le corps.
Être honnête avec vous, je ne pense que ceci puisse éxister malgré mon expérience étrange. Je pense plutôt que tout le concept se passe à l'intérieur de nous même. En psycologie, l'on cite souvent qu'un niveau de concentration, peut faire faire au cerveau des sauts à l'extérieur de la réalité. Je ne sais trop comment m'expliquer, mais c'est comme si tout le champs électronique des neurones se concentrait dans un lobe, se qui arrêterait le fonctionnement d'autre. Sans répéter ce que vous avez dit, je pense plutôt que c'est le cerveau qui se "crée".

Mais si les émotions n'existaient pas, nous serions tous parreils. NON je sais à cause du code génétique qui fait que nous avons tous nos forces et faiblesses, mais au niveau de la perception des choses oui. Donc toutes les femmes aimeraient le même homme, parce qu'il n'y aurait que le physique qui serait différent.

Ensuite, les sentiments sont un mécanisme mis au cerveau, vous en avez parlé pas besoin de répéter. Mais je pense que cela forme une sorte d'intelligence. Par exemple, (je ne parlerais pas totalement neutre puisque j'aime autant la musiue que la science) l'on maitrise le son d'une façon très imposante, les animaux apprécient aussi plusieurs types de musique. De plus, je n'imagine pas Beethoven écrire la sonate à la lune sans émotions. Je ne sais pas si vous connaissez, mais bon c'est selon moi l'une des plus belles pièces écrites, Pourquoi? parce que l'émotion passe. Lorsqu'il a écrit ceci, il venait de devenir sour, dans le premier mouvement l'on sent toute la tristesse, le deuxième est plutôt dépourvu d'émotions, et le troisième l'on ressent toute la colère. C'est les stades du deuil, mais le deuxième mouvement, pourtant je ne l'apprécie pas vraiment. Lorsque je le joue, j'ai peine et misère à mettre des nuances, mais le premier et le troisième je me surpasse selon mon état d'âme.

Parfois l'on me demande de faire de l'improvisation. Pourtant des fois j'ai l'impression d'épouser les notes, mais d'autre fois j'ai de la misère à improviser. Pourquoi? mon état d'âme.

Je sais bien que ce n'est rien là encore que quelque chose que nous sommes programmés pour ressentir la musique ou encore l'apprécier. Bref et ce je ne pense pas que vous allez me contredire, l'on est ce que nous sommes et imaginer une autre façon d'être c'est ardu mais très bénifique pour évaluer dans ce que nous sommes.

Pour la musique, et ce a été prouver que souvent les intellectuels pratiquent un instrument de musique. Peut-être parce que le fait de faire des mouvements répétitifs fortifie les dentrines, axones et autres connexions entre les neurones. De plus l'on pense que c'est au niveau du développement de l'ouie. Encore même l'on dit que c'est à cause de la détente des sentiments ou bon je vais faire des recherhces et je vous en reparle.

Cependant, il y a aussi un aspect des émotions que je veux mettre en évidence. Vous êtes passioné pour l'astronomie. Sûrement, que vous avez déjà des neurones bien disposées pour que vous puissiez être doué, mais si vous n'auriez pas la passion, vous en fouterriez et vous ne pourriez pas développer amplement.

Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 21 Déc - 23:26

Ceci montre bien que le fonctionnement émotif se place sur deux niveaux : d'abord le signal et son traitement brut (écouter une pièce musicale), ensuite son association avec un état émotionnel (percevoir l'état d'âme du compositeur). C'est aussi valable pour quelqu'un qui a sa passion : il associe la confrontation avec le domaine qui l'intéresse avec une émotion positive. Sans pouvoir dire "j'apprécie tel ou tel domaine de connaissance", l'apprentissage se fait de manière neutre, comme on retient un numéro de téléphone, sans ressentir de satisfaction à détenir un nouveau savoir et sans avoir l'impression de progresser et gagner des galons à chaque chose comprise et acquise.

Le premier mécanisme, celui de la perception du signal et de son traitement brut est assez bien compris, mais la mise en route du second mécanisme cérébral, c'est-à-dire prendre conscience d'être confronté à une réalité et de l'état émotionnel dans lequel cette confrontation au réel nous met, reste toujours mystérieuse à l'heure actuelle. Gageons que c'est juste parce qu'un cerveau est compliqué à modéliser et qu'il est difficile d'évaluer les causes et les effets de tout ce qui s'y passe... ou alors optons pour une solution plus facile consistant à supposer la présence d'un principe immatériel superposé au corps que se chargerait d'effectuer ce second mécanisme. Comme on supposait que les anges jetaient des poignards étincelants aux démons qui tentaient de grimper au ciel quand il a fallu expliquer l'origine des étoiles filantes.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Lun 22 Déc - 19:39

L'on et parfaitement d'accord sur le fond, c'est juste parce que c'est infinément compliqué le cerveau. Voyez-vous lorsqu l'on enlève la religion d'une conversation comment c'est plus constructif, le fait d'oublier Dieu, je dois me l'avouer me rend bornée, et c'est la même chose pour les athés extrêmement "croyants" ou plutôt convaincu..

Pour mon exemple:
Donc toutes les femmes aimeraient le même homme, parce qu'il n'y aurait que le physique qui serait différent.
Je dois dire que mon exemple est pitoyable, pour la simple et unique raison que nous ne pourrions aimer, de plus l'intérieur serait différent. Pour la perception oui ça existerait, mais l'on n'aurait pas non plus le motif préférence. En tout cas cela prouve que je ne suis pas capable de l'imaginer.. aussi parce que nous serions totalemnt différents dans les moindres fonctionnement cérébraux, l'on ne seraient plus des humains, mais si l'on découvre un jour des extra-terrestres, je ne vois pas comment le cerveua pourrait fonctionner san le concept émotionnel. Puisque de plus , ceci nous pousse à faire des choix. Peut-être l'on pourrait toujours être neutre, mais à quelque part ça n'aurrait pas de sens.

J'ai donc une question que je ne vais pas répondre pour la même raison que d'habitude.
Comment est-ce que vous perceverez les humains sous un angle sans émotions?

Pour mon évoquation sur la musique. J'ai trouvé que l'on fait appel au domaine de la psychoacoustique. Ce domaine est celui de la perception du son dans le cerveau c'est un peu comme vous l'avez dit plus haut. L'on dit qu c'est selon pour commencer et je ne pense pas rien vous apprendre, la fréquence de départ. Ensuite il y a différentes harmoniques, comme des thèmes musiquaux, majeur, mineur. Le thème majeur veut dire accord joyeux, et mineur triste. Un accord c'est un ensemble de notes jouées ensemble par exemple do, mi, sol forme l'accord de do fondamental qui est majeur. Ce n'est encore là qu'une percetion dans le cerveau touchant les sentiments. Mais bon, tous les accords éyant une distance de deux tons entre les deux premières notes, exemple do et mi, et ensuite d'un ton et demi comme entre mi et sol, seront perçu par le cerveau comme étant majeur, à cause de la fréquence que celle-ci enjendre.

Bon je crois que vous comprenez en général, je ne vais pas parler des accords mineurs pour la simple et unique raison qu'il en existe plusieurs sortes. L'on parle aussi de tonnalité, en palant d'accord. Il y a aussi le timbre qui entre en compte, par exemple, quand je chante dans un coeur, je suis soprano progressive, pourtant, ma tante à exactement la même tonalité mais lorsque l'on chante, l'on perçois une différence, c'est le timbre. Tous ses facteurs jousent sur l'ensmble qui forme la fréquence.

Encore une fois, l'on se répète tout va dépendre de ses facultées neurologiques. Il y a seulement le rythme qui est perçu de la même façon pour tous. Cependant, tout est encore relatif, puisque les enfants ont tendance à adorer la musique à rythme très élevé comme par exemple presto qui est 180. L'on calcule le rythme en musique selon le nombre de temps en une minute, par exemple 60 veut dire 60 temps dans une minute. Et les personnes plus vieilles aiment mieux, le rythme lent. La raison c'est le coeur. Parce que selon l'âge le coeur à un maximum de pulsations. Ceci est invariable pout tous, le fait d'écouter de la musique forte ou plus ou moins forte fait varier le rythme cadiaque en conséquence. Je ne vous dit par exemple que si vous n'écouter pas la musique, qu'elle est là en fond, que votre rythme va varier. J'étais septique et j'ai fait le test et ça fonctionne réellement.

Il y a aussi fait très intéressant l'univers sonore. Par exemple des études on été faites pour démontrer que lorsque l'on plonge quelqu'un dans un milieu connu selon le son exemple, de la musique de champs d'oiseaux, celui-ci va se sentir exactement comme s'il était dans ce milieu. Aussi les milieux virtuels, comme par exemple le son de la musique électonique ou le métal, en sont un exemple. Cela va dépendre de l'imagination de chaque personne ainsi que de ça façon de percevoir les émotions qui en sont rattachées. Cependant, si l'on ajoute des paroles, dans une chanson, par exemple si l'on parle du tier monde, de l'amour, de tout ce que vous voulez, cela va plutôt laisser place à quelque chose de connu.

Qui perçoit le son dans le cerveau?
Pas besoin de parler de l'oreille. Le nerf auditif transmet toutes les informations fournies par l'oreille sous forme d'un influx nerveux jusqu'au cortex auditif.

Ensuite pour le plaisir il y a un ensemble de facteurs. Premièrement le tout est acheminé à l'aire tegmentaire ventrale, celle-ci produira de la dopamine, qui est un neurotransmetteur chimique qui permet l'envoit des signaux du plaisir d'une cellule à l'autre. Cependant, la petite chose qui fait interérence dans ma compréhension c'est le fait qu'elle est sécrétée en situation de déplaisir.

Mais quoi qu'il en soit il existe un circuit important qui va déterminer le plaisir. L'aire tegmentaire ventrale va assimiler l'information à l'hypothalamus qui lui est le régulateur du désir, de l'appétit et des émotions selon un ensemble d'hormones qui seront envoyées au sections du corps à cette effet. Il envoit aussi au striatum ventral qui lui permettera de faire l'action permettant d'atteindre le plaisir. Il envoiyera à l'amygdale qui lui est comme un système d'alarme, il décide si c'est une émotion agréable ou non. Et finalement comme vous en avez parlé le cortex préfrontal, c'est lui qui va planifier les comportements.

Chose intéressante que j'ai vu en histoire, le plaisir contrairement à ce que l'on croit ne pousse pas l'homme à faire des choses stupides, les néandertal, reconnaissaient les substances mauvaises pour la santé comme étant amère et celle sucrées procurant du plaisir comme étant comestibles...

Pour répondre finalement à ma question qui j'ai dit:"pourquoi est-ce que la musique augmenterait l'intelligence?" J'ai trouvé que c'est une question de plaisir. Le fait d'entendre des sons harmonieux procurent un certain plaisir. Par exemple avec les bébés, lorsque l'on fait écouter de la musique classique, ils adoreront tout simplement parce que c'est harmonieux, ils n'ont pas le coté émotionnelle développer comme nous pour apprécier du métal ou autres musiques.

D'ailleurs l'on dit que durant l'adolescence et jeune adulte, le fait de mieux maitriser le cortex préfrontal, de ne plus agir en fonction de simplement les émotions mais de réfléchir est l'un des faits pour lequel la musique est plus écoutée à cette période de vie. Parce que cela n'est pas non plus parfaitement maitisé, c'est pour ça que l'on dit aussi que c'est l'âge des émotions.

L'effet de pratiquer un instrument augmente la capacité oral, je serais portée à le croire puisque je joue depuis que j'ai cinq ans et je suis plus une personne orale. Je comprends mieux de façon orale comme je m'explique mieux à l'orale. Cela donnerait une meilleure mémoire orale. L'on dit sur la concentraion à cause que la maitrise d'un instrument demande énormément de pratique et de persévérence. L'on note même la lecture à cause de l'apprentissage d'un symbole qui égale une note ensuite un son.

C'est finalement ce que j'ai trouvé sur l'ensemble du fonctionnment des émotions, je sais que c'est plus ou moins poussé comme information mais c'est l'essentiel. De plus ce que nous parlons comme sujet, l'émotion ,le plaisir, fait l'actualité dans le domaine de la psychiaterie.

Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Lun 22 Déc - 22:09

Citation :
Comment est-ce que vous percevrez les humains sous un angle sans émotions ?
Comme on percevait les animaux jusqu'il n'y a pas si longtemps : suivant un fonctionnement purement mécanique et/ou rationnel. Le corps réagirait mécaniquement aux stimuli et les rapports entre humains n'obéiraient qu'aux règles du calcul rationnel, chacun pesant le pour et le contre de chaque action en termes de profits personnels.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mar 23 Déc - 0:52

Encore d'accord. Cependant, il faut penser à toutes les choses que nous aurions pas découvert. Parce que l'être humain aime prendre des risques, comme par exemple celui de traverser l'Atlantique. Ce qui veut dire que l'on aurait jamais peuplé l'Amérique, et les amériendiens non plus, ils sont partis vers le détroit de bearing parce que celui-ci était en glace, mais c'est le désir de la découverte d'un autre lieux qui les poussa a s'en aller vers ce lieu. Il faut faire attention car il y avait aussi celui de manque de ressources agro-alimentaire. De plus, l'on parle souvent que les hommes préhistoriques ont dû prendre de nombreux risques pour découvrir des choses comme le feu et tout.

Le risque est bien relié avec le désir et encore plus poussé avec le plaisir. Le plaisir c'est ce que la nature à trouvé de mieux pour inciter l'animal à faire ce qui semble bon pour lui( humains inclu). Si nous aurions pas la notion de plaisir, l'on devrait se souvenir de toutes les choses qui sont comestibles par exemple, mais est-ce que l'on veut toujours faire en fonction de ce que l'on doit faire? NON mais là c'est une preuve d'irrationnalité.

L'on dit même que le plaisir n'est pas seulement lorsque l'on fait la chose mais aussi avant en y pensant. Ainsi, lorsque Pavlov, lui qui fesait des expérienes avec son chien en sonnant la cloche, le chien ressantait du plaisir dès que la cloche était sonnée en pensant à ce qu'il allait lui donner et ensuite en dégustant.

Le fait de découvrir des chosesfait parti des plaisirs à long therme dit eudémoniques, ceux-ci ce renvoit à l'esprit. Ceci comprends par exemple réussir dans la vie, l'autonomie, la compétence... Il y a les idéoplaisirs et les psychoplaisirs, ceux des idées et de la réussite.

S'il n'y aurait jamais eu de risques, en quelque sorte, les humains étant moins bien adpatés que les animaux, n'auraient pas survécus (sous réserve). Ou peut-être serions nous resté comme les animaux, je veux dire sans infrastructures, système sociale et bon comme notre société en générale. De plus je pense que nous ne serions pas en train de discuter sur internet. Encore plus poussé, je ne pense pas que je serais en vie, pour la raison que mon pays ne serait pas colonisé et non je ne serais pas européenne puisque je suis un peu amériendienne.

Je pense que ce qui nous caractérise comme principale différence des animaux n'est pas notre intelligence, mais plutôt tous les risques qui nous ont permis de découvrir pleins de choses. Pour le meilleur et le pire biensûr car je vous rappelle que nous sommes les seuls être vivants sur Terre capable de détruire ou l'équilibre biologique, des pires tueries entre une espèce. Bon encore là il y a certaines espèces qui sont sans aucune structure sociale et qui sont constament entrain de s'entretuer pour des raisons territoriales et ect.

Finalement, vous devez vous dire que je suis totalement en désaccord avec vous, détroupez-vous puisque oui nous aurions toujours un esprit rationnel.......vous saisissez?
Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Ven 26 Déc - 22:30

Autre question qui me traccasse, et que je pense bonne de discuter, si nous sommes un peu comme je l'ai décris avec ce besoin de découverte de prendre des risques et que bon dans la vie je pense que vous le savez autant que moi, l'on ne sait pas ce que l'on veut. Est-ce que ce serait pour cela que nous avons si peur de la mort, que nous cherchons à travers nos croyances et valeurs une façon de nous donner un sens? (sans aller dans Dieu et la religion)
Et si nous serions rationnel, est-ce que nous saurions comment notre vie est définie mort et tout?

Je m'abstiens de répondre puisque c'est ma résolution pour 2009, diminuer mon argumentation
Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Sam 27 Déc - 1:11

On ne peut accorder de l'importance à la mort qui si on en accorde déjà à la vie. L'homme a à (presque) tout instant conscience de sa propre existence, il sait qu'il est vivant et qu'il dirige cette vie. Mais le corollaire immédiat de cette conscience de vivre est la conscience de devoir mourir un jour. Comme souvent la peur de perdre est liée directement au plaisir de posséder, les deux vont toujours ensemble et sont inséparables. Un objet ne peut projeter d'ombre que s'il est éclairé, et l'ombre et la lumière sont des opposés qui n'apparaissent jamais l'un sans l'autre.

Jeune ou non, un être humain finit bien par avoir l'expérience de la mort d'un autre être humain, et il reçoit alors l'implacable illustration de la notion d'irrémédiable. Le corps humain qui semblait jusque là dirigé par une entité capable de vouloir, de décider, de passer à l'action devient soudain un tas de chair inerte et totalement passif. La question qui se pose est de savoir où est passée cette entité qui distingue le corps vivant du cadavre, et la nature de cette entité.

Mais l'autre question qui se pose est de savoir pourquoi la vie n'est qu'un état temporaire, et à quoi le passage par cet état temporaire, de la naissance à la mort, peut bien nous être utile. Donc oui, voir le visage de la mort est nécessaire pour en donner un à la vie.

Notre conscience ne peut capter qu'un seul instant à la fois sur la dimension du temps. On vit notre vie comme on lit un livre : page par page, et sans savoir ce que racontera la prochaine. Pour nous humains, le temps se distingue d'autant plus de l'espace, car c'est la seule des quatre dimensions dans lesquelles nous évoluons que l'on ne peut pas "voir" globalement. Il nous est possible de voir des lignes complètes, des surfaces unies et des volumes remplis. Mais jamais le temps ne se conçoit différemment que sous la forme d'une succession d'instants ayant lieu invariablement dans le même sens.

Etre rationnel ou non ne peut pas nous aider à mieux définir notre vie ou notre mort, cela ne dépend que de la manière dont nous avons conscience de notre existence, moment après moment.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Sam 27 Déc - 17:07

Vous avez dit
Mais l'autre question qui se pose est de savoir pourquoi la vie n'est qu'un état temporaire, et à quoi le passage par cet état temporaire, de la naissance à la mort, peut bien nous être utile. Donc oui, voir le visage de la mort est nécessaire pour en donner un à la vie.

J'adore ce raisonnement, je n'y avait aucunement pensé... en quelque sorte je trouve que l'on encore moins en quoi est le sens de la vie. Moi je suis convaincue et ce est un conviction très personnelle qu'après la vie, l'on reste sur Terre indéfinément sous forme de matière et qu'en quelque sorte ça reviens à dire ma phrase célèbre(je ne crois être plus importante que rien)

Vous avez dit
La question qui se pose est de savoir où est passée cette entité qui distingue le corps vivant du cadavre, et la nature de cette entité

si nous possèdons une entité je pense que c'est tout simplement parce que nous sommes un mécanisme complexe au niveau de l'assemblage moléculaire, ça reviens encore à une autre de mes phrases célèbres(comment est-ce qu'une simple molécule est devenue une cellule avec des organites.....) Où est passé cette entité...good question, I don't know. Je pense que c'est tout simplement parce que les organes complexes, voir au sein de la cellule les organites et mécanismes cellulaires cessent de fonctionner, pourquoi s'arrêtent-ils... je pense que c'est parce qu'aussi complexe que nous soyons nous sommes loin d'être assé complet et bien formé pour constituer un état de la matière telle un quark, un électron, un proton qui s'il n'y a pas d'impact comme colision nucléaire, force nucléaire faible, forte et ect il vivera infinément mais est encore bien discutable..... sont-ils réellement immortelles?

C'est une partelle de la mort que nous avons peur justement à cause que nouas passons de la forme animé à innanimé. Mais tel que dit plus haut la matière peut parfois changer d'un état a un autre, c'est donc en quelque sorte "stupide" d'être si craintif à cet égard.

Personnellement je crois que les animaux semblent mieux possèder la mort que nous dans leur subconscient sûr qu'ils ont peur puisqu'ils ont des sentiments et une entité semblable. Le fait de vouloir découvrir d'explorer est en quelque sorte une insatisfation profonde de la vie(selon moi), ou encore est-ce parce que nous sommes moins bien adapté que les animaux, voir moins intelligents(plus impulsif sentimentalement)?

Mais si nous ne voudrions pas tout possèder et risquer, peut-être qu'en étant rationnel l'on serait ce que la mort est plus amplement exemple facile...nous essayons de parler de ceci sans croyances et sentiments le plus possible et l'on explore et découvre plus que lorsque l'on se ratache à une divinité. Peut-être que nous sommes carrément dans le tord mais c'est seulement notre raisonnement... donc ça revient à dire qu peut-être que oui les sentiments nous aident, dépendamment de la manière que l'on voit ça. En fait je suis d'accord mais je le dis juste d'une autre façon.

Question à un million de dollars se rattachant à ce que nous avons dit : Pourquoi cherchons nous absolument un sens à notre vie? Et quel en est le sens?

Amicalement Votre, c'est le fun d'avoir trouvé quelqu'un qui aime la philosophie.
MYast
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Sam 27 Déc - 20:16

Un bien est précieux si sa perte entraîne un malaise, et la valeur se mesure à l'ampleur du malaise suscité par la parte. En ce sens, la vie est le bien le plus précieux de l'homme, car sa perte est irrémédiable, on ne peut jamais le récupérer. On s'en débarrasse aussi facilement et sans effort qu'on le reçoit. On naît avec une existence et l'instinct pour la conserver.

L'homme est habitué à trouver une utilité, un but à tout ce qu'il trouve autour de lui, à se servir de son environnement et de percevoir comment il fonctionne. Mais autant on trouve facilement l'utilité d'un quelconque bibelot, autant l'utilité de notre bien le plus précieux nous échappe totalement. On cherche absolument un sens à notre vie car il semble inconcevable à la plupart des gens que leur existence, ce qu'ils possèdent de plus cher, puisse ne servir à rien. Or c'est fondamentalement le cas : l'idée de finalité n'est qu'une idée, que l'on projette sur le monde sans qu'elle ne lui appartienne. Le sens de la vie n'est que celui qu'on lui donne, pour vivre avec le sentiment de paix et de sérénité que procure la connaissance de sa propre utilité.

En fait, il existe la même différence entre un être humain vivant et mort qu'entre un appareil allumé et éteint. Matériellement, rien ne distingue les deux états. L'état "vivant" ou "allumé" se différencie de l'état "mort" ou "éteint" par un échange d'énergie/information avec l'extérieur, une circulation interne d'énergie/information. On prendra le terme "énergie" pour le couple allumé-éteint et le terme information pour la paire vivant-mort. Un organisme mort n'est finalement rien d'autre qu'un organisme incapable d'être vivant, alors que l'organisme vivant reste capable de mourir.

Invoquer l'existence d'une âme ou de tout autre principe immatériel pour justifier la différence entre la vie et la mort appartient selon moi au folklore. On ne devrait pas en avoir besoin pour expliquer la vie et sa différence avec la mort.

Le fait de vouloir découvrir et explorer est une démarche pour trouver un sens à sa vie. Un homme naît dans l'ignorance totale du monde qui l'entoure, et doit tout apprendre. Cet apprentissage est conscient, c'est-à-dire que l'on sait, quand on assimile une information nouvelle, qu'on ne la possédait pas auparavant et qu'on vient de l'acquérir définitivement, à moins de l'oublier. Il y a donc là une sorte de mutation, de changement intérieur qui peut être perçu comme un progrès, une évolution. Continuer sur cette lancée devient alors une motivation suffisante pour prendre le titre de "sens de la vie" et justifier une existence. L'envie de voir, de savoir ne serait alors pas vraiment une caractéristique des éternels insatisfaits ou des gens qui ne savent pas ce qu'ils veulent. Je pense même que vivre dans cette direction veut dire que l'on sait ce qu'on veut et que l'on se satisfait d'avoir trouver une utilité à notre existence.
Revenir en haut Aller en bas
Myast
Supernova
Supernova


Féminin Nombre de messages : 605
Localisation : Montréal, Québec
age : Étudiante en histoire civilisation
Date d'inscription : 25/10/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Dim 28 Déc - 22:53

Je suis d'accord avec l'ensemble de ce que vous avez dit. Un seul point que je veux surtout mettre en évidence, moi je pense et j'en suis convaincue que c'est parce que nous ne savons pas ce que nous voulons pour la simple et unique raison que l'on se crée un univers artificel. Par exemple, l'on essait toujours de jouer à "Dieu", pas dans le sens religieux mais créateur. Même là, oui puisque l'on essait toujours d'imposer une pensée collective. En créant un univers artificiel, c'est nous qui décidons l'utilité des choses, mais cela nous rend malheureux d'avoir tout suite ce que nous voulons à cause d'une envie superficielle.

Si l'on cherche l'utilité des choses, c'est justement parce que notre vie n'est pas définie ou nous semble pas définie. Exemple lorsque je regarde ma chatte, elle semble mieux savoir que moi quoi faire, elle ne se pose pas un tas de questions ridicules comme je le fais à longueur de journée, elle vit et c'est tout. Peut-être qu'elle se pose des questions mais tous les chats font approximativement la même chose comme s'ils étaient programmés si vous voulez. L'on ne semble pas avoir de tâches définies l'on en cherche en bâtissant une société, en se donnant un rôle à chacun pour que notre société fonctionne à merveille. Mais si je ne me trompe pas il y a certaines espèces aussi qui vivent en société comme les lions. Le problème l'on cherche notre rôle, l'on fait en fonction de ce que l'on semble meilleur de ce que nous apprécions. Mais, l'on ne donne pas plus de sens à notre vie en fesant ça.

Conviction bien personnelle , ceci prouve en quelque sorte que les penseurs, scientifiques, ingénieurs, compositeur de musique, politiciens vous voyez le genre de gens je m'inclus là dedans, sont ceux qui ne savent vraiment pas quoi faire de leur vie. Qui ne comprennent pas une essence de la vie, qui est de vivre tout court. C'est une passion sûre, l'on profite d'une chose que l'on aime, mais parfois ça peut devenir un abbération lorsque l'on ne fait que ça de sa vie, et que l'on se donne une discipline immense tout ça pour trouver des réponses....À quoi sert la discipline lorsque celle-ci va jusqu'à nous ôter l'envie de faire la fête, de s'occuper des gens que l'on aime. Les gens qui ont découvert des théories scientifiques, ne sont pas nécessèrement plus intelligents, ils y pensent souvent, c'est comme en musique, 10% de talent et 90% de travail pour bien jouer. J'irais jusqu'à dire si notre vie n'est pas définie à quoi sert la discipline?

Même Einstein avait dit « En vérité, c'est que toutes les questions que les enfants se posent j'ai continué à me les poser». Ceci est aussi valable pour les athlètes olympiques, sûr qu'ils viveront de la gloire mais calculons tous les sacréfices. Ma tante c'est mon maitre en musique, c'est vraiment un maitre, elle joue extrêment bien, mais elle m'a dit, «J'ai l'impression d'avoir gaspillé ma vie, en pratiquant 4h à 8h par jour pour atteindre une perfection que l'on ne pourra jamais atteindre!» Je ne veux pas dire de ne pas vivre nos passions mais d'avoir une modération.

Je pense que la vie dans le fond, pour avoir un sens qui est bien définit et ce n'est pas moi qui l'a dit, c'est mon père. C'est d'en profiter pendant que nous l'avons et ensuite lorsque nous serons morts et bien l'on verra ce que se passera. En revenant d'un party, il m'a tout avouer ça, il m'a dit j'ai beaucoup de plaisir mais je ne pense pas vivre vieux parce que j'aime trop la vie, je prends un petit coup de temps en temps, j'adore manger et fumer. Ce qu'il m'a dit, m'a fait énormément réfléchir, ensuite il a dit, j'adore ta mère, je suis fier de toi et de ton frère, je prends le temps de vous aimer, et je n'ai pas peur de la mort. J'aurais peur si je ne prenderais pas le temps de faire toutes ses choses et d'apprécier la vie. Ensuite moi j'ai réfléchis et je me suis dit entre vivre 65 ans super heureux ou vivre 90 ans plus ou moins heureux en éyant fait toujours ce qui est bon pour soi ,(je veux dire avoir une immense discipline de santé et ect) qu'est-ce qui est mieux?
Je suis d'accord que nous avons pas de sens réel à notre vie mais je pense que ce sens est le meilleur que l'on peut donner.

J'ai un peu trop argumenté, mais j'arrête.
Autre question. Pourquoi est-ce que l'on joue à Dieu? Plus pousser que l'on veut tout découvrir... pourquoi veut-on tout découvrir?
Amicalement Votre
MYast
Revenir en haut Aller en bas
niko69280
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Lun 25 Mai - 22:42

Quand je lit se que tu écrit Chullus, ta fasson de penser me fait penser à celle précepteur Pangloss dans Candide de voltaire j'ai l'impression que tu vois les choses à l'envers je site un passage de cette pièce.

le précepteur dit:

"Remarquez bien que
les nez ont été faits pour porter des lunettes, aussi avons-nous
des lunettes. Les jambes sont visiblement instituées pour être
chaussées, et nous avons des chausses."

Citation :
chullus dit :
l'intelligence humaine est en adequation
parfaite avec les lois de la nature ,c'est a dire comme si la nature
est regi par des lois adaptables a l'intelligence humaine dont les
mathematiques est le langage commun.

dans se que tu dit ici, j'ai l'impression que tu essay de mettre l'homme sur un pied d'égalité avec la NATURE, et je pense que s'est là le plus gros défaut de l'Homme, il croit que tous tourne autour de lui, que parce qu'il fonctionne d'une certaine manière alors tous doit fonctionner pareil.

de plus j'ais remarqué que pour soutenir tes arguments tu donnais comme référence des personnes ayant reçue un nobels, et ces personnes sont des êtres humains, ont aura donc un problème qui est que l'Homme pense que sa façon de fonctionner est universel.

l'Homme doit admettre l'éventualité que sa façon de fonctionner n'est peut être pas universel, en partant de se point je pense que l'on aura fait un grand progrès.


PS: je précise que tous cela est mon point de vue personnel, après libre à chacun de penser se qu'il veut.
Revenir en haut Aller en bas
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mar 26 Mai - 13:31

Citation :
ta fasson de penser me fait penser à celle précepteur Pangloss dans Candide
C'est tout à fait cela.

C'est une tendance uniquement humaine que celle de diviser la nature en buts et en moyens pour y parvenir. C'est le fameux "nous avons des yeux pour voir". Personne ne pensera à dire "nous avons des yeux ET nous voyons", sans faire directement le lien entre les deux faits, alors que cette manière de dire les choses est la plus correcte.

Et comme il faut de intelligence pour donner un sens à l'idée de "moyen", à l'idée de "but", de retrouver dans son environnement quels seraient les buts et les moyens et de les connecter ensemble, si l'on pense à tort que la nature sait aussi faire ce travail intellectuel, alors on en vient à imaginer que l'intelligence existe dans la nature et par dessus la nature. Au bout du compte, on en vient à croire qu'il y a un Dieu qui a créé l'oiseau avec l'idée qu'il devait voler, en pensant même à lui mettre des ailes pour parvenir à ce but.

Finalement, l'intelligence humaine n'est pas en adéquation avec la Nature. Elle est en adéquation avec la représentation-de-la-Nature-forgée-par-l'intelligence-humaine. Dans cette optique, l'adéquation entre l'intelligence humaine et son propre produit tombe sous le sens.
Revenir en haut Aller en bas
persée
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 365
Age : 41
Localisation : belgique
age : 33
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 12:02

coucou me revoilou, désolé pour ce long moment d'absence, obligation oblige. premièrement je vais tacher de répondre à une chose qu'a écrite myast.

Citation :
Autre question qui me traccasse, et que je pense bonne de discuter, si nous sommes un peu comme je l'ai décris avec ce besoin de découverte de prendre des risques et que bon dans la vie je pense que vous le savez autant que moi, l'on ne sait pas ce que l'on veut. Est-ce que ce serait pour cela que nous avons si peur de la mort, que nous cherchons à travers nos croyances et valeurs une façon de nous donner un sens? (sans aller dans Dieu et la religion)
Et si nous serions rationnel, est-ce que nous saurions comment notre vie est définie mort et tout?

je vois dans ta question myast, une correspondance à beaucoup de gens....mais pas tous. quand tu dis est pour cela que nous avons si peur de la mort? je dirais que tous n'avons pas forcément peur de la mort. pour ma part, elle ne m'effraie pas. juste la façon de mourir, ça m'embeterait de souffrir des lustres avant de faire le voyage. pour répondre à cette question je dirais qu'à mon sens, cela dépend de la façon d'analyser les choses.

je m'explique, beaucoup de gens aujourd'hui sont influencés par leur entourages, sont marqués par ce qu'ils voyent entendent , ressente. hors dans nos civilisations et ce quelle qu'elles soit, il y a une forte tendance a avoir peur de l'inconnu sans pour autant vouloir le comprendre. les guerres sont en grandes parties causées par ce faits, plus d'autres évidement. toutes ces personnes sensibles à l'entourage, sans meme y faire attention adoptent cette peur.

mais il y a des gens, dont je fais partie apparement, qui ont un système de fonctionnement ou de raisonnement différent. je m'explique, en effet, étant athée, je me demande quand meme, pourquoi la mort devrait elle etre une fin en sois. qu'est ce qui me prouve que c'en est une, tout comme, qu'est ce qui me dit que s'en est pas une?

vous voyez, il n'y a ni peur, ni frayeur, ni angoisse, juste une question à laquelle j'aime chercher une réponse.
plusieurs hypothèses farfelues ou plus sensées ont été émises. mais je pense personnellement que la mort n'est expliquée qu'à ceux qui la subissent. de plus si on se penche sur les grandes civilisations qui ont marqué l'histoire de l'homme ils ont des points de vues différents mais fortement intéressant pour alimenter ces théories.

ensuite, chercher à me donner un sens est une chose que je ne fais pas et ne ferai pas. tout simplement parce que vouloir donner un sens à mon existence est vouloir lui donner une raison. hors à mon sens, la seule raison qu'il puisse y avoir c'est que le fait que mes parents voulaient un enfant. par contre question que je trouve interressante et beaucoup plus riche en réponse est comment? ça ça m'apporte des réponses qui enrichisse ma connaissance de notre race qu'est l'être humain, son fonctionnement . chose qui m'est (point de vue strictement personnel bien sur) bien plus utile. le pourquoi m'importe peu, car il n'y a à mon sens aucune raison précise mais le comment est riche d'idée instructives.

le rationalisme en lui meme ne définis rien je pense, et certainement pas la mort ni la vie. par contre le rationalisme pousse quelque chercheurs ou scientifique que ce soit à se baser sur ce qui est prouvable. le rationalisme permet également de conserver le rang d'hypothèse à ce qui n'est pas prouvé et donne ainsi plus de poids à ces recherches.
mais à mon sens il ne défini rien.
Revenir en haut Aller en bas
persée
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 365
Age : 41
Localisation : belgique
age : 33
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 12:12

myast à écrit

Citation :
Conviction bien personnelle , ceci prouve en quelque sorte que les penseurs, scientifiques, ingénieurs, compositeur de musique, politiciens vous voyez le genre de gens je m'inclus là dedans, sont ceux qui ne savent vraiment pas quoi faire de leur vie. Qui ne comprennent pas une essence de la vie, qui est de vivre tout court. C'est une passion sûre, l'on profite d'une chose que l'on aime, mais parfois ça peut devenir un abbération lorsque l'on ne fait que ça de sa vie, et que l'on se donne une discipline immense tout ça pour trouver des réponses....À quoi sert la discipline lorsque celle-ci va jusqu'à nous ôter l'envie de faire la fête, de s'occuper des gens que l'on aime.

je ne suis pas spécialement d'accord avec ta première phrase. ce que les chercheurs , scientifiques, etc. font de leur vie ils le font parce qu'il savent que faire de leur vie. la recherche. ce n'est pas parce qu'on ne s'amuse pas, qu'on ne chante pas au karaoke ou qu'on ne sort jamais en boite mais qu'à coté on passe son temps plongé dans des bouquins qu'on ne sait pas ce que l'on veux faire de sa vie. tout cela n'est que question de choix personnel, influencé par des centres d'intérêts bien différents pour des humains bien différents les uns des autres.

par exemple, je me penche sur d'innombrable sujets différents. j'ai mon nez planté dans mes livres de toutes sortes, scientifiques, fantaisiste, historiques, archéologiques et même certains sujet frolant l'ésothérisme. pour autant je sais absolument ce que je veux faire de ma vie....exactement ce que je fais à l'exception faite que je ne dispose pas d'assez de temps à mon gout pour le faire complètement. quand vous dites que ces gens, dont je fais partie, ne connaissent pas l'essence de la vie, voudriez vous dire par la que ceux qui vivaient avant l'invention de l'amusement, ne savaient pas vivre? qu'est ce en réalité que l'essence de la vie. pour ma part, l'essence de la vie c'est passer son temps à faire ce que l'on aime faire....quelque soit l'objet de la satisfaction, pour ma part ce sont d'innombrables questions et réponses qui ne viennent que parfois.

d'autres ce sera la musique, d'autres le sport.....mais tous vivons, à notre manière.

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
niko69280
Satellite
Satellite


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 12:20

+1 toute à fait d'accord avec toi persée, si une personne à envie de faire quelque chose aussi bizzard, aussi banal que sa puisse parraitre à certain, à partir du moment ou elle est heureuse de le faire, quel le fasse.

PS: comme dirait un grand philosophe "il en faut peut pour être heureux, vraiment très peux pour être heureux" Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Eris
Satellite
Satellite


Féminin Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Ville-lumière
age : l'âge de l'univers
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 13:07

La question était "l'homme et les extraterrestres" n'est-c pas? Il me semble que vous ayez dévié, non! Je ne sais pas à quel débat prendre part.
Revenir en haut Aller en bas
http://cassiopée.moonfruit.com
persée
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 365
Age : 41
Localisation : belgique
age : 33
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 14:15

exactement eris, je comprend un peu votre désarroi mais je peux vous affirmer que le sujet n'a pas été dévié tant que ça. en fait la relation de l'homme et d'une éventuelle existence de vie extra terrestre remetrait en question la place que l'homme se donne volontier à forte tendance centrale. la place de l'homme, est définie par lui meme en sa capacité de posséder ou non une ame, d'être ou non intelligent, et de par la, se poser des questions sur la définition exacte et du comment exact de l'apparition de la vie. bref, la considération d'une possibilité de vie extra terrestre ébranlerait toute les question fondamentale que l'homme pense avoir établie et résolue sur son statut.

donc je pense qu'en ayant ce point de vue en ligne de mir, on peux se dire qu'on est pas si loin que ça du sujet principal de la discussion.

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Eris
Satellite
Satellite


Féminin Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Ville-lumière
age : l'âge de l'univers
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 15:39

Oui c'est possible... à vrai dire, j'ai lu entre les lignes étant donné la longueur des réponses qui déroutent un chouïa.

PS: sur un fofo, on peut se tutoyer, j'crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://cassiopée.moonfruit.com
Naos
Modérateur
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 2325
Localisation : Liège
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 16:52

Citation :
ce besoin de découverte de prendre des risques et que bon dans la vie je pense que vous le savez autant que moi, l'on ne sait pas ce que l'on veut.
"Ce besoin de découverte et de prendre des risques", je l'appelle "aspiration à être libre". On n'est jamais plus libre que quand on peut soi-même se mettre en danger, sans qu'une instance extérieure nous en empêche, même pour notre bien. D'où le slogan délétère que j'ai déjà vu sur une grande affiche : "La sécurité est la première des libertés". Contre-sens total : on est jamais libre quand on est protégé, et encore moins quand on est surveillé pour assurer cette protection.

En ce qui concerne le sens de la vie, non, l'existence ne porte en elle-même aucun sens, aucune raison, aucune utilité, aucun but. Il nous est seulement permis d'imaginer que cela existe, de creuser une case "sens de la vie" si je puis dire, et de la remplir avec ce que l'on jugera pertinent. Cela me rappelle la phrase d'un chef d'Etat ayant prétendu que le curé ne valait pas l'enseignant pour apporter un sens à la vie. Sottise : des milliards d'êtres humains n'ont jamais entendu le moindre propos d'un seul curé, essentiellement parce qu'ils ne sont pas catholiques, et pourtant leur conception de l'existence est tout aussi viable que les autres. Ils peuvent tout aussi bien accéder au bonheur et à la satisfaction d'exister, et qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est qu'une "impression" de félicité.


Dernière édition par Naos le Mer 27 Mai - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
persée
Etoile
Etoile


Masculin Nombre de messages : 365
Age : 41
Localisation : belgique
age : 33
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Mer 27 Mai - 18:41

entièrement d'accord avec toi naos. eris, je tacherai dorénavant de te tutoyer.
en fait j'ajouterais un point de vue personnel qui tente à me faire penser que le vrai sens de la vie, n'est pas celui qui nous serait accordé par quelque puissance ou volonté et ce quelle qu'elle soit mais celui qu'on lui donnera par nos actions et nos choiX
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'homme et les extraterrestres   Aujourd'hui à 22:13

Revenir en haut Aller en bas
 
l'homme et les extraterrestres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Extraterrestre] L'Adn d'Atacama
» Equilibre et grandeur de l'homme
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue dans l'univers de l'Astronomie :: Astronomie :: Exobiologie-
Sauter vers: